La Review: Elimination Chamber 2018, une édition réellement décevante ?

30
Roman Reigns et Braun Strowman, finalistes de l'édition 2018.

Les pay-per-view de la WWE forment la pierre angulaire de la fédération de Stamford. On dit souvent que tous les chemins mènent à Rome, mais à la WWE, tous les chemins mènent au pay-per-view. Dorénavant sur Catch au Quotidien, il vous est proposé de retrouver un article pour chaque pay-per-view de la WWE qui aura eu lieu. Une critique-analyse sera donnée pour tous les matchs présents sur la carte (sans compter le kick-off), avant un avis général du show en conclusion : c’est “La Review”.

Deuxième événement de l’année, “Elimination Chamber 2018” a t-il suivi la bonne dynamique lancée par le Royal Rumble 2018 ?

Opener

Women’s Elimination Chamber match

Placer ce match en tant qu’opener était la meilleure chose à faire et c’est ce qui aurait dû être fait au Royal Rumble. Pour la première fois, les femmes ont eu le droit à un Elimination Chamber match et ce match était tout ce qu’il y a de plus basique. Contrairement au Royal Rumble match féminin, cet affrontement était simple et il n’y a pas eu de réelles prises de risques. Ce n’est pas plus mal car il était plus moyen que mauvais. Le début entre Bayley et Sonya Deville était excellent et Sonya a donné envie qu’on s’intéresse à elle. La construction du match était parfaite, tout simplement parce qu’on ne pouvait pas faire mieux. La storyline entre Sasha Banks et Bayley se dévoile de manière crescendo et avoir fait rentrer la “Boss” en quatrième pour sauver sa meilleure amie des mains d’Absolution était une bonne idée, comme l’élimination de Mickie James avant l’entrée d’Alexa Bliss.
Ce qu’on peut remarquer chez les femmes depuis le Royal Rumble, c’est qu’il y a une place importante au storytelling et aux émotions qu’elles peuvent susciter. Le travail est axé là-dessus et cela peut devenir problématique, car on s’intéresse de manière appliqué aux storylines et elles ne sont malheureusement pas toujours cohérentes. Par exemple, on ne sait toujours pas si Sasha Banks est Face ou Heel, malgré toutes les trahisons sur sa meilleure amie Bayley. Au-delà de ça, il y a eu des moments intéressants comme le magnifique saut d’Alexa Bliss du haut de la cellule. De plus, Sonya Deville ressort grandi de ce match grâce au temps qu’elle a eu, montrant ainsi de réelles capacités. Cela pénalise Mandy Rose qui n’a pas l’air de cacher quelque chose d’extraordinaire. Par contre, leur duo à toutes les deux fonctionne réellement bien. Mickie James a eu un petit moment elle aussi, ce qui était plaisant de voir.
Dans l’ensemble, il n’y a pas grand chose à dire sur ce match qui était la définition même de ce que peut être un match basique, même sur des critères WWE. On notera qu’Alexa Bliss et Sasha Banks sont les valeurs sures des officiels dans cette division du côté de la branche rouge. En effet, ils n’arrivent pas à faire en sorte que les deux jeunes femmes laissent de la place aux autres. Ce n’est pas pour déplaire. Alexa Bliss n’est peut-être pas une réelle déesse, mais quand on l’entend parler au micro on ne peut pas nier qu’elle est à sa place et que c’est une actrice aussi talentueuse que Margot Robbie. Cela reste plutôt dommage que l’après match soit meilleur que le match en lui-même. 

Superstar du match : Alexa Bliss

Note sur 5 : 2,75-**3/4

Sasha, Bayley et Alexa, une vieille histoire d’amour…

Deuxième match

WWE Raw Tag Team Championship : The Bar© VS Titus Worldwide

La question qui peut-être posé avant le match et qui revient souvent est “Pourquoi ce match ?”. Les officiels semblent vouloir donner de l’exposition à Titus O’Neil et Apollo Crews qui ont une alchimie en tant que partenaires qu’il ne faut pas négliger. Cependant, pourquoi les avoir fait perdre ? “The Bar” serait donc parti pour régner longtemps sur la division par équipes dans la branche rouge, néanmoins il faudra leur trouver une autre équipe de challengers car ce match manquait de saveur. Après tous les énormes matchs entre Dean Ambrose, Seth Rollins et The Bar, ce match se devait d’être meilleur que ce qu’il a été. Il faut cependant noter que Titus O’Neil est un lutteur intéressant et qu’il est parfait dans son rôle, tout comme Apollo Crews qui est très talentueux (sa performance en témoigne). Ce match restera dans les annales comme un match basique, un match qu’on peut voir à Raw ou Smackdown. Il était plutôt vide, comme la plupart des matchs de ce show. 

