Les propos de Bret Hart jugés “irrespectueux” par la femme d’Owen Hart

0
Les propos de Bret Hart n'ont pas plu à la femme d'Owen.

Lors d’un podcast enregistré la semaine dernière, Bret Hart était revenu sur le fait que son frère Owen n’était toujours pas intronisé au Hall of Fame de la WWE. L’ancien champion de la fédération avait souligné que sa belle-sœur, Martha Hart, faisait tout son possible pour effacer la mémoire de son mari disparu tragiquement en 1999. L’épouse de l’ancien lutteur est revenue sur les propos de Bret Hart qu’elle a qualifié d’irrespectueux et faux.

“La déclaration de Bret disant que je voulais effacer la mémoire de mon mari est imprudente, fausse et irrespectueuse. Ses propos sont fortement ancrés sur le fait que j’ai refusé de travailler avec la WWE pour ne pas qu’on exploite l’image d’Owen. C’était un athlète absolument formidable et je sais que des fans dans le monde entier ont beaucoup apprécié sa carrière de lutteur. Je les encourage à continuer d’honorer sa mémoire. Mais je reste convaincue que la WWE est responsable de sa mort. En conséquence, je refuse que la compagnie profite de son décès pour attirer l’attention.” 

“En dehors de ça, mon fils Oje, ma fille Athena et moi-même nous continuons d’honorer sa mémoire par le biais de la fondation Owen Hart. Nous avons déjà récolté plus de quatre millions de dollars pour financer des bourses étudiantes, des bourses pour les propriétaires , ainsi que d’autres projets qui ont permis d’améliorer la qualité de vie de plusieurs personnes au Canada et dans le monde entier. Nous avons toujours pensé qu’il s’agissait de la meilleure façon de rendre hommage à cet être humain incroyable qu’il était. Je sais qu’Owen serait extrêmement fier de tout ce que l’on a accompli avec la fondation qui porte son nom.”

“Les propos de Bret sont cruels et irrespectueux. Je suis vraiment déçue que plusieurs médias aient décidé de rapporter ses propos sans même avoir demandé mon avis. Peu importe ce qu’il peut croire, le fait est que je suis loin de vouloir effacer sa mémoire. J’ai passé les vingt dernières années à célébrer sa vie d’une manière public. Je pense qu’il y a très peu de gens qui se sont souvenus aussi brillamment de leur conjoint disparu.”