One Shot : La division féminine de la WWE

53
La division féminine de Raw.

De nos jours, la sphère catch est en pleine ébullition permettant ainsi de débattre sur d’innombrables sujets. Dans cette nouvelle chronique, vous lecteurs, pourrez retrouver un sujet de débat chaque semaine (ou presque). Le concept est simple : parler d’un sujet courant de manière simple. Retrouvez tout cela avec un style plus subjectif et plus ouvert à la différence de chroniques habituelles. Bienvenue dans “One Shot”.

Pour introduire le premier sujet de cette nouvelle série, il vous est proposé de débattre sur : la division féminine et sa fameuse “Women’s Revolution” ayant pour but d’atteindre le cœur de chaque fan, homme ou femme confondus. Ayant fait couler beaucoup d’encre, il est intéressant de se poser cinq minutes pour en parler une fois, c’est le petit instant débat de la semaine. Pour présenter cette nouvelle chronique quasi-hebdomadaire, je vais parler de la division féminine en deux parties : la “Women’s Revolution” puis “Charlotte Flair et Sasha Banks, les figures de proue de la division féminine”.

La mise en place difficile du changement

Le 13 juillet 2015, Stephanie McMahon interrompt Nikki Bella pour annoncer un renouveau, un changement majeur à la WWE : la “Women’s Revolution”. Cette “révolution” a pour but d’arrêter de traiter les femmes comme des “divas” et d’en faire des athlètes au même titre que les hommes. De par le #GiveDivaChances relayé sur les réseaux sociaux, les Bella Twins se voulaient être le porte-étendard d’un traitement non-offensant de la division féminine. Plus de matchs de cinq minutes, plus de concours de bikinis, plus de “catfights”. À l’heure où cette chronique sera publiée, nous serons le 16 mars 2018. Cela fait 977 jours que cette “révolution” est en place et si on prend en compte le fait qu’elle ne soit pas terminée, alors on peut d’ores et déjà dire que sa longueur en fait un “échec”. Néanmoins, il est inutile de partir pessimiste, Rome ne s’est faite pas en un jour. Sur ces 977 jours, les femmes ont eu le droit à des avancées significatives : des main events de weekly dont une semaine spéciale où chaque show de la WWE (Raw, Smackdown et NXT) ont vu des femmes être main eventer, des matchs à stipulations plus travaillés et de réelles rivalités maîtrisées. Malgré que cette révolution soit déclarée en 2015, la WWE a réellement mis en place un meilleur traitement de sa division féminine l’année suivante avec deux figures de proue : Charlotte Flair et Sasha Banks. Nous reviendrons là-dessus lors de la deuxième partie axé à la rivalité entre ces deux femmes.

Stephanie McMahon annonce la “Women’s Revolution”.

 

Le changement est novateur, mais tellement tardif. Tout d’abord parce que Vince McMahon, patron de la WWE, n’a jamais montré un réel intérêt pour la division féminine de manière significative. Un petit point sur l’histoire. On connait tous de nom “Fabulous Moolah”, “Mae Young” ou “Alundra Blayze”, ce sont les héroïnes de la division féminine que Mr. McMahon a voulu garder dans l’histoire de sa compagnie et que sa fille Stephanie ne cesse de citer comme exemples. L’hypocrisie est grande à ce sujet, les femmes n’ayant jamais eu une place concrète à la WWE. Après les 27 ans de règne de Fabulous Moolah il n’y avait plus rien, en effet, les femmes ont totalement disparu de la compagnie à quelques exceptions près. Miss Elizabeth reste l’une des touches féminines qui a apporté un plus à la WWE. En tant que manager du “Macho Man” Randy Savage, elle a laissé son empreinte dans l’histoire. Néanmoins, cette sous-exploitation ne concernait que la WWE. Au Japon, le catch féminin existait de la meilleure des manières en remplissant les salles de fans qui venaient les voir elles. Voilà pourquoi, en voyant cette réussite au Japon, Vince McMahon décide de ressusciter la division féminine dans les années 90. Cependant, cette résurrection n’est pas celle que l’on pouvait attendre de voir. Sunny, Sable, Torrie Wilson, Chyna, des noms bien connus des fans de l’Attitude Era.
Inutile de revenir sur les “bikini challenges” ou “bra and panties match”… Avant 2015, certaines “divas” n’en étaient pas. C’est le cas de Michelle McCool par exemple, qui devait jouer la diva, car c’était les standards de l’époque. Toutes n’étaient pas faites pour ça et certaines avaient un réel talent que la WWE a muselé pour éviter de trop donner d’exposition, on pensera notamment à Naomi qui avait expliqué devoir se brider sous ordre des officiels car elle était trop athlétique. Il est inutile de se demander qui est vraiment l’instigatrice de la women’s revolution, mais s’il fallait faire un choix il faudrait cibler entre AJ Lee, les Bella Twins et Paige qui ont indiqué qu’elles pouvaient montrer plus que des batailles de polochons ou des batailles en bikini. Il y a aussi le célèbre événement de Fully Loaded 1998 concernant Sable et sa tenue… plutôt osée. Il n’y aura pas de photos de ce moment ici pour des raisons évidentes.

