Kofi Kingston : « Sans une grande capacité d’adaptation, une Superstar est vite oubliée »

9

Le 22 janvier 2008, la WWE accueillait dans ses rangs une nouvelle Superstar : Kofi Kingston. Dix années se sont donc écoulées depuis les débuts du jeune ghanéen et sa carrière a vécu toutes sortes de hauts et de bas.

Cela fait maintenant plusieurs années que Kofi Kingston est en équipe avec ses deux autres acolytes des New Day. Depuis cette association, il n’y a plus vraiment eu de grosse période creuse pour les trois Superstars.

C’est dans une interview avec WWE.com que Kofi revient sur ses dix ans de carrière et s’exprime sur ce qui fait, selon lui, le point fort principal des Superstars de la WWE : 

« Dix ans c’est un sacré long moment. Cependant, j’ai le sentiment d’avoir débuté hier et pourtant en même temps, c’est comme si c’était il y a une éternité, c’est très étrange. Il n’y a pas vraiment un moment en particulier qui m’est cher. Ces dix années comptent toutes pour moi.

Au cours de mes cinq ou même six premières années dans cette compagnie, je n’avais pas accès au micro. À présent, avec les New Day, j’ai l’occasion de parler et de faire des promos presque toutes les semaines. Cela m’a permis de m’ouvrir à des situations complètement nouvelles et différentes. Avec Xavier et Big E, nous essayions toujours de faire des choses inédites et de nous adapter aux tendances.

Je pense que mes buts premiers resteront toujours le divertissement et le fait de m’adapter à toutes les situations. Je veux d’abord amuser les gens. J’aime également cette capacité d’adaptation que les Superstars doivent avoir dans le business. Je pense d’ailleurs que c’est la qualité principale dont doit disposer un catcheur de la WWE. Si tu n’es pas assez malléable alors tu peux être au top un jour et être oublié le lendemain. Regardez-moi à mes débuts et moi maintenant, je ne suis plus la même personne. »

  • Pingback: Kofi Kingston sur les New Day : « Avant, la plupart de nos idées étaient refusées par la compagnie »()

  • Sabo from the Bullet Club

    Kofi aurait été un champion mondial mais à la WWE ils ont estimés qu’il avait ps l’étoffe il a appris a se renouveler sans arrêt et c’est pour ça qu’on l’a pas encore viré

    • Cm Pingouin

      En vrai il était sensé avoir un méga push fin 2009 mais Orton l’a enterré en coulisse car il avait botché le finish d’un de leur match.
      On peut d’ailleurs voir Orton inutilement énervé par cette petite erreur de Kofi.

      • Sabo from the Bullet Club

        Dit-il Orton alors qu’il a botché beaucoup de ses matchs par rapport à Kofi mais bon c’est toujours chiant ce genre de gars sérieux

  • ItsMe

    Je me rappelle du Kofi en fin 2009 je crois après sa rivalité avec Orton tout le monde le voyait futur champion du monde sa aurait était cool mais bon je trouve qu’il a quand même eu une super carrière avec beaucoup de titres ( c’est vrai que la plupart s’était comme champion de transition mais bon) s’était pas gagné au départ.

  • Cm Pingouin

    “Je pense d’ailleurs que c’est la qualité principale dont doit disposer un catcheur de la WWE.”

    Va dire ça à Randy Orton et Roman Reigns.

    • Sabo from the Bullet Club

      Les chouchous de Vince

  • MisterPhenomenal

    Dommage pour lui qu’il n’ait pas su briser le plafond de verre en solo. Néanmoins il peut être fier du règne de champion par équipe de 484 jours qu’il a eu avec les New Day (l’un des si ce n’est le meilleur règne de champion par équipe des années 2010 à la WWE ).
    Je ne l’avais jamais vraiment entendu parler avant qu’il ne s’associe à Woods et Big E et franchement il n’est pas mauvais du tout.
    Hâte de voir ce qu’il va nous proposer lui et ses comparses pour cette RTW 34 et aussi sa pirouette annuel au Royal Rumble.

    • The Provencal Brute

      J’aime ce catch agile et explosif que Kofi aura montré pendant toutes ces années et je trouve mérité qu’il est, avec le New Day, la chance d’atteindre la popularité qu’ils ont aujourd’hui.
      C’est vrai qu’il lui manquera une vraie grande feud en solo qui lui aurait permis de passer le cap supérieur, car tout dans son catch (même si maintenant, il se fait plus tout jeune) est spectaculaire