Superstar du match : Apollo Crews

Note sur 5 : 2-**

Toute la grâce d’Apollo en une image.

Troisième match

Asuka VS Nia Jax

Cela fait des semaines maintenant que la WWE a remis en avant la série d’invincibilité d’Asuka, l’exposant plus qu’auparavant. Ce match était un défi de taille pour la gagnante du Royal Rumble féminin, seulement on ne peut pas y croire. Nia Jax a été vendu comme une femme forte, puissante et quasiment invincible que par intermittence. La storyline avec Enzo Amore est un exemple de ce que fait la WWE de pire en ce moment : l’incapacité de garder une logique cohérente dans son booking. Personnellement, je ne croyais pas une seconde que Nia Jax était menaçante et qu’elle pouvait battre Asuka.
Lors de ce match, Jax a quand même dominé Asuka par moment et a montré de bien belles choses. Néanmois, elle est capable de mieux et elle a déjà montré plus face à Bayley et Sasha Banks. La division féminine a toutes les cartes en main et mérite beaucoup mieux que ce qui a été montré lors de ce match. En effet, tout comme l’Elimination Chamber féminin, l’après-match était plus intéressant que l’affrontement en lui-même. Nia Jax qui enfonce Asuka à travers une barricade, c’est un geste qu’il serait génial de voir souvent de la part de la nouvelle “Irresistible Force”. Malheureusement et comme celui d’avant, il n’y avait pas grand chose à voir, ce match était vide et anecdotique.

Superstar du match : Asuka

Note sur 5 : 1,5-*1/2

Une descente du coude meurtrière.

Quatrième match

Matt Hardy VS Bray Wyatt

Depuis de longues semaines, Matt Hardy a enfin montré son côté “Broken” à la WWE. Ce personnage a explosé à la TNA et beaucoup de fans voulaient le retrouver. Matt s’est renouvelé par un univers totalement assumé et maîtrisé. Néanmoins, ça ne s’est pas passé comme à la TNA et de “Broken” on est passé à “Woken”. Cette rivalité avec Bray Wyatt est peut-être la plus décevante de ces dernières années. Les deux hommes ont des personnages mystiques qui auraient pu nous livrer une énorme rivalité si la WWE avait laissé plus de libertés et prit des risques conséquents. Aucun match spécial, aucun angle à retenir et ce match suit la lancé des précédents lors du show : il n’y avait rien à retenir.
Le petit travail psychologique de Matt Hardy sur Bray Wyatt était fun, mais il y avait tellement mieux à faire. L’univers des deux hommes est riche, mais la WWE ne fait qu’en utiliser des poussières. Un match est mauvais quand il ne suscite d’intérêt pour personne, alors entre certains fans présents dans l’arène qui jouaient avec un ballon de plage et d’autres qui chantaient “Rusev Day”… il est difficile de louer cet affrontement. Même s’il n’y a rien à attendre d’un match en simple entre ces deux Superstars, il est décevant de voir qu’il n’a même pas un peu surpris.

Superstar du match : Matt Hardy

Note sur 5 : 1,25-*1/4

La tenue de Matt Hardy est la plus belle chose du match.

Angle spécial

Signature de contrat pour Ronda Rousey.

