Juice Robinson parle de sa transition de NXT vers le NJPW

8
Juice Robinson ici à NXT.

En 2015, la WWE mettait un terme au contrat du lutteur de NXT, CJ Parker. Actuellement, ce dernier continue sa carrière au sein de la New Japan Pro-Wrestling sous le nom de ring de Juice Robinson. Vu comme un excellent talent par des lutteurs renommés à la WWE comme Kevin Owens et Seth Rollins, le gaijin (lutteur non japonais) ne cesse d’impressionner les foules par son côté flamboyant très apprécié des fans.

Cette semaine, Juice Robinson était en interview pour Uproxx et il est revenu sur des sujets comme son absence des réseaux sociaux, sa transition de NXT vers la NJPW ou encore les talents de la WWE qu’il verrait bien réussir au Japon.

Les lutteurs de la WWE qui iraient bien à la NJPW :

“À la WWE, il y aurait beaucoup de gars qui feraient des choses excellentes à la New Japan. Je pense toujours à quelqu’un comme Cesaro en premier, puis ensuite je pense à des mecs comme Luke Harper et Jason Jordan. Selon moi, ils auraient largement leur chance là-bas. Evidemment, je pourrais rajouter The Club tout entier puisqu’ils ont déjà été dans cette fédération par le passé.”

Sa transition de NXT vers la NJPW :

“Lorsque j’étais à NXT, je suis devenu très proche de Matt Bloom. Il savait que j’étais frustré et que je faisais mon maximum pour avoir ma chance. Il me donnait beaucoup de conseils et il m’aidait à positiver devant n’importe quelle situation. Arrivé à un moment de ma carrière, je lui ai dit que je n’allais pas rester ici plus longtemps. C’est à ce moment qu’il m’a dit que si je devais partir, il fallait que je tente ma chance à la New Japan.”

“Je lui avais dit que je ne me voyais pas travailler dans cette fédération et c’est dans cette période que j’ai regardé Wrestle Kingdom 9 avec les Tanahashi, Okada et Nakamura. J’ai commencé à m’y intéresser d’avantage et j’ai regardé la totalité du G1 Climax. AJ Styles et Karl Anderson y étaient très présents. J’y suis encore retourné pour regarder les matchs avec Kenny Omega et Kota Ibushi. Je m’étais dit que ce n’était pas si différent au final et c’est le genre de chose que je voulais avoir lorsque j’étais à la WWE. Plus de catch et moi de parole. C’est dans un ring que nous devons raconter une histoire. Nous faisons du divertissement sportif.”

“J’ai commencé à m’enflammer quand j’ai découvert tout cet univers. J’ai eu énormément de chance lorsque nous étions dans la période de Wrestlemania, le 31 je crois. C’était l’année où Tatsumi Fujinami allait entrer au Hall of Fame et le président de la NJPW était présent. J’avais eu un match contre Baron Corbin lors du Wrestlemania Axxess et j’avais dit à Matt Bloom que j’en avais fini avec la WWE, donc je me suis comporté comme Shawn Michaels. Je me présentais comme le Mister Wrestlemania Axxess. Finn Balor et Matt sont allés voir le président de la NJPW en lui disant “tu dois ramener ce mec avec toi au Japon. C’est un type super qui adore le catch.” Quelques mois plus tard je faisais mes premiers pas dans le Dojo de la New Japan. Tout est arrivé très vite et ça c’est super bien passé.”

Ne pas être sur les réseaux sociaux :

“Non, je ne pense pas que ça aura un impact négatif sur ma carrière. Je pense que les réseaux sociaux sont stupides. Il y a énormément de mecs qui sont dessus, j’ai des amis et même mon président qui racontent des choses dessus, mais ça ne m’intéresse définitivement pas. Je ne veux pas faire partie de ce genre de chose. SI vous voulez me voir, venez voir mes matchs. Vous n’avez pas besoin de savoir ce que j’ai mangé le midi. Il peut arriver que je sois ivre et que je vienne raconter n’importe quoi sur internet, des choses que je n’aurais pas dû dire ou qui auraient causé du tord à quelqu’un.”

Lors de la G1 Special USA, Juice Robinson affrontera un autre espoir de la fédération japonaise, Jay White. Ce dernier défendra son titre US dans un match qui s’annonce plus que prometteur.