NXT TakeOver Philadelphie : Retour sur un show fort en émotion

6
Les deux hommes de ce NXT TakeOver, Andrade 'Cien' Almas et Johnny Gargano.

Hier soir, les athlètes de NXT étaient en action à Philadelphie en Pennsylvanie pour le tout premier TakeOver de l’année 2018. Aujourd’hui sur Catch au Quotidien, nous allons revenir match par match sur ce show afin d’analyser les bonnes, mais aussi les mauvaises choses qui se seront produites durant le pay-per-view de la branche jaune.

Premier match : Kyle O’Reilly et Bobby Fish © vs. The Authors of Pain

Très souvent durant les TakeOver, les openers font partie des meilleurs match sur la carte. Ce genre de combat a pour objectif de mettre le public dans l’ambiance pour le reste du show. À Philadelphie, cette tâche fut confiée aux Authors of Pain et au duo Fish/O’Reilly. Loin d’être un match référence dans la division par équipe du show jaune, le combat reste malgré tout très sympa à voir. Les champions en titre ont compris que pour faire chuter des géants (comparé à eux), il fallait viser juste et fort. C’est grâce à leur maîtrise de techniques de combat issues du MMA que les partenaires d’Adam Cole ont réussi à prendre l’avantage. La “blessure” d’Akam aura été fatale aux anciens champions par équipe qui finiront par se faire surprendre sur un roll-up. Une fin de match très moyenne au vu du pedigree des deux équipes, le public de Philadelphie méritait mieux selon moi.

Précis et efficaces, le duo Fish/O’Reilly domine les Authors of Pain comme jamais.

Deuxième match : Kassius Ohno vs. Velveteen Dream

Personnellement, c’est ce match que j’attendais de voir en opener du pay-per-view. En parfaite synchronisation avec Mauro Ranallo vis-à-vis de mes notes, nous avions bien assisté à un choc entre deux générations. La jeunesse, représentée par Dream et l’expérience, représentée par Ohno. Même en décrochant une victoire prestigieuse dans sa jeune carrière, ce combat de Velveteen Dream est loin d’être satisfaisant d’un point de vu catch. Annoncé à la surprise générale par Triple H quelque temps avant TakeOver, je m’attendais à un bien meilleur in-ring de la part des deux hommes. Velveteen Dream a prouvé face à Aleister Black qu’il était capable de sortir des gros matchs. De son côté, la carrière dans le ring de Kassius Ohno est l’une des plus respectables sur le circuit indépendant. Les botchs sont bien trop visibles dans ce combat ce qui m’a fait perdre de l’intérêt petit à petit. Le public apprécie de plus en plus Dream et ce dernier monte en puissance match après match. Il sera très intéressant de suivre la suite de son parcours en 2018.

Savoir rester sur ses gardes. Maya l’abeille frappe vraiment très fort !

Troisième match : Ember Moon © vs. Shayna Baszler

Posons les bases tout de suite si vous le voulez bien. Ce match n’est pas digne de figurer sur une carte de TakeOver. Même si je porte un grand intérêt à ce show, je n’ai absolument pas aimé ce combat entre Moon et Baszler. Cette dernière ne m’aura pas fait lever de mon siège une seule seconde malgré que certains fans l’encense (je me demande bien pourquoi d’ailleurs). Le pire, c’est que la championne n’est guère mieux dans cet affrontement. Vendre une fois de plus une blessure qui remonte à plusieurs mois c’est mauvais, en plus d’être mal joué et survendu. Même la foule n’en avait rien à faire de ce match, les chants “boring” ont été entendus durant le match de championnat. Je n’attendais qu’une seule chose pour ce combat, qu’il se termine vite pour passer rapidement sur quelque chose de vraiment divertissant.

L’expression sur le visage de Moon traduit parfaitement mon ressenti pendant et après le match.