L’officialisation de la présence de Ronda Rousey dans le roster de la WWE s’est faite avec un angle spécial qui mérite qu’on revienne dessus. Beaucoup se demandent pourquoi Triple H et Stephanie McMahon étaient là, que ce n’était pas forcément nécessaire. Par pur logique, il est normal que les patrons à l’écran soient présents. Triple H est voué à prendre la place de Vince McMahon à la tête de l’entreprise, tandis que Stephanie McMahon devrait prendre la place de son père en tant que figure d’autorité de manière permanente. L’Autorité nous a joué leur célèbre tour de manipulation et cruauté mentale, feignant d’être sympathique. À ce moment, je ne me sentais pas bien de voir des heels jouer les face, mais il ne faut jamais oublier que Triple H est “l’Assassin Cérébrale”. Pour le coup, il a bien grillé les neurones de tout le monde avec ce numéro de faux patron sympathique.
L’angle était spéciale, ce n’était plus du grand art théâtrale, mais plus une scène de vie quotidienne. En effet, il était plus spontané et naturel, ce qui peut susciter un certain malaise quand on n’y est pas habitué. Ronda Rousey ne sait pas tenir une promo, c’est un fait. Soit, tout le monde ne sait pas faire de promo et des actes valent mieux que des mots. Le regard de Rousey est définitivement le plus dominateur qu’il y ait à la WWE, c’est impressionnant de voir une personne passer d’un sourire niais à un regard pénétrant de la sorte. Ce court instant menaçant est l’attitude qu’on veut voir chez Rousey. La suplex portée sur Triple H à travers la table est donc l’amorce d’un futur match à WrestleMania et il est certain qu’on sait tous lequel : L’Autorité contre Kurt Angle et Ronda Rousey.

Une signature de contrat made in WWE.

Main Event

Men’s Elimination Chamber match

Le Main Event était peut-être le match le moins attendu de la soirée, tout simplement parce que le résultat était connu. Cependant qu’on soit bien clair, ne le savaient que ceux qui sont allés chercher l’information et qui donc n’ont eu que ce qu’ils méritent : rien. La victoire de Roman Reigns ne suscite rien pour ceux qui savaient ce qui allait se passer, mais connaitre le résultat n’empêche pas de passer un bon moment devant un match. Encore faut-il que le match soit extraordinaire.
Les débuts entre le Miz, Seth Rollins et Finn Balor étaient drôles et agréable à suivre. Comme l’Elimination Chamber match féminin, les storylines étaient respectés, mais il y avait plus d’envie et de drame du côté des hommes. Sûrement parce que la récompense est un match de championnat face à Brock Lesnar dans le main event de WrestleMania. Les éliminations du Miz, d’Elias et John Cena en premières lignes étaient logiques et la storyline de la “chute de Cena” prend encore plus d’ampleur, tout comme “l’ascension de Rollins” qui a été éliminé en avant-dernier. Notre Superstar de la semaine passée n’a pas réellement confirmé son incroyable exploit, mais on ne peut pas en vouloir aux officiels étant donné qu’il y avait aussi Roman Reigns et Braun Strowman dans le trio final. Chacun a eu un rôle particulier lors de cet affrontement, mais aucun ne s’en est aussi bien sorti que Strowman.
Cet homme est la Superstar la mieux utilisée des cinq dernières années et les résultats sont conséquents car en plus d’être la Superstar du match, Strowman est bien évidemment la Superstar de la soirée. Cette performance a élevé le match et fait briller les autres, malgré que le “monster among men” soit définitivement au-dessus. La victoire finale de Roman Reigns est logique et éliminer Strowman en dernier témoigne d’une légitimité. D’un point de vue totalement kayfabe, le monstre est la Superstar la plus forte du roster aux côtés de Brock Lesnar. Il était question d’une bataille au sommet et au le Main Event de Wrestlemania, ce sera donc les deux Superstars les plus fortes qui combattront pour le championnat. Cette construction donne une légitimité au championnat et au match, qui se veut être l’affrontement des meilleurs pour déterminer qui est le numéro 1. Le background du match est à louer, mais le match en lui-même n’a pas été dévastateur. Ce match aurait facilement pu être l’un des, voir le match de l’année si les officiels étaient allé plus loin. Ce qu’on retiendra, c’est que l’Elimination Chamber de l’année dernière était peut-être meilleur que celui-ci.

Superstar du match : Braun Strowman

Note sur 5 : 3,25-***1/4

Les deux élus de la prophétie WWE face à face, le futur fait face au passé emprisonné.

