La Review: Royal Rumble 2018, le Rumble pour tous et un message d’espoir

42
Ronda Rousey est prête pour WrestleMania.

Les pay-per-view de la WWE forment la pierre angulaire de la fédération de Stamford. On dit souvent que tous les chemins mènent à Rome, mais à la WWE, tous les chemins mènent au pay-per-view. Dorénavant sur Catch au Quotidien, il vous est proposé de retrouver un article pour chaque pay-per-view de la WWE qui aura eu lieu. Une critique-analyse sera donnée pour tous les matchs présents sur la carte (sans compter le kick-off), avant un avis général du show en conclusion : c’est “La Review”.

Royal Rumble

Pour le tout premier numéro de “La Review”, on va bien évidemment revenir sur le Royal Rumble 2018, premier gros événement de l’année. Quoi de mieux pour entamer cette nouvelle série ? Sans plus nous attarder, voyons ensemble ce qu’a donné ce fameux événement membre du “Big 4”.

Opener

WWE Championship, 2 on 1 Handicap Match : AJ Styles © VS Kevin Owens & Sami Zayn

L’opener du show a très bien rempli son rôle : donner le ton au public. Néanmoins, le match en lui-même n’était pas parfait et pour cause, la stipulation ne permet pas forcément de donner un très grand match. AJ Styles a montré une impressionnante performance, en exécutant des gestes à la perfection. Il est parfois difficile de se demander si Styles est humain tant sa qualité d’exécution a toujours été exceptionnelle. Du côté de Kevin Owens et Sami Zayn, on peut louer une performance intéressante de Zayn. Ce dernier a toujours été un lutteur talentueux, cependant il n’a presque jamais eu la chance de le prouver de manière régulière. Très bon dans son personnage tout comme Kevin Owens, le canadien nous a montré qu’il était là pour devenir champion. Néanmoins, son acolyte a semblé plus en retrait lors de ce match, mais son charisme élève Sami Zayn et s’il y a bien une chose à retenir, c’est que les deux amis forment un duo incroyable. Le public a porté ce match, visiblement heureux et reconnaissant d’avoir ces trois lutteurs en face d’eux. L’ambiance était électrique, ce qui hausse sa qualité. On notera cependant la fin amère qui voit AJ Styles effectuer un roll-up sur Kevin Owens, signe d’une continuité de storyline.

Superstar du match : AJ Styles

Note sur 5 : 3,25-***1/4

Un dropkick phénoménal.

Deuxième match

WWE Smackdown Tag Team Championship, 2 out of 3 Falls Match: The Usos© VS Chad Gable & Shelton Benjamin

Les Usos sont indubitablement l’une des meilleures équipes en action de nos jours. Leur renouveau dans cette gimmick est réussi et avec le New Day, ils ont hissé la division par équipe de Smackdown Live à un autre niveau. Les éloges se font malheureusement plus rares du côté de Chad Gable et Shelton Benjamin. Le public n’a pas l’air de s’intéresser à cette équipe et pour cause, Benjamin est réellement un remplaçant de Jason Jordan et il a été présenté comme cela. Revenir sur ce point était nécessaire, car l’entrée de Gable et Benjamin s’est faite dans le calme. L’audience présente à Philadelphie n’a montré quasiment aucune réaction pour eux, cependant les deux lutteurs se sont bien rattrapés en montrant tout leur talent sur le ring. Un défilé de prises correctement exécutées et une maitrise honorable, c’est ce qu’a montré cette équipe axée sur la technique. Du côté des champions, ça a été un récital de coups percutants et de sauts qui donnent le tournis. Ce match était correct si on ne jugeait que la performance des quatre hommes, mais le public joue un rôle important dans la qualité d’un match. Absent à ce moment, on ne peut pas dire qu’il y ait eu un réel intérêt pour cet affrontement et la stipulation qui aura totalement décridibilisé les challengers. Une défaite 2 à 0 ne leur permettra pas de trouver d’excuses pour la suite, cependant, on peut encore noter un final sur un roll-up. C’est répétitif.

