Roman Reigns accusé d’avoir pris des stéroïdes par un trafiquant

14
Roman Reigns accusé par un trafiquant de drogue.

Actuellement en prison, Richard Rodriguez aurait donné le nom de Roman Reigns dans une liste de ses anciens clients. Le trafiquant en question vendait principalement des stéroïdes et la Superstars de la WWE serait arrivée en tête de cette liste (cette dernière contiendrait  également les noms d’autres célébrités en dehors du catch).

Pour le moment, aucune preuve n’a été avancée dans cette affaire comme quoi Roman Reigns serait impliqué dans la prise de stéroïdes. La politique de la WWE étant très stricte à ce sujet, les lutteurs et lutteuses de la compagnie sont testés régulièrement afin de détecter d’éventuelles prises de drogue. Les officiels de Stamford ne devraient pas s’exprimer sur le sujet étant donné qu’il n’y aucune preuve sérieuse de l’implication de l’ancien champion de la WWE.

En 2016, Roman Reigns avait été contrôlé positif à un test de la Wellness Policy indiquant qu’il avait pris des anabolisants. En plus d’avoir été suspendu pendant trente jours, le lutteur avait été rétrogradé de la carte. Sur Twitter, Reigns s’était grandement excusé auprès des fans pour son geste.