Détails intéressants concernant les méthodes de tests au COVID-19 pratiquées par la WWE et AEW

4

Depuis quelques mois, les tests pour détecter si un employé est contaminé par la COVID-19 ont grandement évolué, que ce soit à la WWE à la AEW. Wrestling Inc. s’est procuré de nouvelles informations quant à la manière dont les deux compagnies testent ses employés. Les deux entreprises réalisent des tests sur tous les talents, mais les méthodes varies. A noter que depuis l’instauration de ces tests, les obligations au port du masque sont désormais moins strictes qu’auparavant, bien que toujours existantes.

Concernant la WWE, Wrestling Inc. révèle que tous les talents ont rendez-vous sur un parking la veille au show. Chacun reste dans son propre véhicule et passe un test nasal (le fameux coton-tige qui donne à certains des sueurs froides). Une fois fait, le talent peut disposer et rentrer chez lui. Il est ensuite informé le soir-même par SMS ou par appel s’il a été ou non testé positif. S’il n’est pas testé positif, le talent sera informés du script du show et pourra se présenter aux enregistrements le lendemain.

En ce qui concerne la AEW, la méthode varie totalement. Les talents sont conviés le matin des enregistrements dans un endroit en dehors du Daily’s Place pour un prélèvement sanguin. Ce test consiste à prélever une petite goutte de sang sur le doigt du testé, qui est ensuite analysée par un appareil. Le talent reçoit le résultat de son test en seulement dix minutes. S’il est négatif, le talent reçoit un bracelet qui lui permet d’entrer dans le Daily’s Place. L’entrée est obligatoirement refusée à quiconque ne portant pas ce bracelet.

A noter que les tests sanguins pratiqués par la AEW sont nettement plus couteux que les tests nasaux pratiquées par la WWE. Cependant, la communauté scientifiques recommande généralement les test nasaux, jugés plus fiables que les tests sanguins.