WWE Summerslam 2018 : Les hauts et les bas du Pay-Per-View

3
Quel lutteur de la WWE pourrait remplacer Roman Reigns ?

Dans la nuit de dimanche à lundi, les Superstars de la WWE ont participé au dernier show majeur en date, Summerslam. L’événement en question s’est déroulé dans la ville de New-York et plus précisément dans l’enceinte du Barclays Center, salle bien connue des fans de catch sur le sol américain. Dans ce nouveau papier, je vous donnerais mon avis sur chacun des matchs de la carte (en passant très rapidement sur le Pre-show), ainsi qu’une note qui représentera mon avis personnel et non pas général.

Pre-show

Comme l’an dernier, la WWE nous a proposé trois combats dans le pre-show de Summerslam. La grosse différence restent la qualité des matchs offerts par les talents de la compagnie. Durant la précédente édition, nous avions eu un petit bijou avec le New Day Day contre les Usos, c’était loin d’être le cas entre la B-Team et The Revival (qui reste l’une des meilleures équipes en activité). Le match pour le titre Cruiserweight était plutôt correct, mais un cran en dessous de l’affrontement entre Neville et Akira Tozawa l’année dernière. Il nous reste ensuite le Mixed Tag Team match qui n’avait vraiment rien de captivant. On notera simplement la défaite de Rusev dans le kick-off alors qu’il était challenger au titre de la WWE le mois dernier. Inutile d’en dire plus sur son cas.

Note du pre-show : 2 sur 5

Carte principale

WWE Intercontinental Championship Match
Dolph Ziggler © (avec Drew McIntyre) vs. Seth Rollins (avec Dean Ambrose)

Avis : Excellente manière de débuter le show avec un match qui avait énormément de points positifs. Dans le ring c’est très propre, les deux hommes ont proposé un combat très solide jusqu’au bout. Ambrose et McIntyre ont joué leur rôle à la perfection se cherchant à plusieurs reprises en ringside ce qui rajoutait du piment dans le match. Ces lutteurs ont vraiment une présence très marquée avec leur physique, sans pour autant prendre tout le spotlight à Rollins et Ziggler. Avec le retour du “Lunatic Fringe”, la victoire de Seth Rollins semblait plus qu’évidente, mais cela n’a rien enlevé à la qualité de cet opener.

Note de ce match : 3.75 sur 5

WWE Smackdown Tag Team Championship Match
The Bludgeon Brothers © vs. The New Day (Big E et Xavier Woods)

Avis : En amont, ce match ne me tentait pas plus que ça, mais au final, ce fut une bonne surprise. Harper et Rowan sont vraiment deux monstres capables de s’adapter au fil du match puisqu’ils peuvent très bien avoir un rythme assez lent avant d’enchaîner rapidement aussi bien en duo qu’en solo et c’est là toute la force de cette équipe. Dans un style bien différent, Xavier Woods et Big E sont eux-aussi parfaitement coordonnés et les quatre talents réunis ont sortie un match par équipe peut-être pas exceptionnel, mais très intéressant à regarder.

Note de ce match : 3.5 sur 5

Singles match
Braun Strowman vs. Kevin Owens
(la mallette de Strowman est en jeu)

Avis : Depuis des semaines, Braun Strowman est transparent dans son personnage de destructeur et il se lâche uniquement lors de Summerslam. Kevin Owens n’aura fait que vendre les coups du lutteur pour s’incliner dans un combat n’ayant pas dépassé les deux minutes. La victoire de Strowman est logique, mais faire perdre le canadien de cette manière n’était pas forcément la meilleure option surtout lorsqu’on connait ses réelles capacités (aussi bien dans le ring qu’au micro).

Note de ce match : Non noté (pour ne pas mettre 0)

Smackdown Women’s Championship Match
Carmella © vs. Charlotte Flair vs. Becky Lynch

Avis : Seconde surprise de ce show, Carmella a sans l’ombre d’un doute livré la meilleure performance de sa carrière. Cela reste tout de même assez faible, mais il faut noter cette légère progression attendue depuis des mois. La plus grande difficulté pour ces trois femmes étaient de lutter après deux matchs de bonne factures et un complètement oubliable. De mon point de vue, elles ont réussi à sortir le match “parfait” dans cette situation. Il est loin d’être gravé à jamais dans nos mémoires, mais encore plus loin d’être horrible. Le heel turn de Becky Lynch était intéressant bien qu’un peu long à se déclencher tant les deux femmes ne voulaient pas se lâcher. La scène du câlin aurait pu être supprimée, le turn de l’irlandaise aurait eu plus d’impact si elle avait directement frappé la championne qui lui tendait les bras.

Note de ce match : 2.5 sur 5

WWE Championship Match
AJ Styles © vs. Samoa Joe

Avis : Un combat qui débute d’une manière assez lente entre les deux hommes qui finiront par accélérer dans les minutes suivantes. Styles et Joe se connaissent depuis des années et cela peut se ressentir lorsqu’ils s’affrontent en un contre un. Même si ce match n’est pas le meilleur qu’ils aient proposé dans leur carrière, il n’en reste pas moins très bon et captivant du début jusqu’à la fin. La courte promo de Samoa Joe était intéressante, mais elle n’avait rien à faire dans le match. Elle a uniquement entraîné la défaite du champion par disqualification ce qui devrait enragé le Samoan encore plus pour un rematch entre les deux hommes à Hell in a Cell. Pourquoi pas dans la célèbre structure d’acier ?

