Découvrez… Konami, l’unique disciple d’Asuka !

0

Dans le monde fabuleux du catch Japonais, beaucoup, vraiment beaucoup, de catcheurs et catcheuses de tous âges sont incroyablement talentueux, et mériteraient d’être connus à la hauteur de leurs capacités !

Déjà la 5ème ? Voyons voir… Et si regardait du côté du catch Féminin ? Vous connaissez très probablement STARDOM depuis l’apparition de plusieurs de leurs catcheuses à Wrestle Kingdom 14 le mois dernier, mais connaissez-vous Konami ?

Cette semaine, on repart avec une catcheuse encore jeune puisqu’elle n’a que 23 ans et a débutée sa carrière en 2014, ce qui fait presque 6 ans d’expérience mine de rien. Konami, comme indiqué dans le titre, est la seule personne ayant été entraînée par Kana, que bon nombre d’entre vous connaissent surement mieux sous le nom de Asuka, à la WWE. Le “Special One” Minoru Tanaka a lui aussi contribué à sa formation.

Son tout premier match fut d’ailleurs contre cette même Kana, ayant eu lieu lors d’un show produit par cette dernière. Lors de ses premières années, Konami passe par plusieurs fédérations telles que REINA, Pro Wrestling WAVE, Ice Ribbon, Japanese Womens Pro Wrestling Project (JWP), Sendai Girls, Kyushu Pro Wrestling, SeaDLLLING, et bien d’autres encore. Elle a même combattue deux fois pour l’AJPW en 2016.

C’est en fin de cette même année que Konami fera ses débuts du côté de World Wonder Ring STARDOM, qui bien vite deviendra la fédération ou elle s’installera : 71 matchs en 2017 pour cette seule fédération, rien que ça, elle qui en avait catché un total de 68 en 2015, par exemple. 2019 fut également la première année ou Konami n’est pas apparue pour une autre fédération.

En grossièrement trois ans dans la fédération récemment rachetée par BUSHIROAD, Konami a d’ores et déjà gagnée deux titres différents : Les titres Artist Of Stardom (les ceintures trio) par deux fois, ainsi que les titres Goddesses Of Stardom (les ceintures par équipe) pour la première fois l’an dernier, aux côtés de Jungle Kyona.

Elle a également fait partie de deux groupes différents au sein de sa jeune carrière, débutant tout d’abord au sein de Queen’s Quest, avant de rejoindre en 2019 Tokyo Cyber Squad, devenant l’une des membres fondatrices aux côtés d’Hana Kimura et Jungle Kyona.

En terme de style, j’ai déjà couvert une majorité de catcheurs adeptes de soumissions et de coups de pieds cinglants, et Konami ne déroge pas à cette règle, faisant ainsi honneur à celle qui lui a quasiment tout appris. Sans oublier une bonne maîtrise de la lutte au sol, chose attendue chez tout catcheur ou catcheuse à la réputation de technicien.

Sa prise fétiche ? Le Triangle Lancer, une prise de soumission qui se focalise sur le bras de l’adversaire. Saviez-vous d’ailleurs que le pourcentage de victoire du Triangle Lancer est de 100% ? Je n’invente rien, c’est Konami elle-même qui le dit !

Maintenant que l’on a décemment bien couvert le profil, il est temps de passer aux habituelles recommandations de matchs, histoire de vous familiariser un peu plus avec cette jeune catcheuse au talent indéniable :

  • Kairi Hojo (c) vs Konami – Wonder Of Stardom Championship – Stardom Grow Up Stars 2017 – 26.03.17

On commence avec le tout premier match pour un des deux titres majeurs de STARDOM, ici le titre Wonder Of Stardom, face à l’une des éternelles figures de proue de la compagnie en Kairi Hojo. Pour un premier match de cette ampleur, Konami semble plus que prête pour le challenge, mettant la championne en difficulté grâce à ses soumissions et ses coups de pieds dévastateurs, sublimés par une performance de “selling” de haute volée réalisée par Kairi, au point ou Konami ressort du match comme une future menace crédible pour quiconque détiendra une ceinture à l’avenir.

  • Kana & Konami vs Hikaru Shida & Syuri – Kana Produce Show – 08.03.15

Voici ici l’un des tous premiers matchs de Konami, ou elle fait équipe avec sa mentor pour faire face aux championnes REINA World Tag Team de l’époque. Konami étant une rookie, elle passe le plus clair de son temps à subir les assauts adverses, mais son abnégation couplée à des qualités techniques déjà bien visibles font de cette rencontre un bel étalage des diverses qualités que Konami possède.

  • Konami vs Kagetsu – STARDOM Shining Stars 2019 : Konami’s homecoming – 26.05.19

On termine avec l’une de nombreuses belles performances de Konami en 2019, celle-ci face à Kagetsu, dans un match dont l’objectif est clair, prendre l’ascendant sur l’autre en passant par la soumission et le travail sur la jambe, qu’on peut qualifier comme étant le fil rouge de la rencontre.
Avant ce match, Konami n’avait battu Kagetsu qu’une seule fois en quatre matchs singuliers, sa seule victoire remontant au Five Stars Grand Prix 2018.

Le monde du catch regorge de talents encore insoupçonnés du grand public, et Konami fait partie des nombreuses éventuelles stars montantes au sein du catch féminin, au-delà même du Japon ! Une affirmation d’autant plus vraie suite à une année 2019 remplie de matchs importants, qui, espérons le, amènera à un premier titre solo pour Konami dans un futur plus ou moins proche !