WWE : Les Tops et les Flops de la semaine (numéro 3)

0
Les tops et les flops de cette semaine à la WWE (numéro 4)

Les Tops et les Flops de cette semaine à la WWE ne prendront pas en compte les événements d’Extreme Rules. Notre papier sur le dernier Pay-Per-View de la compagnie de Stamford se trouve juste ici avec un format bien différent de celui qui va suivre. Pour ce troisième numéro, les shows se sont déroulés dans la semaine du 16 au 22 juillet 2018.

Les Superstars

Top : The Miz

The Miz n’était pas présent le week-end dernier durant le show principal de la WWE. Bien qu’il n’ait pas eu de rivalité importante pour obtenir un match en Pay-Per-View, c’est bien durant le dernier épisode de Smackdown Live qu’il se sera illustré. Jouant un maître de cérémonie funéraire pour la Team Hell No, le lutteur a une fois de plus prouvé qu’il était largement au-dessus du lot micro en main. Dans un décor mortuaire, il aura réussi avec brio à interpréter un rôle plus qu’atypique en ce qui le concerne. De plus, son changement de comportement durant sa promo montre bien à quel point il maîtrise ce type d’exercice. En provoquant une fois encore Daniel Bryan, il aura définitivement mis le feu aux poudres pour déclencher une rivalité attendue depuis de nombreuses années par le public de la WWE.

Flop : Mojo Rawley 

Lors du précédent numéro, nous avions placé No Way Jose à cette place. Finalement, sa difficulté à percer dans le roster principal ne vient pas forcément de lui, mais bien de son adversaire depuis quelques semaines, Mojo Rawley. Une fois de plus à RAW, l’ancien lutteur de NXT s’en est pris à Tyler Breeze dans un match éclair. Bien qu’il ait un physique plutôt important, Mojo manque cruellement de charisme pour espérer devenir un Heel solide. Une bonne partie des fans de l’Univers de la WWE le détestent déjà, mais c’est surtout pour son personnage qui est assez vide et pour lequel il est difficile de trouver de l’intérêt. Plus triste encore, il a des chances d’avoir un impact négatif sur Breeze qui risque de traîner dans les bas fonds de la midcard en affrontant Mojo Rawley.

Les matchs

Top : Finn Balor vs Roman Reigns vs. Drew McIntyre

Parfois, les matchs annoncés à l’improviste peuvent donner des choses vraiment intéressantes. C’est exactement ce qu’il s’est passé lors du match d’ouverture du dernier épisode de RAW. Si l’on fait abstraction que Roman Reigns est venu “réclamer un match pour le titre Universel”, on rentre très facilement dans le combat qu’il a proposé avec Drew McIntyre et Finn Balor. Les capacités dans le ring des deux européens ne sont plus à prouver et Reigns a fait le travail demandé bien qu’il soit un cran en dessous de ses adversaires en ce qui concerne les compétences athlétiques. De part sa qualité technique, cet opener a parfaitement rempli son rôle qui est de mettre le public dans le rythme. Malheureusement, le restant du show sera moins dynamique avec les autres matchs proposés. Ce combat reste meilleur que l’autre match triple menace placé dans le main-event du show à cause de cause de la lenteur de Bobby Lashley face à Seth Rollins et Elias.

Flop : Sasha Banks et Bayley vs. Alicia Fox et Dana Brooke

La rivalité entre Bayley et Sasha Banks est plutôt étrange ces dernières semaines. Lors du dernier RAW, elles se sont retrouvés une fois de plus dans un match par équipe qui n’a quasiment servi à rien dans les faits en plus d’être faible techniquement. Les deux anciennes championnes de NXT ont les qualités requises pour sortir un bon match, mais contre Alicia Fox et Dana Brooke, ce n’est plus la même histoire. Ces dernières sortent de nulle part pour se retrouver dans un match sans grand intérêt pour les quatre femmes. De plus, le résultat du match n’a pas été annoncé au micro après le plongeon de Sasha Banks sur ses deux adversaires. La WWE confirmera une victoire par disqualification quelque temps après pour un match de seulement minutes vingt d’affrontement. Bayley et Sasha savent produire des matchs et des segments de qualité si on leur donne les moyens de le faire. Cela n’arrivera pas avec des matchs de ce genre.

Les shows

Top : Smackdown Live

Le dernier épisode de Smackdown Live était sans l’ombre d’un doute le show le plus équilibré et le plus intéressant de la semaine. Un opener fort sympathique avec un Almas qui montre vraiment son ambition alors qu’il était dans le pre-show du dernier Pay-Per-View. Becky Lynch qui a enchaîné une quatrième victoire consécutive et qui fait savoir qu’elle veut un match de championnat. Un match relativement correct entre Eric Young et Kofi Kingston qui pourraient presque être considérés comme des vétérans dans le monde de la lutte professionnelle (38 ans pour Young et 36 ans pour Kingston). En conclusion du show, Jeff Hardy et Shinsuke Nakamura nous avaient offert un match vraiment solide interrompu par Randy Orton qui confirme son Heel turn à Extreme Rules. Avec seulement deux heures de show, le rythme était bien présent et sans parler des matchs, les segments apportaient un gros plus pour cet épisode. Paige a parfaitement géré son rôle et générale manager et il est inutile de reparler de la performance du Miz et de son segment “funéraire”.

Flop : Monday Night RAW

Si l’on devait retirer l’opener qui était un très bon match, les autres combats proposés pourraient presque tomber dans l’oubli. Hormis peut-être l’affrontement entre Ziggler et Roode et le main-event, le dernier épisode de RAW aurait pu se passer d’au moins cinq match. Trois victoires éclair, une disqualification et une victoire surprise de Sarah Logan sur Ember Moon, une midcard qui était vraiment sous-utilisées durant tout le show. Pour y trouver de l’action, il ne fallait regarder que les deux premiers matchs et le main-event, les autres combats n’avaient aucun intérêt en plus d’être vides. Qu’il s’agisse de la division par équipe ou féminine, aucune n’aura eu l’opportunité de briller aussi bien dans le ring que dans un segment.

Bilan de la semaine :

La qualité des shows principaux de la WWE est vraiment très variable d’une semaine à l’autre. Les Superstars de RAW devraient davantage se montrer étant donné qu’il y a trois heures de programme pour ça. Les épisodes de Smackdown Live sont meilleurs ces derniers temps puisqu’ils sont plus dynamiques avec des talents qui arrivent à se trouver une petite place dans le programme bien qu’il n’y ait que deux heures de programme. En ce qui concerne les shows NXT et 205 Live, ces derniers sont légèrement moins bons que les épisodes précédents. Dans le show jaune, seul le Triple Threat entre Kairi Sane, Candice LeRae et Nikki vaut le coup d’œil.