De Bad Guy à légende : une rétrospective de la carrière de Scott Hall

5

Hey Yo. Lundi 14 mars 2022, ce cruel jour durant lequel nous avons appris le décès du deux-fois WWE Hall of Famer Scott Hall, également connu sous le nom de Razor Ramon. Un monument, une icône, une légende, le plus grand champion Intercontinental de l’histoire…

Bien des noms pourraient qualifier Scott Hall mais qu’un seul peut définir sa carrière, son histoire, sa vie, son héritage. Scott Hall est et restera à jamais, le Bad Guy. Ensemble, plongeons nous dans la rétrospective de la carrière d’un catcheur et d’une Superstar, hors du commun.

“Hard work pays off.

Né le 20 octobre 1958 de parents militaires, Scott Hall n’aura jamais connu une enfance véritablement stable. Chaque année, il sera forcé de déménager et cela jusqu’à à l’âge de 15 ans lorsqu’il trouvera un peu de stabilité et intégrera un lycée à Munich, en Allemagne de l’ouest.

Ce n’est qu’à 26 ans, en 1984, que Hall fera ses premiers pas dans le monde du catch. Il sera entrainé par le légendaire catcheur japonais et WWE Hall of Famer, Hiro Matsuda. Hall réalisera ses débuts à la Championship Wrestling from Florida – l’école de développement de la NWA – et y débutera une rivalité face à Dusty Rhodes.

En 1985, Hall rejoindra la AWA et y restera pendant les quatre prochaines années. Très vite, il y deviendra l’une des stars majeures et remportera le AWA World Tag Team Championship avec nul autre que Curt Hennig. Malgré sa popularité, il ne remportera jamais le AWA World Heavyweight Championship.

En 1989, Hall quittera la compagnie pour rejoindre brièvement la WCW, qu’il quittera la même année. Jusqu’en 1991, Hall poursuivra sa carrière dans d’autres compagnies, dont la NPW ou encore la World Wrestling Council. Cette année là, il finira par faire son retour à la WCW en tant que The Diamond Studd et sous le management de Diamond Dallas Page. Le 8 mai 1992, Hall réalisera son dernier match à la WCW face à Ron Campbell.

Pendant sa période à la AWA, la CWA et la NJPW, Scott Hall tentera par tous les moyens de réaliser son rêve et rejoindre la WWF. À deux reprises, Hall tentera de convaincre les officiels lors de tryouts, mais sans succès. C’est finalement en 1992 que la porte s’ouvre enfin.

Dreams come true.

Fin mai ’92, Hall signe un contrat avec la WWF et y débute sous le personnage de Razor Ramon – inspiré des personnages de Tony Montana et Manny Ribera du film Scarface sorti neuf années plus tôt. C’est à cet instant que son surnom The Bad Guy verra le jour pour la première fois.

Pendant les quatre ans qu’il aura passé au sein de la promotion, Hall deviendra l’une des plus grandes Superstars de son temps. Il y remportera le titre Intercontinental à quatre reprises et participera à des matchs et des rivalités devenues aujourd’hui cultes.

À l’instar de sa rivalité avec 1-2-3 Kid ; son Ladder match face à Shawn Michaels à Wrestlemania X pour devenir Undisputed Intercontinental Champion ; ou encore la formation de The Kliq en coulisses avec Sean Waltman, Triple H, Shawn Michaels et Kevin Nash. Tous les accomplissements et moments historiques de Scott Hall à la WWE sont tout simplement trop nombreux pour tous les citer dans ce modeste papier.

En 1996, Scott Hall et Kevin Nash quitteront la WWF pour rejoindre la WCW. Lors de son retour dans la compagnie le 26 mai de cette année, Hall poussera les Monday Night Wars à une nouvelle frontière. Représentant la WWE, Hall réalisera sa célèbre promo “You want a war? You’re gonna get one.”.

Celle-ci donnera un peu plus tard naissance à la New World Order à Bash at the Beach 1996 lorsque Hulk Hogan trahira la WCW pour rejoindre The Outsiders – Scott Hall et Kevin Nash. La légende de la nWo ne faisait alors que débuter et le groupe deviendra par la suite l’un des plus grands de tous les temps.

Durant sa carrière à la WCW, Hall remportera une fois le WCW World Television Championship, deux fois le United States Heavyweight Championship et à sept fois le World Tag Team Championship avec Kevin Nash à six reprises et avec The Giant (The Big Show) à une reprise.

