Review de AEW Fight for the Fallen – Un ensemble solide

0

Le 1er janvier 2019, certains des meilleurs catcheurs de la planète se sont associés à Tony Khan pour fonder la All Elite Wrestling, sur la promesse de révolutionner et de redéfinir les codes de ce sport. Ce 13 juillet, la fédération a produit son troisième événement, un show caritatif au profit des victimes de la violence des armes à feu à Jacksonville. Joliment nommé Fight for the Fallen, cet événement a t-il tenu toutes ses promesses ?

Sonny Kiss bat Peter Avalon
Notre note : *1/2 (1,5/5)

Le show s’est ouvert ce samedi soir par son pre-show The-Buy-In et son premier match opposant Sony Kiss à Peter Avalon. Pas terrible. C’est certainement ce qui est passé par l’esprit de tous en voyant ce premier combat. Mais après tout, c’est un match gratuit qui permet uniquement de chauffer la foule et donner envie aux fans d’acheter le Pay-Per-View (ou de le suivre gratuitement sur B/R Live pour ceux qui ont la “chance” de vivre aux États-Unis ou d’avoir un bon VPN). Le concept du pre-show n’est plus à présenter, il est important et nécéssaire économiquement. Mais n’est-ce pas de la mauvaise publicité que d’avoir un vieux bibliothécaire et un pom-pom boy un peu trop excité dans une fédération dite “All Elite” ? Ce n’est pas parce que c’est gratuit qu’il faut nous servire les plats périmés.

Bea Priestley & Shoko Nakajima battent Britt Baker & Riho
Notre note : **1/2 (2,5/5)

The-Buy-In s’est poursuivi et conclu sur un match par équipe féminin. Sans pour autant être exceptionnel, le match fut plutôt correct. Pas grand chose à dire finalement, il ne fut ni extraordinaire, ni très mauvais. Un match très basique, déjà plus approprié en pre-show que celui qui l’a précédé.

MJF, Shawn Spears & Sammy Guevara battent Joey Janela, Darby Allin & Jimmy Havoc
Notre note : ***3/4 (3,75/5)

Après un pre-show (très) mitigé, bien que sans grande importance, Fight for the Fallen s’ouvre réellement sur son premier vrai match avec 6-Man Tag Team de qualité. Seuls les noms présents sur papier suffisaient pour ouvrir l’appétit et le résultat n’est pas décevant. La qualité in-ring n’a pas été grandiose mais le storytelling du match a été bien plus qu’à la hauteur des attentes. Shawn Spears a été remarquable dans son personnage de heel, tout comme MJF et Sammy Guevera. L’association Darby Allin/Jimmy Havoc permettra peut-être d’ouvrir une porte à une rivalité ou future alliance dans les prochains mois. Joey Janela, comme à son habitude, a fait le boulot comme il le fallait.

S’il faut retenir qu’une seule chose de ce match, c’est un storytelling très solide et un moment très plaisant passé devant cet opener. Victoire logique des heels avec le tombé victorieux effectué par un Shawn Spears en pleine montée. Construction intelligente et très prometteuse. Mention spéciale au t-shirt “Chairman” de Spears.

Brandi Rhodes bat Allie
Notre note : * (1/5)

Aïe aïe aïe… Tout ne peut pas être parfait comme on dit. Ce n’était pas bon, pas besoin de tourner autour du pot. L’arrivée de Awesome Kong avait de quoi faire bondir n’importe qui de sa chaise, surtout à quelques secondes d’une purge prévisible. Mais la hype est retombée aussi vite qu’elle est venue quand Kong s’est contentée d’assister au match en ring side. L’association avec Brandi a de quoi faire peur, puisque le développement d’un style à la Stéphanie McMahon semble se dessiner pour le personnage de Brandi. Concernant le match, rien à dire. Littéralement, rien à dire.

L’arrivée surprise de Aja Kong a relevé un peu le niveau en fin de rencontre, mais cela n’a pas suffi à créer une envie quelconque autour du prochain match de Brandi, voire même celui de Allie.

