Roman Reigns parle de la négativité des fans sur les réseaux sociaux

4

Récemment invité par Ariel Helwani pour son podcast “MMA Show”, le WWE Universal Champion Roman Reigns s’est exprimé sur divers sujets, notamment en ce qui concerne son absence de la carte de Wrestlemania 36 l’année passée. Le Tribal Chief en a profité pour parler de la négativité et de “toxicité” des réseaux sociaux :

“Nous passons tous par la négativité et la toxicité des réseaux sociaux, j’essaie de faire de mon mieux ne pas laisser cela m’affecter et comprendre, prendre la chose pour ce qu’elle est. Beaucoup de gens peuvent mal parler avec leurs pouces, mais nous vivons dans un monde où, comme à l’époque, vous recevez un coup de poing dans la bouche si vous l’ouvrez de la mauvaise manière. Je suis encore un jeune homme, mais je suis assez vieux pour avoir traversé une génération comme celle-là, où les gens qui ouvraient leur bouche n’étaient pas si forts que cela. Ce n’était pas une forme de divertissement aussi importante. Les gens à l’époque, ils pouvaient vraiment se justifier. Il y avait des faits derrière ce qu’ils disaient. S’il n’y a pas de crédibilité derrière les conneries que tu dis essentiellement, alors tu n’es personne en fait.

Pour moi, c’était une chose avec laquelle je voulais être clair parce que nous sommes dans une période très incertaine et c’était les gens disent tout ce qu’ils veulent, mais j’ai senti qu’il était important que vous entendiez de ma bouche pourquoi cela s’est passé ainsi et quelles étaient mes intentions et mes raisons. Quand il s’agit de ma famille, je ne mettrai jamais rien avant elle. Il m’est arrivé à plusieurs reprises de mettre en avant ma carrière et la possibilité de subvenir à leurs besoins, mais lorsqu’il s’agit de notre santé et de notre bien-être mental et émotionnel, je ne mettrai jamais rien de financier ou de matériel au-dessus de cela. Ce n’est tout simplement pas si important pour moi, tant que nous sommes en bonne santé et que nous avons la possibilité de nous réveiller demain. C’est tout ce qui m’importe.

Certains fans disaient “Tu as trop peur de le faire”et d’autres qui sont trop impliqués dans l’histoire ou le personnage qui disent “Ne viens pas. Prends ta retraite.” C’est un manque de respect envers ma carrière et ce que j’ai fait pour notre industrie et ce business, et c’est une autre chose que je ne supporte pas. Je pense que c’est ce que montrent ces neuf ou dix derniers mois. Quiconque m’a souhaité du négativisme ou a été l’un de ces idiots qui disent : “J’espère que tu te casseras la jambe, que tu t’exploses la hanche et que tu ne puisses plus jamais catcher”. Il est clair qu’ils ne comprennent pas, et ils se sont mal exprimés parce qu’ils n’ont pas compris ce que j’apporte à la table, ce que j’apporte à ce business. Et je pense que ce que j’ai fait au cours des neuf derniers mois, il n’y a plus de débat. C’est très évident ce que je fais pour cette entreprise, et ce business et cette industrie du divertissement sportif.

Mon garde-manger est plein et les ventres de mes enfants aussi. Quand on en arrive là, il faut faire la part des choses. Je ne suis jamais arrivé à ce point. Vous arrivez à un point où c’est juste “Mec, je veux juste éteindre [les réseaux sociaux] et je le fais”. On a tous ce contrôle. On a le bouton “muet”. On peut fermer ces applications. Vous n’avez pas besoin de vous rendre disponible tout le temps.

Évidemment, c’est une bonne chose du point de vue business, de la connectivité et du fait de partager en temps réel, mais ce n’est pas une de ces choses qui va me dicter mon bonheur ou quoi que ce soit. Nous ne sommes pas dans l’ère des réseaux sociaux et de la culture depuis très longtemps. J’ai vécu assez longtemps pour comprendre les avantages qu’il y a à ne pas rester branché sur son appareil toute la journée. C’est donc préoccupant, mais je ne l’ai jamais laissé me priver de mes intérêts ou me mettre un goût négatif sur une chose positive pour moi.”