Ce que la WWE faisait de ses “diva” à l’époque.

Un respect aléatoire de ce changement

Vous le savez, la division féminine subit un booking plus qu’inquiétant. Parfois correct et appliqué et souvent très décevant et illogique, le booking de cette division donne mal à la tête. Prenons le cas de Bayley. Cette dernière était la tête de gondole de la division féminine à NXT et elle avait une très belle porte de sortie après sa perte de titre face à Asuka. Une fois arrivée dans le roster principal, Bayley s’est perdue dans les méandres d’un booking très désavantageux. Ce qui est bien dommage, car le potentiel d’une future Star était présent. Il semble maintenant presque impossible de faire revenir la jeune femme au premier plan vu la perte de crédibilité qu’elle a subi. Cette révolution féminine se voulait être un choc culturel à la WWE, mais accentuer et appuyer la chose encore et encore ne l’a pas aidé. Justement parce qu’il y a aussi un booking aléatoire derrière. Un changement significatif relevé vaut mieux que tous les discours du monde. L’annonce de l’Elimination Chamber match féminin s’est fait sans feux d’artifices superflus. Stephanie McMahon a annoncé le match, c’est ensuite aux fans de trouver ça historique et d’applaudir sans qu’on les y oblige.
Nous reviendrons sur ce booking qu’on va qualifier d’atroce lors de la seconde partie. Néanmoins, il était nécessaire de parler d’Alexa Bliss : Superstar CAQ de la huitième semaine de 2018. S’il y a bien une femme à qui cette “Women’s Revolution”  a énormément profité, c’est bien Alexa Bliss. Tel que présenté lors de sa nomination, Alexa Bliss est la première vainqueur de l’Elimination Chamber féminin, championne féminine de Raw et déesse du micro. Critiquée lors de ses débuts dans le main roster dans le cadre de la brand extension, Alexa Bliss était d’abord la “Harley Quinn” de la WWE. Un style de catch basique, avec néanmoins le finisher de Bam Bam Bigelow, la “Goddess” ne semblait pas être prête à casser l’écran. Ce serait mal connaitre ses capacités au micro. “Little Miss Bliss” s’illustre au micro depuis son arrivée à Smackdown et elle a conquis beaucoup de fans avec cette particularité.

Alexa Bliss, visage de la division féminine à Raw et surement la meilleure Superstar féminine dans son rôle.

 

Comme avancé lors de la review du Royal Rumble 2018 et d’Elimination Chamber 2018, les programmes avec les femmes sont de plus en plus travaillés au niveau du storytelling. Chaque Superstar féminine à sa particularité propre et elles sont toutes différentes à quelques exceptions près. Néanmoins, le personnage d’Alexa Bliss est réellement intéressant car elle évolue chaque semaine, chaque mois. De plus, la WWE laisse plus de temps à ses lutteuses féminines pour s’exprimer tant au micro qu’à travers leurs personnages et leurs styles in-ring. Cela peut aider la division féminine à atteindre un meilleur niveau, aussi parce qu’il y a des améliorations au niveau des compétences dans le ring.

Les conclusions

Vous le savez pour certains, j’aime la division féminine et j’affectionne totalement certaines Superstars féminines dont je suis un grand fan. Cependant, ce serait mentir de dire que tout va bien dans cette division vu que personne n’est mis en avant de manière crédible et durable. On ne peut compter que Charlotte et Alexa Bliss pour le moment, car elles n’ont pas réellement eu d’humiliation ou de grandes fausses notes qu’a pu subir Bayley avec son booking désastreux. La division féminine est l’une des parties que j’aime le plus regarder à la WWE, parfois même plus que celle des hommes, cependant, il faut que la WWE arrive à choisir des têtes de gondoles qui resteront crédibles et protégées sur la durée. Les Superstars féminines sont capables de proposer un spectacle plus que divertissant et il est même possible de dire qu’elles peuvent voler la vedette lors d’un show, ce que Sasha Banks et Bayley ont déjà fait à NXT TakeOver: Brooklyn. On peut encore citer Sasha Banks avec Charlotte lors de leur Hell in a Cell match ou Iron Women match à Roadblock: End of the Line.
Malheureusement depuis le début d’année 2017, les femmes ne volent plus le show et il y a eu un relâchement des officiels qui ont souvent choisi la facilité. S’il y a bien quelque chose qui a marché dans cette division, c’est la rivalité entre Sasha Banks et Charlotte. C’est pourquoi vous retrouverez une deuxième partie de cette chronique qui reviendra sur cette fameuse rivalité, tout comme le booking de la division féminine et d’autres aspects comme la comparaison avec la division féminine de NXT. À bientôt sur Catch au Quotidien !

Chronique faite en partenariat avec Céline F. de Catch au Quotidien

  • Oui là je dois bien avouer que niveau crédbilité, seule Asuka, Ronda et Charlotte peuvent espère le ME de Mania.