Superstar du match: Jey Uso

Note sur 5 : 2,5-**1/2

Chad Gable a peut-être perdu des dents.

Troisième match

Royal Rumble Match Masculin

Énorme surprise ! Le Royal Rumble match masculin, habituel Main Event du show, a eu lieu très tôt cette année. Personnellement, j’ai été surpris de l’avoir si tôt et je n’arrêtais pas de répéter “déjà ?”. C’est un pari risqué d’avoir placé ce match si tôt alors qu’il a servi comme Main Event durant la plupart des anciennes éditions. Le risque étant pris, la surprise laisse place à la joie d’avoir ce que bon nombre de fans veulent voir chaque année. Les premiers entrants étaient Rusev et Finn Bálor. Avoir mis Bálor dès le départ est une idée magnifique car son talent sur le ring a permis de maintenir le match assez élevé au niveau de la qualité. On parle bien de qualité pour un match de ce genre : une bataille royale. On notera néanmoins l’absence de “big men”, pas de Mark Henry ni de Big Show. Les temps changent. Le match étant long et les Superstars nombreuses, retrouvez ci-dessous la liste de tous les bons points :

-L’entrée de Rusev sous les chants du public et l’introduction d’Aiden English salué par les fans présents à Philadelphie. Durant tout le match, Rusev sera accompagné des chants “Rusev Day”, signe d’une popularité incontestable.

-Le gag avec Heath Slater qui n’arrive pas à rentrer dans le ring, mais qui pourtant éliminera Sheamus (un gros poisson).

-Le coup de sang de Baron Corbin. Ce dernier sera fou de rage d’être éliminé et s’en prendra à tous les participants du match déjà en lice. C’était fabuleux de voir une Superstar mettre un coup de frein au match parce qu’il a été éliminé.

-L’entrée surprise du champion NXT Andrade “Cien” Almas, auteur d’un match parfait la veille face à Johnny Gargano. Il sera suivi plus tard par Adam Cole.

-Le vol de la place de Tye Dillinger par Sami Zayn.

-Le gag habituel de Kofi Kingston qui ne cesse de se ré-inventer.

-Le retour surprise de Rey Mysterio.

-La confrontation entre l’ancienne génération et la nouvelle : Reigns, Bálor et Nakamura face à Cena, Orton et Mysterio.

-La victoire de Shinsuke Nakamura, à jamais inscrit dans l’histoire de la WWE.

Ce Royal Rumble match était l’un des meilleurs qu’il m’ait été donné de voir car tout était maîtrisé et les quelques erreurs d’exécution étaient discrètes. Cela faisait des années que l’univers de la WWE se plaignait de ne jamais avoir un gagnant pouvant plaire à la majorité, de Batista en 2014 en passant par Roman Reigns en 2015, ces Royal Rumble n’ont jamais fait l’unanimité. Cette année, le match était solide et divertissant, enfin le gagnant a fait plaisir aux fans. Est-ce une tentative de réconciliation avec les plus mécontents d’entre nous ?

Superstars du match : Rusev, puis Finn Bálor et Roman Reigns pour avoir éliminé le plus grand nombre de personnes (4).

Note sur 5 : Non noté*

Quatrième match

WWE RAW Tag Team Championship : Seth Rollins & Jason Jordan © VS The Bar

Ce match a été victime de plusieurs facteurs. Tout d’abord, la blessure de Jason Jordan qui n’a participé aucunement au match, ainsi que la fatigue du public. Après le Royal Rumble match, il était difficile de servir quelque chose aux fans tant ils étaient assomés. Seth Rollins a donc dû porter le match pour son équipe, en face à face avec Cesaro et Sheamus. D’ailleurs, le match était un enchainement de prises portées par Cesaro et Sheamus, avec un selling parfait de Seth Rollins. Le seul bruit que l’on pouvait entendre de manière persistante était celui des impacts sur le ring et ce n’est jamais bon signe d’entendre ce bruit plus que les cris de la foule. Il est inutile de s’attarder sur ce match tant les circonstances ont joué en sa défaveur, mais il est bon de rappeler que la performance sur le ring n’était pas mauvaise.

