The Fiend vs. Seth Rollins : Un raté symbolique d’une WWE malade

1

La goutte de trop s’est abattue sur le Golden 1 Center de Sacramento ce dimanche soir lors de WWE Hell in a Cell. Désespoir, amertume et incompréhension sont venus conclure le Pay-Per-View pour les quelques millions de téléspectateurs à travers le globe. Un raté certain, qui est très certainement celui qui bouleversera la relation entre la WWE et ses fans, pour toujours.

Il est un plus de 22 heures à Sacramento quand l’arène a été inondée de huées et de sifflets de la part des milliers de personnes venues assister à un show uniquement attendu pour son Main-Event. Il est un peu plus de 22 heures quand Seth Rollins a perdu son match contre “The Fiend” Bray Wyatt, par disqualification, dans la structure du Hell in a Cell. Pendant plus de la moitié de cet affrontement, le nouveau démon de la WWE a été mal mené par un Seth Rollins devenu détesté de la foule. Quelques dizaines de Curb Stomp, plusieurs coups de chaises, d’échelle, de boite à outil et les trois à la fois ne sont pas venus à bout du Fiend, levant son épaule aux comptes de un à plusieurs reprises. Malgré la bonne quinzaine de finishers qu’il a accumulé sur le crâne, Wyatt a fini par remporter la victoire par disqualification. Un DQ survenu après un coup de sledgehammer dans le crâne, amorti par une pile des objets précédemment cités, de la part du champion Universal. Le coup de trop pour l’arbitre de la rencontre, qui a immédiatement demandé à faire sonner la cloche. Mal mené, détruit, humilié mais tout de même invincible, voilà ce que la WWE a tenté en vain de raconter avec le nouveau chouchou du public.

Le nouveau personnage de “The Fiend” est-il déjà mort ? C’est une question légitime à laquelle de nombreux fans ont déjà trouvés réponse. Malgré l’incroyable construction faite autour de lui depuis de nombreux mois, une grande partie de l’audience a ressenti la mort prématurée d’un personnage pourtant destiné à accomplir de grandes choses. Ce dimanche 06 octobre, le personnage unique du Fiend a été lamentablement détruit, humilié et ironiquement invincible, sans pour autant être devenu Universal Champion. Une disqualification dans un Hell in a Cell match qui fut une première et qui a été très mal reçue de la part d’une foule avide de voir Bray Wyatt enfin obtenir le succès qu’il mérite. Pour tenter de calmer l’hémorragie qu’elle a créé, la WWE n’a pas eu de scrupule à modifier le résultat de ce match, l’annonçant comme un match sans vainqueur.

Posée il y a quelques lignes, cette question sur l’avenir de Bray Wyatt a t-elle déjà trouvée réponse ? Et elle négative ? A vous d’en débattre et de tenter d’y répondre. Une chose est certaine, prise dans l’étau traite de la course à l’audimat, la WWE ne satisfait plus. Les récentes bonnes audience ne sont-elles finalement plus qu’une illusion tendue par des fans désespérément attachés à un produit qu’ils ont vu grandir et qu’ils ont profondément chéris ? Nous réclamons, ils entendent mais délivrent maladroitement. Un raté parmi tant d’autres mais qui est plus que jamais perçu comme un signe d’une défaillance certaine et d’un profond manque de jugement quant à ce que cette génération demande. Ce match est au-delà de la frustration nécessaire au bon fonctionnement d’un show de catch, il est peut-être devenu le symbole d’une WWE malade.