    Mais tant pis pour WWE de rater les succès que peuvent engendrer la (peut-être) meilleure japonaise et la meilleure américaine du business. Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt.

  • Emyr

    A partir du moment où le mot révolution est accolé à des machines à laver ou à des bagnoles alors pourquoi pas au catch.
    Mais moi je n’ai jamais considéré ce qui se passe avec les divisions féminines à la WWE comme une révolution mais comme une évolution.

    Transformation physique et athlétiques : ces filles sont incroyablement musclées sans égal auparavant à part peut-être au Japon depuis les années 80.
    Une évolution technique considérable : trouver moi des catcheuses du passé hors Japon qui ont un move set de largement plus de 20 moves et prises comme c’est le cas pour Bayley et Sasha Banks (pour cette dernière, il en a été comptabilisée 30 dans une vidéo sur YouTube paru en 2017) ; etavec parfois des prises très risquées comme les Moonsaults de Charlotte, le Reverse Frankensteiner de la 2ème corde de Bayley ou le somersault plancha de Sasha Banks.

    Le problème est que la WWE a essayé de récupérer cette transformation au profit de la famille Mac Mahon. D’où le fameux segment de juillet 2015 où Stéphanie Mac Mahon récupère le tout en le vendant comme un produit publicitaire en y accolant le terme de “révolution féminine”.

    • Maintenant chez WWE, chasue catcheuse soit savoir au moins les basiques d’un match de catch. Même s’il y a encore des divas, la plupart se débrouillent dans un ring.

      Pour Sasha Banks, je ne sais pas si t’a voulu me faire un appel, mais quand on parle d’elle je ne suis jamais loin. Sasha est dans tous les meilleurs matchs de la WWE, c’est aussi simple que ça. Après on me parle de Charlotte. Ah if you want hein.

      Bah c’est du McMahon quoi.

  • MisterPhenomenal

    La division féminine se porte bien mieux qu’avant c’est certain. Il y a beaucoup plus de superstars féminines à l’image de Sasha Banks, Charlotte, Bayley ou encore Asuka.
    Cependant il y a encore pas mal de divas comme Carmella, Nia Jax ou encore Lana.

    La seule star de cette division c’est Ronda Rousey. Asuka, Charlotte et Alexa Bliss le deviendront sans aucun doute et j’espère qu’ils feront le nécéssaire pour que Sasha Banks et Bayley ( bon pour elle je crois que c’est mort ) le deviennent aussi.

    Malheureusement pour ces womens superstars, Vince n’est pas trop fan et s’en fout un peu. Donc le booking continuera sûrement à être incensé et mauvais.
    Après ça c’est dans le main roster, à NXT ça peut le faire et je pense que ça enverra vraiment du lourd.

    • Oui, mais Vince ne booke pas tout. La plupart du temps il regarde les bookings, valide ou pas, mais c’est tout. Pours les femmes, il rate vraiment un succés considérable. Je suis embêtant avec elle, mais la Boss aurait dû être la figure de la division… c’est ausi simple que ça.

      Mais à NXT tout va bien par contre, vive l’Iconic Duo.

      • MisterPhenomenal

        Le segment “This is your life ” suivi du kendo stick on a pole match, Sasha Banks qui est incapable de défendre le titre ou encore Carmella mrs MITB, toutes ces décisions c’est lui qui les valide. Tu ne peux JAMAIS valider ça.

        À Raw Alexa est vraiment excellente au micro. Son personnage est convaincant et elle obtient de bonnes réactions. Sasha visage de la division en face extrêmement fade, non merci ! Par contre en heel, là je dis YES !

        • Selon la WWE le visage de quelaue chose doit être face…

          • MisterPhenomenal

            Dans leur logique quand t’es face tu vends plus donc il préfère pusher un face en top guy. Mais de toute façon les heels sont quand même plus acclamé que les faces donc bon…

            Quant au heel turn de Banks je ne me fais aucun soucis, il va arriver avant Summerslam 2018 à coup sûr.

          • Banest

            Oui mais pour le coup c’est pas forcément le cas pour les femmes. La plus mise en avant ces derniers mois c’est Alexa Bliss et avant c’était Charlotte quand elle était heel.

          • MisterPhenomenal

            Effectivement ça ne s’applique pas forcément pour les femmes.
            Mais LE visage féminin de la WWE actuellement c’est Charlotte, pas Bliss ( dans l’esprit de Vince malgré qu’il y ait deux titres majeurs et peut importe qui les porte, il n’y a qu’UN visage ).

            Charlotte ils l’ont mis heel pour qu’elle prouve au public qu’elle n’est pas QUE la fille de Ric Flair et parce qu’ils ne savent pas pusher, construire étape par étape un babyface et l’amener au top correctement. Après ça, elle est devenue face.
            Et comme je l’ai dit de toute façon Vince s’en fout un peu de la division féminine donc voilà. Mais pour lui le visage de la compagnie est face.

          • Jonathan Johnny Riso

            Mister Phenomenal tu l as dis toi meme pour charlotte pourquoi la WWE mets plus en avant charlotte parce que c est la fille du Natur boy ric flair donc voila voila

        • Emyr

          Je suis d’accord avec toi sur ta première partie mais pas avec la seconde.

