Le portrait Indy : Ivelisse

2
Ivelisse à l'honneur dans ce nouveau portrait Indy.

Nous sommes le 1er juin et ce mois-ci le portrait indépendant ne sera pas centré sur un lutteur mais bien une lutteuse. Forte de ses treize années d’expérience dans les rings du monde entier, Ivelisse Velvez est très reconnaissable pour son dynamisme et sa passion pour la Lucha Libre. Elle sera donc notre sujet principal aujourd’hui sur Catch au Quotidien. Let’s go !

Nom : Velez
Prénom : Ivelisse
Âge : 29 ans
Taille : 165 cm
Poids : 54 kg
Nationalité : Américaine
Prise de finition : Huntress DDT

Des débuts plus que difficiles

Aujourd’hui, Ivelisse est une lutteuse connue et réputée sur la scène indépendante, mais ça n’a pas toujours été le cas. Lors de ses débuts en 2005, la jeune femme peine a trouver des bookings dans les fédérations indépendantes (relativement logique pour son jeune âge). En l’espace de six ans, elle n’effectuera qu’une trentaine de match notamment à la World Wrestling Council basée à Puerto Rico. Elle y croisera des lutteurs comme Carlito (WWE) ou encore James Storm (TNA). Durant la période comprise entre 2005 et 2011, Ivelisse ne décrochera pas le moindre titre et ne signera aucun contrat dans une fédération majeure que ce soit sur la scène indépendante ou même à la WWE. S’imposer dans un monde ou les lutteurs sont majoritaires est loin d’être une tâche facile pour elle.

De l’ombre à la lumière

Durant l’année 2011, Ivelisse va enfin recevoir une opportunité concrète pour montrer tout son talent. En effet, la jeune femme rejoint le roster de la Florida Championship Wrestling qui à l’époque servait de fédération école pour les futures stars de la WWE. Bien qu’elle ne soit pas restée très longtemps dans cette fédération, elle aura tout de même affronter des lutteuses comme Paige, Tamina, Natalya ou encore Kaitlyn. Elle participera même à quelques shows NXT en 2012. Après son départ de la FCW, elle fera des apparitions dans des fédérations comme Impact Wrestling, la Shine, la Evolve ou encore la Lucha Underground en 2014. C’est définitivement la fédération précédemment citée qui va permettre à Ivelisse d’avoir une meilleure exposition. Avec un programme inédit dans le monde du divertissement sportif, la LU lui offre enfin la chance de s’exprimer sans retenue. Aux côtés de Son of Havoc et Angelico, elle remportera les titres trios de la Lucha Underground et deviendra populaire très rapidement.

Ivelisse championne aux côtés de Son of Havoc et Angelico à la Lucha Underground.

Et maintenant ?

Toujours très attachée au style de la Lucha Libre, Ivelisse continue de porter son attention sur la Lucha Underground. Au fil des saisons, elle est devenue l’une des figures majeures de cette fédération et elle sera bien évidemment présente pendant la saison 4 qui sortira prochainement. En dehors de cette fédération, la lutteuse continue d’apparaître dans d’autres structures comme la AAW ou encore la Shine où elle y défend son titre par équipes aux côtés de l’ancienne participante du Mae Young Classic, Mercedes Martinez.

Mon avis

Ivelisse est une lutteuse très douée mais à qui il manque vraiment quelque chose pour atteindre les sommets sur le circuit indépendant. Elle passe malheureusement au second plan derrière des compétitrices comme Tessa Blanchard, Mercedes Martinez ou encore Toni Storm. Lorsque l’on parle lutte féminine sur le circuit indépendant, ce n’est clairement pas son nom qui sort en premier. Il ne faut pas oublier qu’elle a quand même treize ans d’expérience dans ce business et qu’à 29 ans, elle peut encore fait des choses intéressantes à travers le monde entier. Reste à savoir quelle promotion (hors Lucha Underground) lui donnera sa chance.

Les matchs à voir d’Ivelisse :

  • Ivelisse vs. Taya Valkyrie (Lucha Underground 2016)
  • Mia Yim vs. Ivelisse (SHINE Wrestling 2014)
  • Six Way Elimination Match : Pentagon Jr vs. Ivelisse vs. Fenix vs. Johnny Mundo vs. Taya vs. King Cuerno (Lucha Underground 2016)
  • Ivelisse vs. Paige (NXT 2012)

C’est ainsi que s’achève ce neuvième portait indépendant sur Catch au Quotidien consacré à Ivelisse. N’hésitez surtout pas à laisser votre avis dans les commentaires prévus à cet effet. En ce qui concerne le prochain numéro, nous reviendrons sur le parcours du plus léger des assassins aériens.

  • OuarYor

    Très bon portrait d’une lutteuse qui le mérite amplement. Tu as cependant oublié de mentionner sa participation à Tough Enough, notamment aux côtés de Matt Cross aka Son of Havoc. Je pense que c’était important de montrer que des personnes en qui la WWE n’ont pas cru du tout à l’époque peuvent clairement s’en sortir sur le circuit indépendant.

  • Alan Rey Zahoui

    Bonne chronique comme toujours bien plus courte que d’habitude. C’est dommage qu’Ivelisse ne soit pas plus exposée parce qu’elle est vraiment talentueuse in-ring elle est jolie et elle a du charisme. Je pense qu’elle devrait aller à la Stardom. Et c’est Velez pas Velvez 🙂
    Bon timing pour le prochain portrait