#SpeakingOut: Jack Gallagher sort du silence sur Twitter

3

En juin dernier, le mouvement #SpeakingOut éclate sur les réseaux sociaux ; le nom de Jack Gallagher émerge avec plusieurs accusations de viols. Il se retrouve dans la foulée licencié par la WWE, où il était sous contrat depuis 2016. Depuis, silence radio…

Ce week-end, plusieurs mois après les faits, Jack Claffey de son vrai nom, est sorti du silence sur son compte Twitter. Réagissant pour la première fois au mouvement #SpeakingOut et son renvoi, il a confirmé avoir été licencié à la suite de ces accusations, qu’il ne réfute pas.

Lorsqu’il a été contacté par les officiels de la WWE pour avoir sa version des faits, il a déclaré qu’il s’agissait d’une soirée du nouvel an un peu trop arrosée en 2014, où il a eu des gestes et paroles déplacés envers certaines personnes. Il ne réfute pas les accusations portées à son encontre, mais déclare ne pas se souvenir de tous les détails de cette soirée dû à l’alcool. Il a été informé par la suite que ses gestes ne respectaient pas la politique interne d’éthique de la compagnie et qu’il allait se faire licencier.

Jack Gallagher a précisé dans son communiqué que l’alcool ne pardonne absolument pas ses gestes, mais que cet incident est un acte isolé qui ne reflète pas sa personnalité et/ou la personne qu’il est. Après avoir pris du recul ces derniers mois pour digérer cette histoire avec sa femme, il veut maintenant se faire pardonner et voir comment il peut aider les femmes qui ont subi des affaires de ce genre.