Velveteen Dream aurait essayé de filmer des catcheurs en train d’uriner, affirme EC3

4

Lors d’une interview pour Sportskeeda, EC3 a révélé une histoire perturbante qui concerne l’ancienne Superstar de la WWE Velveteen Dream, Patrick Clark de son vrai nom. Les propos de EC3 font suite à son avis concernant les récentes arrestations de Clark, qui ont eu lieu il y a quelques jours.

En effet, le 20 août dernier Clark a été arrêté en Floride pour violation de propriété privée et coups et blessures. Clark a été arrêté six jours plus tard, le 26 août, pour violation de son sursis avec mise à l’épreuve après une condamnation liée à une affaire de drogue et qui a été prononcée en 2020.

Pour rappel, Clark a été licencié par la WWE en avril 2020 après que des fans l’ont accusé sur les réseaux sociaux d’avoir envoyé des photos de ses parties intimes à des mineurs. Clark a toujours nié les faits et l’affaire n’a jamais été porté devant le tribunal.

Concernant la déclaration de EC3, l’ancienne Superstar de la WWE a déclaré que Clark a essayé de filmer des catcheurs en train d’uriner dans ses toilettes lors d’une soirée qu’il avait organisé chez lui. Voici ce que EC3 a affirmé :

“Il s’est encore fait arrêter. Va-t-il se faire réembaucher un jour ? Probablement pas si c’est inscrit sur son casier. En plus il a beaucoup de démons en lui. Qu’est-cela veux dire ? Merci de poser la question. À NXT, il y a toujours eu des spéculations sur le fait qu’il était un peu bizarre, mais on l’a accepté. On peut quand même être amis.

Nous avons organisé une soirée chez moi et il est venu parce que je voulais me montrer amical. J’étais un top guy [à NXT] et j’ai voulu inclure tout le monde. Il a laissé son téléphone dans ma salle de bain avec la caméra allumée pour essayer de filmer les gens en train de pisser. Voilà.

Comment j’ai su ? Parce que c’est ma salle de bain. J’y entre et je vois un téléphone, posé, allumé, en train de filmer, là où quelqu’un va faire pipi, qui aura son phallus sorti pour uriner dans l’eau. Je ne vais pas mentir, c’était une fin de soirée, donc j’avais peut-être déjà bu quelques cocktails. S’il est capable de faire ça [uriner] devant un flic, Dieu seul sait ce qu’il est capable de faire derrière le dos d’un flic.

À cet instant je me suis dit “Qu’est-ce qui se passe ? Je suis en train de planer ? Je ne devrais pas, car je ne prends pas de drogues qui me feraient planer”. Alors je me dis : “C’est vraiment en train d’arriver ?”. Ce que j’ai fait, c’est que j’ai pris le téléphone, j’ai arrêté l’enregistrement, je me suis assuré que la vidéo de pipi de mon zizi était effacée puis j’ai remis [le téléphone] en place. J’ai rallumé l’enregistrement vidéo pour faire croire que ça filmait toujours… ahah, la grande ruse élaborée…

Je sors de ma propre salle de bain, parce que c’est là que je vis, je m’assois sur le canapé et j’attends. Il [Patrick Clark] retourne directement dans la salle de bain. J’y retourne juste après lui… et le téléphone n’est plus là. Je me dis, “Je ne peux pas y croire”. Le problème, c’est que d’autres catcheurs, dont je ne vais pas citer les noms, ont surement fait d’autres choses dans cette salle de bain.

Donc, au lieu au lieu de le confronter directement, j’ai juste dit, ‘Tout le monde dehors, je vais aller me coucher, allez, sortez”. J’ai informé certaines des personnes qui étaient là de ce qui s’était passé. Que faire dans cette situation ? Je suis un homme adulte qui a été, en quelque sorte, violé dans sa propre maison. Qui sait ce qu’il a pu faire d’autre ?”.

À noter que le journaliste Sean Ross Sapp de Fightful.com a affirmé sur Twitter que cette information “était connue depuis un moment” et qu’il en avait déjà entendu parlé il y deux ans environ.