5 faits méconnus sur… Daniel Bryan

7
Daniel Bryan vainqueur main-event de Wrestlemania 30.

De retour dans les rings de la WWE depuis quelques mois, Daniel Bryan est toujours aussi populaire auprès des fans. En dix-huit ans de carrière, le lutteur originaire de Washington aura écumé les rings du monde entier dans des fédérations comme la WWE, la NJPW, la ROH, la NOAH ou encore la PWG. Aujourd’hui sur Catch au Quotidien, nous allons revenir sur cinq faits méconnus dans la carrière de Daniel Bryan.

Un symbole de la Ring Of Honor

Bien avant de devenir une star mondialement connue à la WWE, Daniel Bryan (Bryan Danielson à l’époque) a commencé à faire parler de lui au sein de la fédération indépendante de la ROH. À l’occasion du show ‘The Era Of Honor Begin’ en 2002, Bryan participe au tout premier main-event de l’histoire de la promotion. Sous le nom de ring de l’American Dragon, il affrontera Low-Ki (vainqueur du match) et “The Fallen Angel”, Christopher Daniels. En septembre 2005, il remportera le titre majeur qu’il conservera pendant 462 jours (troisième plus long règne derrière Nigel McGuinness 2e et Samoa Joe 1er). Le lutteur a également joué un rôle en tant qu’entraîneur pour le compte de la ROH. Poste ayant été également occupé par des talents comme Austin Aries ou un certain CM Punk.

Bryan Danielson (Daniel Bryan) dans un match contre Nigel McGuinness à la ROH.

Les premiers pas à la WWE

En 2010, Daniel Bryan rejoint la toute première saison de NXT. Le lutteur indépendant y fera forte impression dès son premier combat contre un athlète très réputé, Chris Jericho. Seulement voilà, c’est loin d’être le tout premier combat du lutteur au sein de la fédération de Vince McMahon. Au début de l’an 2000, il participe à un dark match par équipes durant le show Sunday Night Heat. Daniel Bryan effectuera son premier combat télévisé à la WWE contre Jamie Noble en 2003 lors de Velocity. C’est d’ailleurs dans ce même show qu’il affrontera John Cena, bien avant leur match à Summerslam en 2013.

Daniel Bryan contre John Cena à Velocity.

Le “Daniel Bryan Day”

Actuellement à Smackdown Live, les chants “Rusev Day” sont parmi les plus populaires. L’ancien général manager du show bleu, Daniel Bryan, peut lui aussi se vanter d’avoir un jour dédié à sa personne. Le 13 janvier 2012, la mairesse de la ville de Yakima dans l’Etat Washington a déclaré que cette date devenait officiellement le “Daniel Bryan Day”. Il s’agissait du jour où la WWE avait présenté un live-event dans cette ville. À cette époque, le lutteur détenait le titre de champion du monde poids lourd qu’il avait remporté grâce au cash-in de son contrat Money In The Bank.

La rudesse du catch japonais

Durant sa carrière, l’ancien champion de la WWE a pu expérimenter le catch japonais. Pendant quatre ans, il effectuera des combats au sein de la Pro-Wrestling NOAH basée au Japon. Dans cette fédération, un lutteur en particulier sortait du lot lors du passage de Daniel Bryan, il s’agissait de KENTA (devenu Hideo Itami à la WWE). Les deux lutteurs se sont affrontés à plusieurs reprises au Japon ainsi qu’à la ROH. Lors d’un match simple, Bryan a reçu un coup tellement puissant qu’il a subi une rupture des tympans. Depuis ce jour, le principal intéressé à des problèmes d’auditions au niveau de l’oreille gauche.

Bryan Danielson contre KENTA à la ROH.

Un trio en or

Comme nous avons pu le voir précédemment, la Ring Of Honor aura joué un très grand rôle dans la carrière de Daniel Bryan. La combativité et le talent de ce lutteur lui auront permis d’être repéré par la fédération numéro une dans le monde. Actuellement, il est l’un des trois hommes ayant réussi à décroché le ROH Championship ainsi  et le WWE Championship. Les deux autres étant Seth Rollins et CM Punk. Dans le roster actuel, plusieurs talents de la compagnie peuvent rejoindre ses trois hommes. Des talents comme Samoa Joe, Adam Cole, Kyle O’Reilly et Kevin Owens peuvent encore décrocher le titre de la WWE.