Superstar du match : Seth Rollins

Note sur 5 : 2-**

Seth Rollins aura bien souffert durant ce match.

Cinquième match

WWE Universal Championship : Brock Lesnar © VS Kane VS Braun Strowman

Depuis son annonce par Kurt Angle, ce match a été vendu comme un affrontement de brutes épaisses et pour le coup, c’est ce qui a été montré. Le match était purement axé sur du “brawl”. Ce qu’il faut comprendre par là est qu’on a eu le droit à une bagarre, ce qui est censé servir les trois hommes. Le public n’était toujours pas au rendez-vous, mais semblait mieux réveillé que le match d’avant. Il n’y a pas eu grand chose d’intéressant dans ce match de manière globale, on peut néanmoins relever quelques points précis. Brock Lesnar et Braun Strowman semblent définitivement ne pas avoir d’alchimie entre eux, ce qui est bien dommage car ils ont bien vendu le match lors des épisodes de Raw. Au contraire même, cet affrontement aurait pu tourner au drame pour manque de professionnalisme. Strowman a donné un coup de genou relevé sur Lesnar qui n’a pas manqué de lui rappeler en lui donnant deux réels coups de poings, dont un en plein visage. La chose n’est pas allé plus loin, mais le coup de Lesnar était impressionnant à voir. Kane n’a pas vraiment brillé et il est clair qu’il faisait le minimum, ce qui peut résumer sa présence à prendre le tombé final. À noter un point primordial dans ce match : la vengeance de Brock Lesnar sur Braun Strowman. La “Bête” a en effet rendu au “Monstre” la monnaie de sa pièce en l’ensevelissant sous la table des commentateurs américains. Lesnar a aussi brillé par son selling, il a bien montré que Strowman et Kane étaient puissants. Vous aurez compris que ce match ressemblait plus à une collision de poids-lourds qu’à un match technique. De plus, l’utilisation de diverses armes comme les chaises ou les tables n’ajoutent rien de spécial au match si le public ne suit pas. Tout comme son prédécesseur, ce match a souffert de l’après-Royal Rumble match.

Superstar du match : Brock Lesnar

Note sur 5 : 2,25-**1/4

Pour ne rien changer…

Main Event

Royal Rumble Match Féminin

C’était une première ! Pour la toute première fois, les femmes s’affrontaient dans un Royal Rumble match et malgré les appréhensions de beaucoup de fans suite au décevant Money in the Bank féminin, il faut dire que ce match était une réussite. Tout comme le Royal Rumble match masculin, voici une liste de tout ce qui a été positif dans ce match :

-Commencer le match par Sasha Banks et Becky Lynch, aucune de ces deux femmes n’a quelque chose à prouver et leurs qualités respectives sont reconnues de tous.

-Le retour des légendes qui se sont toutes données à fond pour gagner le respect de nous autres hommes et ainsi montrer qu’elles étaient plus que des divas. On pensera notamment à Torrie Wilson et Michelle McCool (qui a éliminé le plus de participantes dans ce Rumble match).

-L’entrée de la championne NXT Ember Moon, cette dernière a montré une performance qui encourage à la voir très vite dans le Main roster. Sa confrontation avec Asuka (ancienne championne) faisait sourire.

-La confrontation entre Beth Phoenix et Nia Jax, une confrontation de femmes puissantes.

-Les retrouvailles touchantes de Beth Phoenix et Natalya avant la trahison de cette dernière.

-Le gag de Naomi pour ne pas être éliminé à applaudir avec le sourire, c’était magnifique.

-Les retrouvailles de Trish Stratus et Mickie James remplies de nostalgie. On notera aussi la performance impressionnante de Trish, c’est à se demander pourquoi elle avait pris sa retraite. Comme on dit : “You still got it!”.

-Pour conclure : la performance de Sasha Banks. Cette dernière est restée plus de 50 minutes dans le match et le rôle qu’elle y a joué (dont la confrontation avec Trish Stratus) conforte dans l’idée qu’elle est bien meilleure en heel. De sa trahison envers sa meilleure amie Bayley, ainsi que son caractère irrespectueux, on ne peut pas dire que Sasha Banks n’ait rien fait dans ce match. Tout comme Michelle McCool et Trish Stratus, qui ont montré de très belles choses.