          Tu peux avoir un in ring d’une pauvreté affligeante, ne jamais assumer son personnage heel une fois que tu es dans le ring, avoir peur de prendre des coups (d’accord elle s’est fait casser le nez, mais ce n’est pas une excuse), tenir une gimmick de heel uniquement couarde, être effrayée par une cage, faire un match de 10 minutes à EC alors que d’autres ont fait 1/4 d’heure, 20 minutes ou même 25 minutes pour Bayley mais tout cela serait pardonné par son micro ?

          L’abominable segment “this is your life” ou les segments ridicule d’avant TLC sur le thème de “Mickie James, tu es vielle” sont sûrement le fait du script mais c’est aussi vrai pour les autres catcheuses.
          Sasha Banks n’est pas fade en face, ce qu’elle fait dans le ring est autrement plus attrayant que ce que tout ce que peut faire Alexa Bliss.

          En fait je commence à me dire que le push d’Alexa Bliss est tout aussi forcé que celui de Roman Reigns ?

        • Emyr

          Je suis d’accord avec toi sur ta première partie mais pas avec la seconde.

          Tu peux avoir un in ring d’une pauvreté affligeante, ne jamais assumer ton personnage heel une fois que tu es dans le ring, avoir peur de prendre des coups (d’accord elle s’est fait casser le nez, mais ce n’est pas une excuse), tenir une gimmick de heel uniquement couarde, être effrayée par une cage, faire un match de 10 minutes à EC alors que d’autres ont fait 1/4 d’heure, 20 minutes ou même 25 minutes pour Bayley mais tout cela serait pardonné par son micro ?

          L’abominable segment “this is your life” ou les segments ridicule d’avant TLC sur le thème de “Mickie James, tu es vielle” sont sûrement le fait du script mais c’est aussi vrai pour les autres catcheuses.
          Sasha Banks n’est pas fade en face, ce qu’elle fait dans le ring est autrement plus attrayant que ce que tout ce que peut faire Alexa Bliss.

          En fait je commence à me dire que le push d’Alexa Bliss est tout aussi forcé que celui de Roman Reigns !

          • MisterPhenomenal

            La majorité des champions heels sont bookés comme des lâches incapable de gagner cleans et n’ayant pas de caractère ( le règne de Rollins en 2015, Owens en 2016 ou encore Orton avec l’autorité ). Ce n’est pas avec Alexa Bliss que ça va changer. Après je suis d’accord qu’à terme il faudra quand même une évolution.
            Dans le ring, ce n’est pas Sasha Banks c’est une certitude mais elle n’est pas horrible non plus.

            Sasha Banks est clairement meilleur en heel. Sur le ring c’est l’une des si ce n’est la meilleur. Mais à la WWE le personnage, la présence et le mic skill compte énormément et ça Alexa elle l’a. Si Banks turn heel, il n’y a aucune raison pour qu’elle soit derrière Bliss mais en face aucune chance qu’elle soit devant Bliss.

          • Emyr

            La seule chose que je pourrais dire en faveur d’Alexa Bliss est qu’elle a suivi l’évolution physique et athlétique des catcheuses de la WWE.
            Grâce à la gymnastique et au bodybuilding, elle est capable de faire des prises aériennes comme le Twisted Bliss et autres.

            Pour le reste, je maintiens tout.
            Je n’ai pas dit qu’elle était lâche et incapable de gagner clean mais j’ai écrit couarde c’est à dire fuyante.
            Son personnage heel dans le ring est bien plus restrictif que lâche, sournois ou traîtres, ces caractéristiques du heel à la WWE.

            Si on reste chez les femmes, ni Charlotte à Raw ou Sasha Banks à NXT étaient des championnes uniquement fuyantes mais aussi vicieuses, sournoises, méchantes voire brutale ou haineuse pour Charlotte.
            Sasha Banks utilise sa technique pour apparaître heel. A Takeover Unstoppable, elle effectue une prise sur le bras de Becky Lynch tellement bien réalisée que l’on a l’impression qu’elle va la démembrer. La réaction du public en est la preuve.
            Et il y a aussi tous les segments vicieux, sournois et méchants dans sa rivalité contre Bayley.

            Dans ses matchs, Alexa Bliss a beaucoup de mal à vendre son personnage heel ! Le peu de fois qu’elle effectue un geste vicieux, elle ne poursuit jamais. Comme par exemple à Extremes Rules oû elle aurait pu rouer Bayley de coup de Kendo Stick. Mais non, un coup puis le tombé et le match est terminé.
            En fait, c’est la conséquence de sa faiblesse technique : aucun travail au sol, sur les membres du corps ou de soumission. Même ses prises de base ne sont pas toujours bien réalisées comme son DDT de la 3ème corde à EC.
            En plus, je pourrais rajouter que son selling n’est vraiment pas le meilleur.

