L’improbable clash entre Randy Orton et Tony Khan, Président de la AEW

0

Une scène assez improbable s’est déroulée ce lundi sur Twitter. En réponse à CM Punk, Tony Khan a lancé une belle pique à la WWE avant que Randy Orton ne s’en mêle. L’ancienne Superstar de la WWE, CM Punk, a publié un message sur le réseau social en affirmant à quel point “c’est bizarre de devoir rattraper plus de cinq années de catch”, faisant bien sûr référence à la durée de son absence à la WWE.

Désormais analyste pour WWE Backstage, CM Punk n’a d’autre choix que de devoir se documenter et se mettre à jour concernant le produit proposé par son ancienne compagnie sur ces cinq dernières années. Un produit qu’il n’a plus regardé depuis son départ en 2014. Dans son tweet, Punk affirme qu’il y a de belles choses, principalement pour la division féminine, en revanche il y a également eu du mauvais et il compte bien en parler. Punk conclu son tweet par “no one is safe” que l’on peut traduire en français par “personne n’est à l’abri” ou plus grossièrement par “tout le monde est en danger” dans un contexte différent.

C’est sur ces mots que le Président de la AEW Tony Khan a rebondi afin de lancer une (grosse) pique à la WWE : “No one is safe? On dirait que tu parles d’un avion plein de catcheurs en Arabie Saoudite !”. Bien que la remarque a fait rire la communauté de l’oiseau bleu, Randy Orton ne l’a pas aussi bien pris. En réponse, Orton a publié un article de Sportsnaut traitant d’une affaire de corruption et concernant Sahid Khan, le père de Tony Khan. Une accusation qui n’a jamais été prouvée. Pour ceux ce qui ne le savent pas, la famille Khan est une famille riche et puissante des État-Unis mais également à travers le globe. Le père et le fils sont notamment les co-propriétaires des Jaguars de Jacksonville, une équipe de football américaine de la NFL mais également du club anglais de football Fullham, qui évolue en EFL Championship. Sahid Khan est également le propriétaire de Flex-N-Gate, un fabricant de pièces automobiles implanté dans le monde entier. Sahid Khan a notamment été classé soixante-sixième des américains les plus riches du monde par Forbes, en 2019.

En réponses à Randy Orton, Tony Khan a accusé le 13 fois champion du monde de le mentionner uniquement lorsqu’il a besoin de faire pression sur ses employeurs. Cela fait référence aux précédents messages et tweets de Randy Orton concernant la AEW. Comme nous vous l’avions révélé précédemment, Randy Orton a utilisé les réseaux sociaux pour indiquer un départ imminent de la WWE vers la AEW. En réalité, il n’a jamais été question de cela pour la Vipère, puisque cela n’a servi uniquement à mettre une pression supplémentaire à la WWE pour qu’elle lui offre d’avantage d’argent avec son nouveau contrat, puisque son ancien devait bientôt arriver à expiration. Khan s’est également défendu concernant l’article en question, puisqu’il affirme que celui ci date de plus d’un an et que les propos tenus sur son père sont non-fondés. Tony Khan ajoute “C’est ce que tu sais faire de mieux : rien.” avant de conclure par “Pendant que cet article était en cours d’écriture, tu utilisais le “N Word” sur Twitch.” Pour résumer ces derniers propos, le “N Word” fait référence au mot anglais “Nigga”, un mot considéré comme très raciste et péjoratif aux États-Unis et que l’on peut traduire en français par “négro”.

Quelques minutes avant la réponse de son patron, Matt Jackson avait lui aussi répondu à Randy Orton. La moitié des Young Bucks s’était contenté de publier une capture d’écran de la fameuse photo de Randy Orton publiée sur Instagram, où il posait face à un écriteau “Elite”. Cependant, le tweet a été supprimé quelques instants plus tard mais vous pouvez retrouver une capture d’écran de ce tweet, accompagné des principaux concernés, ci-dessous.