#SpeakingOut : David Starr, Jim Cornette, Jimmy Havoc et de nombreux catcheurs accusés d’harcèlements, d’abus ou de viols

1

Depuis mercredi de nombreux témoignages de femmes, pour certaines catcheuses sur la scène indépendante, accusant des catcheurs et promoteurs d’abus, de violences ou d’agressions sexuels, ont émergé en nombre sur les réseaux sociaux.

La première femme à avoir pris la parole publiquement est l’utilisatrice Twitter @slaymysterio, qui accuse le catcheur indépendant David Starr d’abus sexuels et de viol. Grâce à cette initiative, d’autres victimes présumées d’abus, d’agressions et/ou violences sexuels ont apporté leurs propres témoignages.

La catcheuse indépendante Liz Savage a dénoncé le Président de la NWA et ancien auteur de la WWE et TNA, David Lagana. La catcheuse indépendante Ariela Nyx a également dénoncé un catcheur pour des abus qui sont survenus pendant le week-end de Summerslam, mais aucun nom n’a été révélé.

L’utilisatrice Twitter @katsandcrows a elle aussi dénoncée des abus de la part du catcheur de la AEW, Jimmy Havoc. L’utilisatrice @_ladyofthe_lake a également témoignée et appuyée les propos de la première. Dans un autre témoignage, la catcheuse Natalie Sykes accuse le catcheur de NXT UK et de WWE 205 Live Ligero d’harcèlement sexuel.

Un catcheur indépendant anonyme, utilisant le pseudonyme @AKI_Evolution sur Twitter, a lui aussi témoigné et accuse Jim Cornette et sa femme Stacy d’abus et d’harcèlement sexuels. Une femme du nom de Hannah Francesca accuse quant à elle la Superstar de NXT & NXT UK Jordan Devlin d’agressions et d’abus physiques.

De nombreux autres témoignages ont fait surface depuis, accusant notamment les catcheurs indépendants Lucas Steel, Mikey Whiplash, Strangler Davis, Jack Sexsmith, Suede Thompson, James Scott ou encore la Superstar de NXT UK Travis Banks, d’abus ou d’harcèlements.

D’anciennes accusations envers la star de la NJPW Will Ospreay et la catcheuse de la AEW Bea Priestley ont également refait surface ces dernières heures, notamment par l’utilisateur Twitter @anarchomushroom.

Il y a quelques années, Ospreay et Priestley auraient blacklisté de plusieurs compagnies une catcheuse britannique qui avait accusé Scott Wainwright de viols et d’abus sexuels. Ami de Wainwright, Ospreay avait réagit publiquement sur Twitter en 2017 en critiquant les témoignages de viols ou d’agressions sexuels publiés sur les réseaux sociaux.

Par ailleurs, la WWE a répondu aux demandes de Forbes concernant les accusations à l’encontre de Jordan Devlin. Voici ce que la compagnie a répondu : “Nous prenons toutes allégations de cette nature très au sérieux et nous allons investiguer.”.