            Tout cela fait que Sasha Banks ou Charlotte sont bien plus présentes et charismatiques dans les matchs.
            Quand au mic skill, comme beaucoup de fans, tu en surestimes la portée.
            Le catch, c’est d’abord et avant tout un spectacle sportif pas du one man show d’autant que ses segments sont quasiment tous scriptés.

          • MisterPhenomenal

            Alexa Bliss n’est pas la meilleur sur le ring tout le monde le sait. Effectivement son selling est un problème et techniquement ce n’est pas Bayley ou Banks. Mais sur le ring, je la trouve correct.

            Après moi j’accorde de l’importance aux segments, au mic skills et au personnage. Le in ring est important aussi mais pour être visage de la WWE (féminin/masculin) tu dois avoir un personnage un minimum développé et un très bon mic skills.
            En face Sasha je trouve qu’elle ne dégage pas grand chose et dans l’attitude ce n’est pas top. Et au mic je ne la trouve pas naturelle du tout.
            Elle nous offre juste des très matchs d’accord et le reste ? Les segments, les moments ont aussi leur importance. C’est d’ailleurs dommage que ce soit autant scripté, chorégraphié.

          • Emyr

            “En face Sasha je trouve qu’elle ne dégage pas grand chose et dans l’attitude ce n’est pas top”.
            En face, elle est bagarreuse. Elle dégage ce que tout face doit dégager c’est à dire quelqu’un qui s’oppose aux heels et qui gagne les matchs de façon clean.
            Quant à l’attitude, tu parles de quoi exactement ? Encore des blessures ou des photos refusées à 5h du matin dans les aéroports ?
            Pour la blessure de Paige, le segment de Sasha qui était d’ailleurs scripté n’est pour rien dans la fin de sa carrière. Jamais ce genre de coups, qui sont très courant dans le catch, n’ont provoqué simplement des blessures. Paige n’était tout simplement pas en état de recatcher après son opération.
            Concernant les gros lourdauds, tant pis pour eux s’ils ne comprennent pas que l’on dérange pas quelqu’un à 5h du mat pour une photo dans un aéroport.

            Pour le micro, personnellement moi cela m’assome. C’est souvent du remplissage et du rabachage pour bien marquer le personnage.
            Pour Sasha cela fait combien de temps qu’il y a eu un segment micro de sa part ? Je m’en souviens même pas et depuis Wrestlemania 33, combien il y en a eu ? 4 à tout casser et très court en plus.
            Alexa Bliss n’est pas plus naturelle puisqu’elle récite un texte écrit par d’autres.

            Je pense qu’aujourd’hui il existe une mode qui consiste à détester les faces à la WWE. Alors que sans face, tu n’as pas de heel. Et pour te dire les choses comme je les pense, je ne trouve pas le booking des heels meilleur que ceux des faces.

          • MisterPhenomenal

            Un(e) bon face c’est quelqu’un qui est charismatique, bon(ne) au micro et qui a un personnage un minimum développée qui te démarque des autres et qui donne envie aux fans de te soutenir.

            À l’image de Daniel Bryan tu peux aussi faire ressentir au public ta rage, ton envie, faire en sorte que le public puisse s’identifier à toi.
            De plus, Daniel Bryan était loin d’être le meilleur au micro mais in ring il l’était largement. Il avait en plus son propre mouvement.

            Il n’y a pas de mode ou quoi que ce soit à la WWE. Goldberg, avant qu’il ne squash Owens en ME de Fastlane, était acclamé.
            Strowman est face et est acclamé. Pourtant ce ne sont pas les meilleurs sur un ring.
            Les heels en général ont des personnages un peu plus développé que les faces. Les speechs sont également plus facile à écrire et donc souvent meilleur

          • Emyr

            Mais Sasha Banks est très soutenue par le public. Selon des vidéos sur YouTube, elle est même avec Charlotte celle qui en fin 2017 vendait le plus de produits dérivés : 3 millions de dollars de chiffre d’affaires pour elle et Charlotte alors qu’Alexa Bliss et Bayley se situaient à 1 million.
            Beaucoup de fans ici sur ce site, trouve aussi Seth Rollins ou Bayley fades alors que le premier reçoit de vrai pop à chacune de ces apparition et pareil pour Bayley avant que les officiels s’échinent à la discréditer et à l’achever définitivement à Extreme Rules.

            En fait, beaucoup de fans y compris sur ce site haïssent les faces car ils ne jurent que par les promos alors que ce n’est qu’accessoire dans le catch et que les promos des faces sont parfois ineptes car c’est le choix des bookers qui les écrivent.
            Dernier point : si Sasha Banks est fade, pourquoi des chaînes de télévision américaine ou même étrangère lors des tournées se l’arrachent pour passer dans des émissions qui n’ont parfois rien à voir avec le catch ou même le sport ?

        • Ember Moon

          Ronda Rousey star ? Chacun ses goûts…

          • MisterPhenomenal

            Qui chez les women’s a une tel notoriété, est aussi populaire bankable que Rousey ?
            Ce qu’elle a fait à l’UFC parle pour elle et c’est indéniablement une star. Reste à voir maintenant ce qu’elle vaut en tant que superstars WWE.