Quatrième match : Aleister Black vs. Adam Cole Extreme Rules

Après un match de championnat très décevant, c’était au tour d’Aleister Black et d’Adam Cole de nous montrer ce qu’ils savaient faire entre les cordes. Sur les terres de l’ancienne fédération de Paul Heyman, la ECW, les deux lutteurs se sont confrontés dans un match placé sous le signe du Hardcore. Comme annoncé dans le début du match par les commentateurs, il s’agit ici d’une guerre psychologique entre deux des meilleurs lutteurs en activité à NXT. Tables, échelles, chaises, poubelle, kendo sticks, tous les ingrédients étaient présents pour ce combat. Ils auront permis aux deux compétiteurs de se faire souffrir mutuellement. Les spots extrêmes ont été maîtrisés à la perfection et les deux n’y sont pas allés de main morte. Le prix de la souffrance peut sans aucun doute être décerné à Adam Cole tant ce dernier aura encaissé les attaques d’Aleister Black. L’apparition de Sanity pour contrer l’intervention de Fish et O’Reilly était une surprise plutôt agréable il faut le reconnaître. Avec le renfort des anciens champions par équipe, Aleister Black parvient à venir bout de Cole avec son terrible Black Mass pour terminer ce très bon match.

Plus dure sera la chute pour le leader de L’Undisputed Era.

Cinquième match : Andrade ‘Cien’ Almas © vs. Johnny Gargano

Pour clôturer ce premier TakeOver de l’année 2018, le main-event voyait Andrade ‘Cien’ Almas défendre son titre de champion NXT contre Johnny ‘Freaking’ Wrestling. Le talent in-ring de ces deux compétiteurs ne peut plus être remis en question après ce match. Le niveau de ce dernier éclipse totalement les deux autres qui étaient déjà qualifiés de très bons. En plus d’être doué entre les cordes, Johnny Gargano sait également transmettre des émotions très fortes au public venu le voir en action. Le match est sans temps mort et le storytelling est juste parfait du début jusqu’à la fin. Almas et Gargano ont marqué à jamais l’histoire de NXT avec ce combat exceptionnel. Battu, Johnny “Wrestling” est raccompagné aux vestiaires par sa femme Candice LeRae. Alors que la foule de Philadelphie l’ovationne pour sa performance, il se fait attaquer dans le dos par son ancien co-équipier, Tommaso Ciampa. Le “Psycho Killer” fait son retour sur les écrans de NXT après plusieurs mois d’absences.

Une image vaut mille mots

Les choses à retenir :

  • Le main-event plus qu’excellent
  • Le combat entre Adam Cole et Aleister Black
  • Le retour de Tommaso Ciampa
  • Andrade ‘Cien’ Almas qui conserve son titre
  • Ricochet, War Machine, EC3 et Candice LeRae en ringside

Les choses à oublier :

  • Le match pour le titre féminin
  • La tenue de Ohno
  • La fin du match par équipe
  • Public très peu réactif pour “l’entrée” d’Asuka

Bilan personnel de ce NXT TakeOver :

D’avance, je savais que les deux derniers matchs seraient mes favoris pour ce TakeOver. La performance de Cole et Black rattrape le match médiocre des women’s. Derrière, les officiels du show jaune nous sortent un potentiel match de l’année (très probablement un 5 stars) qui dépasse toutes nos espérances. L’émotion dégagée pendant et même après le main-event correspond parfaitement à ce que j’attends d’un show de catch. Malgré tout, cette émotion n’a pas été présente durant les matchs précédents, ce qui donne un pay-per-view relativement bien équilibré dans l’ensemble. La seule petite déception selon moi reste la défaite de Gargano, j’avais espoir de le voir remporter le titre pour ensuite subir une attaque de Ciampa, mon pronostique n’est bon qu’à 50%. Malgré tout, l’année 2018 à NXT démarre d’une très bonne manière. Il ne nous reste plus qu’à attendre le prochain TakeOver qui aura lieu à la Nouvelle-Orléans le week-end de Wrestlemania 34.