Dark Order battent Jack Evans & Angelico vs. Jungle Boy & Luchasaurus
Notre note : ***1/2 (3,5/5)

Un match solide une fois de plus, à l’instar du 6-Man Tag Team qui a ouvert le show. Rien d’extraordinaire également mais de belles prestations de la part des trois équipes. Mention spéciale à Luchasaurus, véritable coup de coeur de 2019.

Adam Page bat Kip Sabian
Notre note : ***1/2 (3,5/5)

Et c’est là que ça coince. Le match est bon, c’est indiscutable, mais le public s’est soudainement endormi à partir de là. Plutôt bonne avant cela, la foule n’a pas aidée le match, qui lui avait un rythme plutôt décousu et lent durant les trois quarts de son temps. Techniquement agréable, le suivre et entrer dedans fut plutôt compliqué à cause de ce détail. Mais malgré tout, le match a suivi le fil conducteur du show en proposant un match une fois de plus solide mais sans être non plus spectaculaire.

The Lucha Brothers battent SoCal Uncensored
Notre note : ***1/2 (3,5/5)

Une fois de plus, solide mais pas extraordinaire. Deux des meilleures équipes du monde se sont fait face ce samedi soir et le charisme était présent, pas de doute là dessus. Tel qu’expliqué plus haut, ce fut un match dans la lignée des précédents et reflète la physionomie d’un show se voulant être une simple rampe de lancement pour All Out. N’oublions pas non plus le défi lancé par les Lucha Brothers aux Young Bucks pour le 31 août prochain, un Ladder match pour les AAA World Tag Team Champions. Fight for the Fallen n’est que les fondations d’un All Out qui s’annonce déjà exceptionnel.

Kenny Omega bat Cima
Notre note : ****1/2 (4/5)

“Quel match !” sont probablement les mots les plus descriptifs pour parler de ce combat. Le niveau fut largement élevé dans ce pré-Main Event et les promesses faites sur le papier fut très largement tenues par ces deux compétiteurs hors-normes. Leurs styles respectifs, bien qu’assez similaires finalement, se complètent parfaitement et le rendu a été plus que favorable. En bref, ces deux compétiteurs nous ont offert un très beau match digne d’un événement majeur tel que Double or Nothing. Si l’on sait que Kenny Omega fera lui face à Jon Moxley le 31 août prochain à All Out, il sera très intéressant de savoir ce que réserve la All Elite Wrestling à Cima après une performance d’un tel niveau.

The Young Bucks battent Cody & Dustin Rhodes
Notre note : ***3/4 (3,75/5)

Ce Main Event de Fight for the Fallen fut un parfait condensé du positif et négatif de ce show. Nous avons parlé de charisme, de storytelling, de public endormi, de match solide mais pas exceptionnel. Eh bien ce match par équipe a regroupé tous ces aspects. Côté positif, The Young Bucks ont parfaitement tenus leur rôle et le storytelling fut dans la continuité de la rivalité mise en place entre les quatre hommes sur Youtube. Techniquement, ce fut plutôt bon mais l’absence de réaction de la part du public n’a pas favorisée la mise en place d’un meilleur rythme. Un bon match dans de mauvaises conditions. Disons que, finalement, ce combat fut avant tout plus psychologique que physique.

Conclusion

A un mois et demi de All Out, la All Elite Wrestling a marqué le coup en proposant un show dans l’ensemble très correct. Puisque Fight for the Fallen n’était qu’un show mineur, caritatif et vulgairement de transition, il était normal pour la fédération de se réserver à l’approche de leur plus gros événement de l’année qui aura lieu cet été à Chicago. Approche simple, mais efficace, Fight for the Fallen ne marquera pas les esprits mais sera utile à la construction d’un All Out qui s’annonce lui, exceptionel.

Les +
– Un Omega vs. Cima de très belle facture
– Un milieu de carte solide
– Luchasaurus
– La salle et le stage
– Un show volontairement limité, afin de ne pas voler la vedette à Double or Nothing ou All Out

Les –
– Un public décédé
– Un pre-show trop bas de gamme
– Brandi Rhodes et un ring ne fait pas bon ménage
– Un Main Event bon, mais seulement bon