          • Ember Moon

            Elle n’a pas la popularité qu’à un John Cena ou Randy Orton, donc ce n’est pas vraiment une Top d’affiche de la WWE. Ce qu’elle a fait au MMA reste à part.

          • MisterPhenomenal

            Non ce n’est pas une star du catch comme Cena ou Orton mais une star du MMA qui est à la WWE.

            Après Cena et Orton ça fait plus de 15 ans qu’ils sont là et ont très vite été pushé par la WWE.
            Ronda Rousey a débuté beaucoup plus tard.

    • Ember Moon

      Tu peux rajouter Alexa Bliss dans la liste des barbies.

  • DarudeSandstorm

    A quoi peut on reconnaître que la révolution féminine est un échec? On force sur le côté exceptionnel des évènements féminins (avec Stéphanie McMahon qui tire la couverture vers elle) là ou à NXT tout s’est fait naturellement. 2 matchs féminins par show et on entendait pas “houlalala plus de femmes c’est la women’s revolution”.
    Pour moi le véritable départ de la women’s division à la WWE c’est le fatal 4 way entre les 4 horsewomen dont Banks ressort gagnante. Jusqu’à là on avait la fille de Ric Flair, une rouquine un peu rock, une petite nana mignonne et une face qui fait des calins. On s’est retrouvé avec 4 des plus grands talents féminins de la dernière décennie à la WWE.

    Becky a eu un très bon match avec Sasha en terme de storytelling ou elle a été acclamé après sa défaite. Sasha et Bayley nous ont livré des matchs d’anthologie puis Charlotte et Sasha ont enchainé dans le main roster.
    Finalement pourquoi cela retombe? La réponse est simple: La WWE a misé sur le mauvais cheval et a fait du McMahon. On mise tout sur la fille de Ric Flair puis on mise tout sur la petite blonde mignonne. J’aime beaucoup Charlotte et Alexa mais dans ce roster qui est la lutteuse qui a le charisme et le in ring nécessaire pour crédibiliser la division féminine? Qui est LA SEULE à sortir des bons matchs avec toutes les divas même une lutteuse atypique comme Nia Jax? Qui est la seule actuellement (avec parfois Bayley et Charlotte) à savoir conter une histoire in ring? C’est Sasha Banks. Sans être délaissé elle a été mise de côté et sacrifier pour un record pourri de Charlotte là ou cette femme en tant que Championne nous aurait livré les meilleures matchs et surtout mis en avant toutes ces adversaires. C’est ce qui s’est passé à NXT, c’est ce qui s’est passé à la première confrontation entre Charlotte et Sasha à Raw qi était fantastique puis plus rien.

    • “Qui est LA SEULE à sortir des bons matchs avec toutes les divas même une lutteuse atypique comme Nia Jax? Qui est la seule actuellement (avec parfois Bayley et Charlotte) à savoir conter une histoire in ring? C’est Sasha Banks”.

      J’applaudis maintenant ou après que je me serai remis de ce magnifique sentiment de voir que quelqu’un a aussi vu ce qui saute aux yeux ? ^^

      • DarudeSandstorm

        Je ne compte pas Asuka car athlétiquement et in ring c’est évident qu’elle domine tlm dans le roster mais elle ne peut pas tenir de promo actuellement donc dur de jauger. Sasha depuis qu’elle est là j’ai pas souvenir l’avoir vu être mauvaise dans un match et elle met tlm en avant. Mon seul souci c’est qu’elle doit être tweener ou Heel je ne l’apprécie pas en Face. Je pense au delà de ces matchs mon moment préféré c’est son interview après avoir gagné le titre NXT ou elle reste dans son personnage et quand Renée pousse un peu elle fond en larme et tu sens que c’est toute sa vie. Les haters peuvent se plaindre qu’elle est pas sympa quand tu la stalkes dans un aéroport à 6h du mat mais c’est une des toutes meilleurs au monde actuellement et c’est un fait.

  • Steiner

    Avant les femmes avaient plus un rôle de valet … les matchs étaient souvent les pauses pipi …
    Puis petit à petit, les Trish, Lita, Mickie, Sarita, Taylor Wilde, Melina, Michelle McCool, Maryse, Gail Kim ont commencés à montrer du vrai catch …
    Puis y’a eu un vrai déclic que tout le monde oublie … et pourtant tout part réellement de la …
    C’est Gail Kim vs Taryn Terrell dans un ladder match. Tout part de la même et surtout pour la WWE.
    A partir de la y’a un engouement “quoi ? Un match féminin correct ? Mdr” bah Mdr il était plus que correct …
    Puis Sasha Banks, Bailey, Charlotte, Becky Lynch, Asuka, Io Shirai … la progression de Nikki … Auparavant on avait AJ Lee, Paige … Naomi …
    Tout ça a donner lieu à cette fameuse Révolution féminine …
    Qui est … aujourd’hui l’équivalent …
    D’un cadavre que tu fais bouger comme une marionnette en souriant pour faire comme si tout allait bien. Ca devient une fumisterie. L’élan était bien … sauf qu’une révolution ne dure pas des années. Du coup tout cet élan n’est pas pour autant perdu mais il est tellement traîné dans une chiasse atomique qu’au final … bah c’est bien les femmes y’a un peu plus de hype qu’avant mais y’a pas plus d’originalité que chez les hommes conclusion, tout comme chez les hommes bah on s’emmerde. Heureusement que Bliss tient la barre encore un peu par contre cette barre elle commence à lui peser un peu et ça risque de l’entraîner …