Ce Royal Rumble match était une première, une première réussie. Certains fans trouvent ce match meilleur que celui des hommes et vu ce qu’elles nous ont montré, on peut réellement poser la question. Tous les ingrédients du Royal Rumble match étaient présents…des surprises, un respect des storylines, des trahisons, des performances athlétiques significatives, du divertissement et enfin ce qui a rendu ce match fabuleux : la nostalgie. De manière personnelle, j’ai été emballé par le lancement de la Women’s Revolution en 2015. L’arrivée de Becky Lynch, Charlotte et Sasha Banks m’a fait tomber amoureux du catch féminin et je ne voyais plus les Superstars féminines comme des femmes, mais des athlètes émérites qui méritent qu’on s’attarde sur eux. En tant qu’homme, je ne peux pas percevoir à quel point tout cela peut-être important pour les femmes, mais je peux reconnaître que ce Rumble match était un réel gage de qualité et d’envie de changer les choses. Dans quelques années, je citerai volontiers ce match comme référence pour parler de la “Women’s Revolution” car toutes les femmes étaient impliquées et aucune n’a été de trop. Bravo à toute la division féminine et aux officiels qui ont construit un match quasi-parfait.

Superstars du match : Michelle McCool, Sasha Banks et Trish Stratus pour leur performance.

Note sur 5 : Non noté*

Avis global

“Royal Rumble 2018” est un événement qui a plu, surtout parce que ses deux principales attractions ont été une franche réussite. L’effet NJPW y est peut-être pour quelque chose, mais ce qu’on retiendra de cette édition est la prise de pouvoir japonaise via les victoires d’Asuka et Shinsuke Nakamura. On peut néanmoins se demander si le rythme pourra être tenu chaque année. Avoir deux Royal Rumble matchs est fatiguant pour les fans qui regardent et sans être pessimiste, il faudra trouver le moyen de rendre tout cela moins éreintant à l’avenir. De plus, le nombre de femmes devra être augmenté car les légendes ne reviendront pas chaque année pour combler le manque. Au final, le plus important est que ce “Royal Rumble” en particulier est peut-être LE tournant majeur pour la division féminine. Cette dernière va peut-être aller dans une nouvelle direction, avec un booking appliqué. L’arrivée de Ronda Rousey avec la veste de Roddy Pipper était plaisante et on ne peut que le prendre comme un nouvel espoir. L’espoir que la WWE se réconcilie avec une majorité de fans mécontents en évitant de faire le moins de choses blessantes aussi bien envers nous qu’envers ses Superstars.

Note globale : 5/10

Je trouve que ce Royal Rumble 2018 était un évènement magnifique. Cependant qu’on soit d’accord, c’est bien les Royal Rumble matchs qui ont volé le show et qui m’ont vraiment plu. Le Rumble des hommes était une franche réussite, qui délivre un message plein d’espoir pour les fans. *Je n’ai pas mis de notes à ces matchs car ce sont des batailles royales et que j’aurai facilement mis cinq au match féminin juste pour m’avoir emmené sur la lune. Ce n’est un secret pour personne que j’aime (beaucoup trop?) Sasha Banks, je regrette ainsi qu’elle ne soit pas restée dernière avec Asuka. Les Bellas ont beau être des figures chez les femmes à la WWE, elles n’avaient pas pour autant à se retrouver dernières selon moi. Malgré tout je salue leur retour sur le ring, ainsi que le travail des officiels qui a mis en avant Sasha Banks alors que je ne pensais pas du tout la voir autant brillé. Je pense qu’une certaine personne a enfin compris qui devait tenir les rênes dans cette division et surtout dans quel rôle. Merci d’avoir lu le premier numéro de “La Review” et je vous invite à débattre dans les commentaires en donnant votre avis et revenir sur mes propos si vous le souhaitez. Tout cela dans le respect, la joie et la bonne humeur. On se retrouve pour Elimination Chamber 2018.