Note de ce match : 4 sur 5

Singles Match
Daniel Bryan vs. The Miz

Avis : Passé après le match de championnat pour le titre de la WWE, en milieu de carte rappelons le, est une chose assez difficile lorsque le combat précédent était très bon. Daniel Bryan et The Miz sont parvenus à faire aussi bien, mais avec leurs arguments. Le “A-Lister” est réputé pour être meilleur au micro qu’entre les cordes, mais il a parfaitement assuré dans son combat contre Bryan qui lui est considéré comme l’un des meilleurs lutteurs technique en activité. Dans ce business en 2018, ils ne sont qu’une poignée à être au même niveau que lui. Peu importe la raison de la défaite de l’ancien général manager du show bleu, le combat qu’il nous a offert avec son adversaire était très bon et se place comme candidat très sérieux pour être le meilleur affrontement de ce Summerslam.

Note de ce match : 4.25 sur 5

Singles Match
The Demon King (Finn Balor) vs. Baron Corbin

Avis : Un match n’a pas besoin d’être bon techniquement ou duré une heure pour obligatoirement capter l’attention des fans. Faire revenir l’alter ego de Balor au moment où le public s’y attendait le moins était une bonne chose. Le heel (Corbin) perd dans un match éclair contre un personnage très apprécié du public tout en restant sur une bonne dynamique avec les deux combats précédents. Bien que lui aussi très court, cet affrontement dépasse de très loin le Strowman/Owens en “début” de show.

Note de ce match : Non noté (mettre une note seulement pour un personnage n’a pas grand intérêt et le match était bien trop court)

United States Championship Match
Shinsuke Nakamura © vs. Jeff Hardy

Avis : Il n’est pas nécessaire de s’attarder trop longtemps sur ce match qui reste correct sans pour autant avoir marqué l’histoire. Les deux hommes ont des styles complètement opposés, mais il y a une bonne alchimie entre Nakamura et Hardy. Un tel combat avait pour rôle de plaire aux fans des deux lutteurs et non pas à la totalité du public. Un affrontement entre Daniel Bryan et The Miz est tout de suite plus apprécié d’une manière générale alors que le style de lutte est plus classique que celui proposé par Jeff Hardy ou Shinsuke Nakamura.

Note de ce match : 2.5 sur 5

RAW Women’s Championship Match
Alexa Bliss © vs. Ronda Rousey

Avis : La victoire de Ronda Rousey pour le titre féminin de RAW n’avait rien de bien surprenante. Cette athlète de renommée internationale coûte cher à la fédération et une défaite lors de Summerslam n’aurait pas été bonne pour les finances de la compagnie. De plus, Alexa Bliss n’était pas la mieux placée pour devenir la première femme à lui river les épaules et encore plus improbable, la faire abandonner. On nous a donc proposé un squash, mais qui était bien maîtrisé au final. Bliss vend bien les coups en plus de bien interpréter son personnage. Le combat aurait pu être être ennuyant, mais pour la première fois depuis un moment, la fédération a été capable de géré un match important dans un laps de temps très court sans qu’il soit totalement oubliable.

Note de ce match : 2.75 sur 5

WWE Universal Championship Match
Brock Lesnar © vs. Roman Reigns

Avis : Mine de rien, ce combat aura permis aux fans de la WWE d’avoir plusieurs réactions différentes avant, pendant et après le match. La joie de voir Brock Lesnar perdre, la frustration de l’échec de Strowman, l’indifférence totale pour ceux qui ne voulaient pas voir un tel combat, etc… C’est le principe de base de ce sport, faire réagir les fans peu importe le résultat du match. Pour ce qui est de l’aspect in-ring, nous sommes très loin du 5 stars, mais ce n’était pas l’objectif recherché avec ces deux hommes (qui sont capables de faire de très bonnes choses au bon moment). Il s’agissait plus d’un brawl qu’autre chose et cela correspondait bien à Reigns et Lesnar.

Note de ce match : 2.75 sur 5

Bilan du show

Comparé à Extreme Rules, Summerslam est un véritable petit bijou proposé par la WWE. Seulement voilà, il faut garder les pieds sur terre et ne pas vendre ce Pay-Per-View comme le meilleur de l’histoire. Le programme proposé était vraiment d’une manière globale bien qu’il y ait quelques petites coquilles durant la soirée. D’un point de vue technique, le show tient la route et ce de manière constante avec des affrontements qui ont captivé l’attention des fans. Le seul point noir serait le combat entre Owens et Strowman qui était décevant dans le ring, mais logique pour le personnage de Braun. Si un tel show pouvait être “copier/coller” sur Hell in a Cell avec la stipulation principale utilisée pour les bons matchs, le Pay-Per-View aurait de fortes de chances d’être très intéressant. Nous aurons la réponse le 16 septembre.

Note globale : 3 sur 5