    • TheArchitect

      Je suis globalement d’accord avec toi. Cependant si Alexa Bliss tenait la division féminine ça se saurait. Elle est géniale au micro et délivre souvent de gros segments, on l’a encore vu à l’elimination chamber. Mais si la personne qui “tient la division” a un règne aussi fade que le sien, je comprends pourquoi la division va mal. En plus quel gros match lors de ses règnes ? 
      Donc oui, elle reste une woman incontournable de la division mais c’est également l’une des seules qui a un bon booking qui la met grandement en valeur. Si tout le reste du roster serait pas décrédibilisé, ça serait une autre histoire.

      Évidemment on peut dire que Bliss apporte de l’intérêt à la division mais il ne faut pas non plus exagérer. Tout comme toi j’aime beaucoup Bliss mais j’essaye de rester lucide après une année 2017 très terne du côté des women’s.
      Alexa Bliss est une tête de gondole mais je ne pense pas qu’on puisse dire qu’elle tienne la division. Si c’est le cas, alors c’est Lesnar qui tient celle des gars ^^

      • Steiner

        Son règne est ignoble si son règne s’arrete Demain je ne retiendrais quasiment rien m. Ce qu’on apprécie sur le moment c’est ses promos et son personnage.
        Dans son moveset il manque un petit truc une sorte de it factor où tout le monde ferait OOOOH! Et ce serait vraiment un bon coup. Elle tient les rênes malgré elle … les autres c’est une catastrophe sans nom, je parle même pas de Bayley, leurs booking c’est tellement de la merde la bien grosse celle d’un éléphant qui en a mangé 3 autres et paf tout est sorti d’un coup mais avec tout ça … si tu me demandes « qui tu retiens de la division féminine ? » je te répondrais Bliss …

  • Dems

    Pour la parentheses sur le Japon c’est incomparable vu que là-bas pour les femmes le but est d’en faire des légendes comme pour les hommes, à la wwe c’est juste un truc comme ça pour divertir le public donc forcément les femmes vont pas remplir des salles a elles seules

    Je sais qu’il n y a pas de comparaison faites dans l’article mais je précise tout de meme une grosse différence de base

  • Sandman

    Autant j’aimais le côté divertissant des divas avec les danses hot de Stacy Keibler, les bra and panties, les combats dans la boue, les bikinis challenge, etc… autant je déteste la division féminine actuelle. Avant on avait du divertissement en compensation des performances in-ring moyennes voir médiocres, aujourd’hui c’est la même chose mais avec le divertissement en moins.
    Alors on me répondra qu’on a Charlotte, Sasha Banks, Bayley, Asuka etc… et je suis d’accord ce sont des catcheuses pas mal mais dans le temps on avait Victoria, Lita, Chyna, Molly Holly et Trish Stratus qui étaient aussi pas mal mais dans tout les cas, le catch féminin à toujours manqué d’impact à la WWE. Les combats sont pas très rythmés, les coups ne claquent pas, ça botch de tout les côtés, etc… sauf quelques exceptions bien entendu.
    La révolution des divas est une arnaque depuis le premier jour. Ce que fait la WWE aujourd’hui, la TNA le faisait déjà il y a 12-13 ans et largement mieux d’ailleurs. Au moins la TNA arrivait à allier le côté sexy et les performances in-ring (cf Madison Rayne, Gail Kim, Taryn Terrell, etc..) sans avoir à dire systématiquement “Hé regardez, on écrit l’histoire !”.

    • Banest

      Dire qu’à l’heure actuelle on a le même in-ring qu’il y a 10 ans avec le divertissement en moins, c’est de la mauvaise fois.

      Rien qu’il y a quelques semaines on a eu Sasha Banks vs Asuka et Bayley vs Asuka coup sur coup en weekly et c’était à des années lumières de la grosse majorité des matchs de femme dans les années 2000.

      En 2016 on a eu d’excellents matchs entre Banks et Charlotte ou pour l’une des premières fois on pouvait être hypé pour voir un match féminin. Alors oui en 2017 ça a été lamentable dû à un booking catastrophique, mais là pour l’instant en 2018 on a eu un Rumble féminin très divertissant, où oui pour le coup le in ring était pas bien fou, et un Elimination Chamber plus que correct. Et puis merde quoi on va avoir Charlotte vs Asuka à WM quoi !! Avant on avait des putain de match Playboy inutile qui avait comme seul but de montrer la femme comme un objet sexuel, là on a quand même la chance d’avoir une affiche qui donne envie, plus envie que certains match masculin.