Avis global

“Elimination Chamber 2018” est un événement en demi-teinte, plutôt moyen. Il n’y a pas eu de prises de risques significatives et les matchs n’ont pas vraiment été à la hauteur de l’attente qu’on pouvait en avoir. Le premier Elimination Chamber match féminin était basique, mais pour une première ce ne sera pas la peine d’en faire toute une histoire. Après tout, la promo de fin d’Alexa Bliss est l’une des meilleures cette année. Tous les matchs étaient d’une banalité lassante et c’est peut-être ça le plus gros problème de cet évènement qui n’a pas suivi la bonne dynamique du Royal Rumble 2018. La satisfaction du premier évenément de l’année a laissé place à une énorme déception avec cette édition d’Elimination Chamber. À moins de 45 jours de WrestleMania, la WWE se doit d’hausser le niveau au moins pour cette partie de l’année. Pour le moment, la route vers la plus grande scène de toutes n’est pas parsemée de belles praires verdoyantes… mais plus de terres arides et sèches. Il ne reste que Fastlane pour espérer un minimum.

Note globale : 4,3/10

Je trouve que “Elimination Chamber 2018” était un évènement banal. J’ai eu l’impression de regarder un épisode de Raw, avec des stipulations en plus. Je n’en attendais pas beaucoup de cet événement qui se trouve être bien moins impressionnant depuis que les chambres ont été modifiées. Le drame y est moins présent et on n’a pas l’impression que les Superstars sont plus en danger qu’auparavant, ce qui enlève presque tout le prestige de la stipulation. La WWE continue son travail de banalisation et la saveur est de moins en moins présente, ce qui laisse place à une action sur le ring beaucoup plus importante. J’espère juste que cette action sera plus intéressante à l’avenir et plus spécial, car à quoi bon faire des événements si on voit la même chose à la télévision chaque semaine ? Concernant Ronda Rousey : certains fans n’avaient pas beaucoup de patience lors de cet angle et leurs huées témognaient de leur gêne quant à l’incapacité de Ronda à faire de l’acting. Je ne comprend pas comment on peut-être intolérant et exigeant à ce point avec une personne qui dégage une envie débordante et détient la même passion que nous tous. Cela me regarde, mais Ronda Rousey a tout mon soutien. De manière générale, je n’ai pas l’impression d’avoir gagné quelque chose en regardant cet événement et j’aurai tout aussi bien pu m’en passer. Fastlane 2018 ne m’attire pas du tout et je n’ai pas confiance en ses capacités pour lancer WrestleMania de la meilleure des manières, mais on sera vite fixé après l’événement lors du prochain numéro de “La Review”. Je vous invite maintenant à débattre dans les commentaires en donnant (ou redonnant) votre avis et revenir sur mes propos si vous le souhaitez. Tout cela dans le respect, la joie et la bonne humeur.

  • Pingback: One Shot : Le retour de Daniel Bryan sur les rings - Catch au Quotidien()

  • Pingback: La Review : Fastlane 2018, un bon arrêt avant WrestleMania ?()

  • Pingback: La Superstar de la semaine : (26/02-04/03) - Catch au Quotidien()

  • Theobaldo31 .

    HHH qui envoie papi Angle prendre ses pillules, c’était vraiment mauvais.

  • Damien Sabathier

    Je balance ça au hasard peut-être, mais je pense qu’il aurait été plus crédible de faire perdre Strowman en premier avec tous les autres participants sur lui. Pas sûr que Reigns a besoin de ça pour se “justifier” d’être challenger. Et cela aurait ouvert beaucoup de possibilités pour Strowman et tous les autres !

  • Emma Meunier

    Un PPV mauvais car tout les résultats était à 95% prévisible !

