WWE : Mark Henry fait l’éloge de Sami Zayn après sa promo à RAW

0

Récemment invité du podcast Busted Open, le WWE Hall of Famer Mark Henry a fait l’éloge de Sami Zayn, revenu lundi dernier lors du RAW après Wrestlemania 35 et plus précisément concernant sa promo d’après match :

“Il était en feu. Il n’y avait pas de script. Ils [les officiels] lui ont juste dit de dire ce qu’il pensait de la situation et il a répondu “Je m’en occupe”. Et il a laissé le monde l’entendre, et quand je dis “le monde”, je veux dire le monde du catch avec les gens qui sont assis dans les tribunes. Vous avez été jugé, messieurs dames. Sami vous fait savoir ce qu’il ressent. Je me suis approché de lui et j’ai dit : “Bon sang mec, qui es-tu ? Tu es qui ? Où était ce type tout ce temps ? Il a répondu : “Mark, je ne me retiendrais plus. J’ai répondu : “Non. S’il te plaît, ne te retient plus !

Il y a des gens qui peuvent se démener comme jamais sur un ring, mais ils n’ont pas besoin de le faire parce qu’ils peuvent avoir ce microphone et peuvent en faire plus dans une promo de trois minutes que ce que les gens peuvent obtenir dans un match de 20 minutes. Sami, si tu m’écoutes, fais ton truc. Je veux le voir. Les fans veulent le voir. Ils ont applaudi au milieu de cette promo parce qu’ils étaient genre, “Ouais, t’as raison ! Attends, c’est à moi que tu parles ?” Ils étaient paumés.

Ce qui m’a le plus marqué dans sa promo, c’est que vous vous asseyez et pointez du doigt des gens qui tuent leurs corps et vous les jugez. Vous les jugez sur ce que vous pensez, pas sur ce que vous savez. Quand vous parlez de vous-même, de ce que vous ressentez et de ce que vous pensez, comment pouvez-vous avoir tort ? Vous ne pouvez pas faire d’erreur. Et Sami sait que les gens assis dans cette arène ne peuvent jamais prendre le micro et dire ce qu’il a dit, et faire dire à des gens comme moi qui sont dans le métier depuis près de 30 ans : ” Merde ! C’était impressionnant. Sami sera un mec important dans les six prochains mois, car je pense qu’il a découvert qui il est.”