      Donc oui leur oui Women’s Revolution est un échec en soit parce qu’ils n’ont pas réussi a continuer sur la dynamique de 2016 en re-négligeant la division avec un booking horrible, mais ont peux pas nier qu’il y a quand même eu une grosse évolution par rapport à avant, et là depuis le début de l’année c’est un peu plus encourageant pour la suite et l’arrivée de Rousey ne peux que aller dans le bon sens.

      • Sandman

        Avant le traitement des femmes correspondait à l’image de la WWE de l’époque. C’était complètement déjanté, parfois ridicule mais au moins on a un certains nombres de moments qui resteront gravés dans nos mémoires et ce n’est pas le cas aujourd’hui. Malgré les Banks, les Charlotte, les Bayley, Nia Jax, etc… Moi je me fais chier devant le catch féminin d’aujourd’hui. En 2016 je reconnais qu’elles ont eu une bonne période mais au bout du 150482020ème Banks vs Charlotte, c’était bon. La WWE a réussi à faire un truc bien et en a complètement abusé. Et c’était une bonne rivalité parmis des dizaines de rivalités nulles à chier.
        Le seul bon catch féminin in-ring que j’ai vu c’était un peu à la NXT et surtout à la TNA.

        • Banest

          Ah c’est clair qu’on pouvait trouver un certain plaisir à regarder se genre de match mais on va pas se le cacher, l’image que ça montrait de la femme était pas super top :/

          • Sandman

            Après c’est une question de point de vue. Moi je les trouvais tout à fait respectable ces filles, elles projetaient en tout cas une meilleure image de la femme que toutes les obèses de 150kg qui ne prennent pas soin de leur corps, leur look et surtout leur santé sous prétexte que “only god can judge me” et “mon corps m’appartient” ce genre de conneries… après tout est relatif

          • Banest

            Ah ouais t’as pas peur d’avoir des féministes au cul toi xD

          • Sandman

            Non du tout x)

          • J’aime aussi cet état d’esprit ! 😀

          • Sabo from the Bullet Club

            J’aime cet état d’esprit ^^

        • TROLOLOLQUOI=LERETOUR

          Donc toi le combat de boue entre Santina Marella & Vickie Guerrero t’a plus marqué que le Triple Threat Match de WM32 ?

          • Sandman

            Franchement oui, j’adore ce genre de matchs ridicules. Après le Triple Threat de WM32 fait partie des quelques exceptions, c’était en effet un très bon match. C’était même un des meilleurs du show si je me souviens bien mais ça c’était en 2016.

      • Moi je veux évidemment voir ce match, mais Asuka-Charlotte n’est pas le meilleur match féminin qu’on puisse avoir à la WWE.

        • Banest

          Je sais bien que pour toi le meilleur match féminin serait Sasha Banks vs Sasha Banks mais tu sais bien que pour des raisons évidentes ce n’est pas possible enfin.

          Non plus sérieusement tu parles peut être de Asuka vs Ronda ? Ou alors d’un Ronda vs Sasha ? Je sais pas je suis perdu là, éclaircis moi.

          • Alors une Sasha VS Sasha pour moi c’est 5 étoiles et un arrêt cardiaque. Me fais pas rêver comme ça malheureux…

            Sasha VS Asuka avec toute la liberté du monde. Ronda je ne sais même pas pourquoi tu l’as cité. J’ai beau forcer avec Sasha, c’est justifié et prouvé qu’elle est la meilleure. Ronda on attends de voir. Charlotte c’est aléatoire. Sasha/Asuka, on pourrait avoir des frappes de leurs parts, même sur Mars ils entendront les “clac”.

            Je te parle même pas du storytelling.

    • DarudeSandstorm

      Je suis totalement d’accord avec toi sauf que je me faisais chier aussi avec la division féminine il y’a 10/15 ans. Pour moi les meilleur pages du catch féminin ces dernièrs années proviennent de NXT à 90%, le main roster est faible en terme de catch féminin.

    • TROLOLOLQUOI=LERETOUR

      T’es pas très progressiste comme mec…

      • Sandman

        Non absolument pas ^^

  • BillHsi2

    super chronique tu à raison la division féminine offre très souvent des match beaucoup plus intéressent que la division masculine

  • Punk HHH

    Un intérêt au plus bas jusqu’a 2/3 ans.
    Je n’ai jamais rien aimé chez les femmes dans le catch.

    Hormis quelques matchs où divas, le reste est sans saveur à mon goût.

    Mais certains noms comme Nia Jax, Ronda Rousey, Alexa Bliss, Charlotte m’ont fait voir du bon là où il y en a.

    Je pense encore etre le seul, encore, mais Asuka c’est le fond…

    • DarudeSandstorm

      Ton commentaire c’est le fond.

      • Sabo from the Bullet Club

        Ce même genre de gars tu critiques Asuka mais qui va te dire après que Lesnar est génial…

  • La division féminine est maintenant l’égal des hommes : des talents incroyables utilisées comme des clowns pendant l’année autour de feuds écrites par des manchots pour finir sur des grosses affiches à WrestleMania