  • Sabo from the Bullet Club

    Tes notes sont vraiment correctes ce PPV je le zapperais. John cena n’est plus super Cena maintenant,Rollins un moment il est super l’autre il le rende relou,Balor ils savent pas quoi en faire alors que le mec est toujours motivé,Elias je trouve que ce mec ne sert à rien à NXT il a jamais fourni de bons matchs et la sur le roster principal rien du tout et Braun oh la la ne pas avoir mis de ceinture autour de Braun relève de incompréhension totale..
    Titus et Apollo on dirait qu’ils se sont dit “on va foutre deux blacks ensemble et faisons une équipe ils vont sourire et être content d’être là !” La seule fois où ils ont gagné un titre Titus Worldwide c’est quand ils avaient Akira Tozawa dans leurs rangs. Le problème de la WWE,c’est que leur roster est génial mais ils en font n’importe quoi avec. Apollo et Tozawa sont meilleurs amis ils auraient pu faire équipe,The Revival qui est l’une des meilleures équipes qu’ils ont (alors que je suis plus fan des mecs balaises qui sautent partout) mais aucune exposition pour le moment. Fin ils ont viré Jimmy Jacobs alors qu’il donnait des supers idées pour diriger le show et Neville on sait toujours pas ce qu’il en est c’est incroyable ils veulent recruter le monde entier et à NXT ils sont pour la plupart géniaux tellement ils donnent tout à NXT ils ont plus rien à donner dans le roster principal fin voilà l’Elimination Chamber cette année ne mérite même pas le nom qu’on lui donne j’avais plus de hype autour du Rumble que du Chamber. Le rumble féminin était bien mais le chamber des femmes bah …

  • Sandman

    Cette fois-ci on est d’accord sur la notation. C’était pas bon, c’était pas mauvais non plus, c’était juste quelconque. Un PPV sans saveur mais qui se laisse regarder si on a vraiment rien d’autre à faire. Aussitôt vu, aussitôt oublié.

    • Et pourtant on n’a jamais été d’accord sur ce point là, mais comme j’ai dit à Banest je trouve ça superficiel. Seul ce qu’on dit compte, la note est un complément. Aussitôt vu, aussitôt oublié…ça c’est vraiment grave quand on parle de PPV. On est censé conclure le mois ou le débuter avec une explosion, là ce n’est pas le cas.

      • Sandman

        A l’époque, le PPV c’était l’évènement du mois. On attendais tous ce moment pour découvrir une nouvelle arène, des matchs uniques avec des stipulations qu’on ne voyait jamais en weekly et progressivement tout ça a disparu pour en arriver au stade ou en est aujourd’hui. C’est-à-dire des PPVs qui se ressemblent tous et qui n’ont aucune âme.

  • Punk HHH

    Il y a une partie de la WWE qui est prévisible ? Évidement, heureusement qu’on arrive encore à deviner un peu à l’avance la trame d’un programme PG écrit particulièrement pour les 8/15 ans..
    Ajouté aux spoils des sites infos.

    Les gars vous prenez pas pour des génies. Merci.

    Et, à chaque fois ça hurle au fait que c’etait prévisible, mais étrangement ces têtes la ne se manifeste pas quand au final il sont surprit. J’ai notamment adoré le lendemain de W31 ahaha

    Bref Élimination Chamber :

    Un show sympa, deux Elimination Chamber qui m’ont plus. A chacun son délire mais je retiens de belles prestations : Sasha Banks, Alexa Bliss, Bayley (changé un peu non ?), Braun Strowman (WAW), Finn Balor….

    Jolie papier, les tiens sont décidément mes préférés.

    • Clément M.

      “Il y a une partie de la WWE qui est prévisible ? Évidement, heureusement qu’on arrive encore à deviner un peu à l’avance la trame d’un programme PG écrit particulièrement pour les 8/15 ans..” : tu t’arrêtes sur peu de choses là.

      “Tous les matchs étaient d’une banalité lassante et c’est peut-être ça le plus gros problème de cet évènement qui n’a pas suivi la bonne dynamique du Royal Rumble 2018” : voilà sur quoi tu devrais t’arrêter.

      • Punk HHH

        On est pas sur la même longueur d’onde.

        Le Main Event et certains protagonistes du match m’ont impressionné.
        Je regarde 4/5h et catch par semaine, ça me suffit.
        Pour te reprendre, je ne cherche pas de poisson dans les arbres.

