WWE : Triple H s’exprime concernant les récentes demandes de libération

0

Ce jeudi lors d’une conférence téléphonique avec les médias américains et afin de promouvoir WWE NXT Takeover: WarGames, Triple H est revenu sur la vague de demandes de libération de contrats survenue sur les réseaux sociaux récemment. Pour le CEO de la WWE, les réseaux sociaux ne sont pas l’endroit où ces demandes doivent avoir lieu.

Plus largement, il insiste sur l’importance d’être professionnel dans ces situations et si un talent souhaite parler d’un quelconque problème, ce n’est pas sur internet que cela doit se passer. Vous pouvez lire ses déclarations traduites en français ci-dessous ou écouter l’extrait audio de Wrestling Inc. en fin d’article.

“Certaines demandes sont légitimes, mais dans le fond je ne comprends pas ceux qui parlent publiquement de leurs problèmes. Si tu en a un, parles-en nous. Certains vont vouloir en parler dans les médias mais ce n’est pas la bonne manière de faire. Si j’ai un reproche à faire à un talent, je ne vais pas sur Twitter pour me plaindre d’eux, je leur parle directement. Donc je n’ai jamais compris ce processus, si on peut le qualifier ainsi.

Il y a beaucoup de gars qui veulent juste faire du click, vous êtes bien placé pour le comprendre (rires). Certains se disent “Je vais casser internet. Click”. Je vois des gars faire ça tout le temps mais je préfèrerais que non. Parfois ils trouvent ça drôle, ils veulent juste faire du buzz mais après ils [les talents] me disent que c’était juste pour déconner. C’est comme ça, ils disent ce qu’ils veulent mais parfois les gens sont frustrés et disent des choses qu’ils ne pensent pas. C’est comme n’importe quelle relation à long terme, tu dis des choses comme “je veux plus jamais te voir” puis deux minutes après tu reviens et dis “j’étais juste énervé sur le moment, évidemment que je veux continuer notre relation”.

Pour moi c’est assez bête et c’est une question de maturité. Ce n’est pas comme cela que tu gères les affaires. S’il y a des personnes qui sont sérieuses [de quitter la WWE] et qui en parlent sur internet et bien c’est pas l’endroit pour le faire. On a tous un téléphone, pour moi tu dois gérer ces situations comme un professionnel. Tout le monde veut être désigné comme catcheur professionnel et le mot clé est justement “professionnel”. C’est ce que l’on veut changer dans ce business, on veut rendre les personnes plus professionnelles.”