La WWE suspend les comptes Twitch des talents, Paige se lâche et ne mâche pas ses mots

31

Vous le savez probablement, la WWE et Vince McMahon ont débuté une “campagne anti-Twitch et Cameo” en septembre dernier, visant à limiter l’utilisation de plateformes tiers par ses Superstars. A l’origine, la compagnie était seulement supposée interdire aux talents d’utiliser le nom de leur personnage et, au passage, prendre une commission sur les bénéfices réalisés par ces derniers.

Cependant, il semblerait que la WWE a finalement opté pour un choix bien plus radical, puisque plusieurs Superstars se sont vues contraintes à suspendre leur activité sur Twitch et Cameo. AJ Styles, Aleister Black, Zelina Vega, Mia Yim et Cesaro ont tous suspendus leur compte Twitch cette semaine.

En réponse, Paige s’est exprimée quant à cette nouvelle et n’a pas mâché ses mots au sujet de cette décision faite par ses employeurs. L’ancienne Divas Champion s’est adressée, coeur ouvert, à ses fans lors de son dernier live sur Twitch. Voici ce qu’elle a déclaré :

“Je vais peut-être devoir arrêter de streamer (…) J’en suis arrivée à un point où je ne ne supporte plus cette compagnie. Je dois maintenant prendre une décision très importante. Je suis put*** de fatiguée. Je me suis brisée la nuque deux fois, deux fois pour cette compagnie en catchant trop. Je me suis brisé la nuque deux fois pour cette compagnie et tout ce que je voulais c’était…

Ils ne réalisent pas que cette communauté ne se résume pas qu’à des put***s d’abonnés. Il ne s’agit pas de ça. Ce n’est pas à propos de ça. Nous avons construit une merveilleuse communauté, une merveilleuse put*** de famille avec laquelle ont peu s’échapper du quotidien et cela pour beaucoup de gens, y compris pour moi.

Je ne peux plus catcher, la WWE m’a fait trop catcher au point que je ne peux plus désormais. Ma nuque a été put*** de brisée, tous mes rêves se sont envolés et j’avais quelque chose avec laquelle je pouvais comblé une petite partie de ce manque. Un énorme put*** de manque. Je ne peux plus catcher, c’est quelque chose pour laquelle je vie depuis que je suis un foetus. On m’a privé de ça et j’ai dû trouver quelque chose pour combler ce vide, ne serait-ce qu’un tout petit peu. Twitch a été une chose super, c’est quelque de merveilleux pour moi.

Je comprendrais s’ils me disent “tu catches tous les jours, tu fais des shows tous les jours, tu es constamment à la télévision”. Mais je suis une put*** de catcheuse blessée. Je ne peux plus catcher. Parfois ils m’utiliser pour des trucs de médias, mais au final je reste tout de même chez moi. Je deviens put*** de folle. J’ai besoin de quelque chose pour rester saine d’esprit et Twitch a été libérateur. Maintenant je reste assis sur mon put*** de cul.

J’ai passé deux années horribles quand des sextapes de moi ont fuité et quand j’ai raté quelques tests anti-drogues parce que j’étais dans une put*** de relation abusive. Et c’est la seule chose que je peux faire put***. Les gens disent que je devrais être heureuse d’avoir encore un travail, et je le suis, mais ce n’est pas une raison pour que je sois traitée comme une put*** de merde.

Je suis put*** de franche. Je dis ce que je ressens. Je me fiche de qui tu es. Je vais dire ce que je pense car je ne veux pas me faire marcher dessus. Vous savez quoi ? Je vais commencer à m’intéresser d’avantage à la syndicalisation. J’ai commencé à me renseigner auprès d’un avocat spécialisé. Ça ne concerne pas que Twitch, il est question de reprendre contrôle de notre propre put*** de vie et n’être contrôlé par personne d’autre. J’ai donné dix ans de ma vie. J’ai donné mon put*** de coeur et mon âme.”