    • Alan Rey Zahoui

      Je ne me prends pas pour un génie, loin de là. Je pointe juste le fait que critiquer les gens qui savent que Roman Reigns va gagner est discutable. Je n’ai pas critiqué le fait que la WWE était prévisible mais juste dit qu’elle était parfois. Est-ce qu’énoncé un fait c’est critiquer? Je ne crois pas. Donc ta phrase” Et, à chaque fois ça hurle au fait que c’etait prévisible, mais étrangement ces têtes la ne se manifeste pas quand au final il sont surprit” est hors contexte. Mais je suis d’accord avec toi la WWE sort parfois de son schéma habituel pour le meilleur ( Goldberg qui bat Lesnar en moins de 30 secondes, le Heel Turn de Tomato Ciampa, le Summer of Punk, les débuts de Sting ect.) comme pour le pire (Jinder Mahal WWE champion, Lesnar qui brise la streak de Taker…). Mais bon là on parle du Chambers pas des événement passées. Et puis l’être humain à tendance à se focaliser sur les aspect mauvais plutôt que les bons. On ne critique pas la WWE parce qu’on est des haters de la WWE ce que tu sembles croire et que l’indy( la NJPW notamment) c’est la vie. On veut juste que la WWE fasse un meilleur produit parce que l’on sait qu’il en sont capables. Tu ne vas dire à un élève qui à 12 et qui les capacités d’avoir 17 de garder son 12, non? Ben là c’est la même chose.

      • Banest

        Les 4 dernières lignes… Amen.

      • Sabo from the Bullet Club

        Comme dirait Banest, les 4 dernières lignes rien à ajouter de plus avec le roster qu’ils ont ils n’ont pas droit à l’erreur limite…

      • Punk HHH

        « Je »
        Ravale ton ego avant de commencer ton speech.

        J’evite de comparer 2008 et 2018, car il y a quand même une décennie entre les deux.
        Et je me dis que ouais j’aurais était ouf de Roman Reigns aujourd’hui si j’avais était ce gosse de 2005 devant John Cena.

        • Alan Rey Zahoui

          Je n’ai pas compris ce que tu essaies de dire. Tu peux reformuler?

  • Alan Rey Zahoui

    “Le Main Event était peut-être le match le moins attendu de la soirée, tout simplement parce que tout le monde savait qui allait le remporter. Cependant qu’on soit bien clair, ne le savaient que ceux qui sont allés chercher l’information et qui donc n’ont eu que ce qu’ils méritent : rien.”
    Pas besoin d’être au courant des projets de la WWE pour Reigns pour savoir qu’il va gagner. C’est juste logique. Lesnar s’est fait tout presque tout les main eventer de Raw (Strowman, Kane, Joe) + Styles. Il ne reste plus que Roman Reigns pour la bête. Quant à Reigns il a battu toute les supestars majeurs de la WWE. Sauf une: Brock Lesnar. De plus Reigns et Lesnar sont les seuls superstars à avoir battu The Undertaker a Wm. Donc logique qu’il s’affronte à Wm. Pas besoin de spoilers pour savoir que Reigns allait gagner.

    • Clément M.

      Roman Reigns était le vainqueur par prédiléction avec ou sans spoiler, voilà pourquoi le match n’était pas attendu selon moi. On n’est pas impatient de voir un match quand on en connait le résultat, moi j’attendais plus le Chamber féminin en tout cas.

      • Alan Rey Zahoui

        Oui je suis d’accord avec toi mais on dirait que tu dis vous êtes aller chercher le spoiler donc bien fait pour vous.

        • Clément M.

          Non pas forcément, ce que je dis c’est qu’on a rien eu vu qu’on savait ce qui allait se passer. Je ne dis pas que c’est bient fait pour nous, mais plutôt qu’on a ce qu’on mérite : une victoire connue de tous. Moi je m’en fiche, mais il y en a que ça dérange encore.

    • MisterPhenomenal

      C’est vrai que ça peut paraitre too much mais quand le gars repart debout d’un crash d’ambulance, soulève des camions, retourne des ambulance, ça me semble logique qu’il se dégage de tous les finishers.
      Après je suis complètement d’accord avec toi que Braun après s’être dégagé ne peut JAMAIS perdre ce match.

      • Clément M.

        Voilà ça aussi c’est un autre problème, il est impossible de ne pas remarquer ces petites (parce que c’est petit quand même) erreurs de cohérence. Je ne me souviens pas avoir autant été si sévére avec un show (hormis Battleground 2017 que j’ai détester).

        Mais le show (après le Rumble) est vraiment vide quand même, je me demande ce qui a pu autant plaire.

        • MisterPhenomenal

          C’est ce qui me choque un peu aussi parce que c’était vraiment pas ouf du tout quoi ! Tout les matchs étaient prévisibles certes mais même au niveau de la qualité c’etait très moyen.
          Même pour les deux EC, les vainqueurs me paraissaient évident donc j’en attendais énormément au niveau de la qualité. Là aussi j’ai été déçu car je m’attendais à mieux surtout pour le ME.