Parmi ses autres immenses accomplissements, Hall aura également assisté Kevin Nash pour l’aider à vaincre Goldberg à Starrcade 1998 pour devenir le WCW World Heavyweight Champion et surtout mettre fin à sa série légendaire de 173 victoires consécutives. Ce titre mondial ne sera cependant jamais sur les hanches de Scott Hall. L’histoire tragique de sa carrière.

Le 20 février 2000, Hall réalisera son ultime combat à la WCW après avoir été vaincu par Sid Vicious dans un Three-Way Dance incluant Jeff Jarrett.

Après son départ de la WCW, Hall participera à deux matchs non-télévisés à la ECW et fera un bref retour à la NJPW. Le 24 janvier 2002, il fera son retour à la WWF lorsque la WCW est rachetée par la WWE. Seulement quelques mois plus tard, Hall sera renvoyé par la compagnie en raison de son implication dans le tristement célèbre incident The Plane Ride From Hell.

À la suite de son licenciement de l’empire de Stamford, Hall rejoindra la TNA en 2002 pendant un bref moment avant d’y faire son retour en 2004 jusqu’en janvier 2005. Hall finira par faire son retour de 2007 à 2008 avant de quitter la compagnie. De 2007 à 2010, Hall fera son retour à la WWC et fera ses débuts à la Juggalo Championship Wrestling chez qui il restera jusqu’en 2009.

Un an plus tard, il fera son retour à la TNA aux côtés de Sean Waltman et Hulk Hogan pour reformer une alliance avec Kevin Nash, nommée The Band. Après huit ans passé avec la compagnie de manière sporadique, Hall sera licencié en juin de la même année. Jusqu’en 2010, Hall enchainera les apparitions sur le circuit indépendant, avant de faire son retour à la WWE en 2014.

Bad times don’t last,

Malgré une carrière exceptionnelle, surtout lors de ses plus jeunes années, Scott Hall a combattu son addiction à l’alcool et aux drogues durant l’intégralité de celle-ci. Les effets de son addiction ont malheureusement conduit Hall à être diagnostiqué avec de l’épilepsie et différents troubles cardiaque.

En 1983, l’addiction de Hall le conduira même face à la justice dans une affaire sombre et tragique. Hall sera accusé d’avoir tué un homme à la suite d’une altercation qui a dégénérée dans une boite de nuit à Orlando. Hall finira par être acquitté après avoir clamé l’auto-défense. Cet incident le hantera pour toujours et aggravera ses problèmes d’addiction.

La fin de sa carrière à la WWF sera également hantée par cette tragédie et son addiction. Après son licenciement, la carrière de Hall sera à l’image de sa vie : en dent de scie, marquée et abimée par l’alcool et la drogue.

Ce n’est qu’en 2013 qu’une petite lueur d’espoir apparait pour Hall, lorsque ce dernier emménagera avec son ancien manager Diamond Dallas Page et Jake “The Snake” Roberts. Pendant de longs mois, grâce au soutien de ses amis, Hall combattra son addiction et fera tout pour enfin se sortir de cette spirale infernale. C’est cette volonté qui lui permettra de revenir à la WWE en 2014.

but bad guys do.”

Cette année là, Scott Hall rentrera à tout jamais dans la légende et sera intronisé dans le WWE Hall of Fame en tant que Razor Ramon. Il enchainera les apparitions sporadiques avec la compagnie et sera de nouveau intronisé dans le Temple de la Renommée en 2021 avec la nWo.

Entre succès, célébrité et l’enfer, la carrière de Scott Hall ne ressemblera jamais à aucune autre. Sa contribution pour le monde du catch fera de lui un monument, l’un de ses piliers. Pendant les dernières années de sa vie, Scott Hall aura combattu ses démons mais aura aussi passé sa vie à rendre le monde qui l’entourait un plus bel endroit.

Ses amis, sa famille, ses proches et ses fans, se souviendront à jamais de qui était réellement Scott Hall et sa contribution à l’Histoire de son sport. Hall était une personnage profondément généreuse, qui aimait les autres et avec un grand cœur . Les anecdotes bienveillantes à son sujet sont infinies, tellement Hall aura marqué les esprits et le cœur des personnes qu’il a croisé sur son chemin.

Un chemin parsemé d’un travail acharné, de rêves devenus réalité et de moments difficiles à surmonter, sur lequel le nom de “Bad Guy” restera à jamais gravé.