Le portrait Indy : Will Ospreay

18
La NJPW confirme la blessure de Will Ospreay.

Véritable petite pépite du circuit indépendant, Will Ospreay a très certainement pris au sérieux les conseils de ses parents qui lui disaient de prendre son envol le plus rapidement possible. Bien qu’il fasse actuellement le bonheur de plusieurs fédérations indépendantes sur les sol américain et britannique, ce voltigeur de talent montre également toutes ses capacités au sein de la New Japan Pro-Wrestling. En seulement six ans de carrière, il y a déjà énormément de choses à dire sur lui et ce sera l’objectif de ce nouveau portrait indépendant sur Catch au Quotidien. Let’s go !

Nom : Ospreay
Prénom : William 
Âge : 25 ans
Taille : 185 cm
Poids : 80 kilos
Nationalité : Anglaise
Prise de finition : Storm Breaker; Essex Destroyer; OsCutter

Faire ses preuves dès le départ

À l’heure actuelle, un lutteur qui passe à la PROGRESS est un talent qu’il faut surveiller de très près. Lors de la création de la fédération indépendante un 2012, un jeune lutteur britannique de 19 ans y fait ses débuts. Plein d’énergie, Will Ospreay désire montrer tout son talent malgré le peu de booking qu’on lui propose. Sa véritable force est de donner le maximum à chacun de ses matchs et c’est de cette manière qu’il va commencer à se faire un nom sur le circuit anglais. Dans son ascension, il croisera la route de lutteurs qui deviendront eux aussi des stars majeures de la lutte indépendante comme Marty Scurll, Rich Swann, Zack Sabre Jr. ou encore l’un de ses futurs grands rivaux, Ricochet. Après un passage remarqué au Royaume-Uni, il prendra son envol vers le circuit indépendant américain.

Un talent enfin reconnu à travers le monde entier

Bien qu’il commence à obtenir des matchs sur le sol américains dans des fédérations comme la CZW, la PWG ou encore la ROH, Will Ospreay reste très attaché au circuit britannique. Le high-flyer devient un lutteur majeur à la Rev Pro ou bien à la PROGRESS où il finira par devenir l’un des réguliers de la fédération. En dehors de l’Angleterre, son plus gros impact aura lieu durant son premier combat au sein de la New Japan Pro-Wrestling en 2016. Pour ses débuts au pays du soleil levant, Ospreay commencera directement par un match face au champion Junior Heavyweight de l’époque, KUSHIDA. Cette fédération va définitivement devenir son terrain de jeu favori après avoir rejoint le camp Chaos dirigé par le “Rainmaker” de la NJPW, Kazuchika Okada. La même année, il participera à son tout premier Best Of The Super Junior qu’il remportera en battant Ryusuke Taguchi lors de la finale.

Lors de sa victoire en finale du Best Of The Super Junior en 2016.

Et maintenant ?

Toujours plus demandé sur la scène indépendante aussi bien aux USA qu’en Angleterre, Will Ospreay semble prendre également beaucoup de plaisir à évoluer au sein de la NJPW. Le président de ladite fédération avait même mis en avant sa motivation et son envie de toujours donner le maximum. L’année 2018 est encore loin d’être terminée, mais le lutteur aura déjà grandement marqué les esprits de la compagnie toute entière. En l’espace de quelques mois, il aura remporté le titre Junior à Wrestle Kingdom 12, affronté Kazuchika Okada et enchaîné les grosses performances face à des talents comme Taiji Ishimori, Hiromu Takahashi ou encore Flip Gordon. La chose la plus importante actuellement dans sa carrière serait de prendre en compte ses nombreuses blessures. Repoussant toujours les limites, il risque de le payer très cher s’il ne fait pas plus attention.

Mon avis 

Faible micro en main, Will Ospreay est un talent qui mise avant tout sur ses capacités dans le ring exceptionnelles. Sceptique lorsque j’ai vu ses premiers combats, c’est typiquement le genre de lutteur qui donnera toujours le meilleur de lui-même pour faire changer d’avis les fans et fidéliser les autres qui le connaissent déjà. Seulement voilà, sa motivation se trouve être positive pour sa carrière, mais aussi négative pour son avenir tout court. Voulant toujours donner plus au public venu le voir, il met très sérieusement sa carrière en danger. Il serait vraiment dommage qu’un talent aussi jeune prenne sa retraite après une lourde blessure.

 

Les matchs à voir de Will Ospreay :

  • AJ Styles vs. Will Ospreay (RevPro High Stakes 2015)
  • Marty Scurll vs. Will Ospreay (RevPro High Stake 2016)
  • Ricochet vs. Will Ospreay (NJPW BOSJ 2016 Jour 6)
  • Adam Cole et The Young Bucks vs. Ricochet, Matt Sydal et Will Ospreay (PWG BOLA 2016 Nuit 2)
  • Will Ospreay vs. Hiromu Takahashi (NJPW Dominion 2018)

C’est ainsi que se termine ce dixième portait indépendant sur Catch au Quotidien consacré à Will Ospreay. Comme d’habitude, n’hésitez pas à laisser votre avis dans les commentaires prévus à cet effet. Le mois prochain (mercredi 1er août), le portrait indy fera un petit flashback sur la carrière indépendante d’un lutteur actuellement signé à la WWE pouvant mettre tout le monde à terre.