          Mais après je trouve que globalement chaque match/segment a eu ses bons moments mais c’est clairement insuffisant. Mais je n’ai pas non plus détester le show.

          • Moi non plus je n’ai pas détester, mais je n’ai pas aimé de ouf non plus. Voilà pourquoi il est décevant et pas mauvais.

  • Banest

    “Le début entre Bayley et Sonya Deville était excellent” – Alors là on a pas dû voir le même début, si il y a bien un truc que j’ai trouvé mauvais dans ce match c’est bien les 5 premières minutes, il s’est rien passé, il y a du avoir 3 prises à tout casser.

    Totalement d’accord avec toi sur le Nia Jax vs Asuka et le Wyatt vs Matt.

    Sinon globalement je te trouve assez sévère au niveau des notes, j’ai quand même été agréablement surpris des 2 matchs féminins dont je n’attendais pas grand chose, c’était vraiment pas mal, comme je l’ai dit lundi c’est sans doute le meilleur match de Nia Jax que j’ai vu.

    Pour le ME, vu le reste de la carte je ne peux pas te laisser dire que c’était le match le moins attendu, si il y avait pas eu ce match j’aurais clairement pas regardé le PPV, même si le résultat était évidant, les résultats des autres matchs l’étaient tout autant.
    Après l’avoir revu c’était quand même un bon Elimination Chamber match, même si clairement au vu des personnes impliqué ça aurait pu être mieux.

    • Clément M.

      Les notations prennent beaucoup de choses en compte, même s’il faut se baser sur l’analyse que je fais avant. Ce qui est écrit est en parfait accord avec les notes, il n’y a rien à dire donc il n’y a pas quelque chose de beau à noter. Donc ça fait des 1 des 2…mais faut pas s’arrêter à ça (même si là je t’avoue que y avait quasiment rien à dire).

      Tu peux trouver les notes sévéres parce que la notation se base sur une première impression apès un temps de réflexion. Au début j’avais mis plus pour chaque match en direct, ça a baissé quand je suis revenu dessus à la fin du programme. Le show n’était pas mauvais, mais vraiment décevant par rapport à l’attente qu’on pouvait en avoir juste parce que c’est un PPV. Là j’ai eu l’impression de voir un Raw avec des Elimination Chamber, rien de spécial donc. Pourquoi faire un PPV alors ?

      Quand t’a tous tes main eventers dans un seul match, l’attente est grande et justifiée. Là on aurait clairement pu avoir plus, beaucoup plus.Comme je dis, les notes sont là pour conclure mon analyse et la résumer. Le principe d’une note quoi, mais faut fusionner ce que je dis et la notation pour voir que vraiment (aussi parce que le Rumble était très bon), on aurait pu avoir beaucoup mieux ! Rappel toi qu’on est sur la route de WM, que l’attente est grande… tout doit être meilleur que le reste de l’année et là hormis le Rumble, on a rien de vraiment très spécial.

      Ps: Re-regarde Sonya Deville, pour la première fois j’ai eu envie de m’intéresser à elle.

      • Banest

        “Là j’ai eu l’impression de voir un Raw avec des Elimination Chamber”, bah un peux comme une grosse partie des PPV WWE depuis pas mal de temps. En général en PPV on a quand même bien plus de match digne d’un Raw ou SD que d’un PPV ces derniers temps.

        Là honnêtement rien qu’en regardant la carte quand tu vois Bray Wyatt vs Matt Hardy et The Bar vs Titus Worlwide tu peux difficilement t’attendre à des matchs incroyables.
        C’est pour ça que personnellement j’ai pas forcément été déçu du PPV, je dis pas que c’était un bon PPV mais juste que j’en avais aucune attente.

        PS: J’ai regardé 2 fois le match et vraiment les 5 premières minutes c’est du mauvais catch, mais à partir du moment ou Mandy Rose est arrivé, oui ça allait et Sonya Deville c’est plutôt bien démerdé.

        • Ah bah là je ne te comprend pas, vraiment pour moi les petits débuts de Sonya dans la cage sont géniaux. Tout comme l’affrontement avec Bayley, après je dis ça sans forcément parler de in-ring.