Une participante du Mae Young Classic frôle le divorce après le tournoi

5
Le Mae Young Classic, annoncé pour début août.

Tournoi féminin majeur en 2017, le Mae Young Classic aura permis à des lutteuses du monde entier de venir montrer leurs talents aux fans de la WWE. En dehors des plus connues comme Candice LeRae, Shayna Baszler, Kairi Sane ou encore Mia Yim, ce tournoi aura donné l’opportunité à Kavita Devi de représenter son pays natal, l’Inde.

Lors de la diffusion sur Youtube de son passage dans le tournoi, la vidéo a connu un très grand succès dans son pays. La lutteuse de 34 ans est rapidement devenue une célébrité très reconnaissable dans ce coin du monde. Une chose qui a failli lui coûter son mariage. Actuellement en couple avec un haltérophile (ayant également un passé de lutteur), ce dernier n’aurait pas supporté que sa femme soit plus populaire que lui. Dans une interview pour le Hindustan Times, Kavita Devi a indiqué que son mari était extrêmement jaloux de sa popularité et qu’il se fâchait très facilement et ce de manière régulière. D’après elle, son mari aurait un état d’esprit ou seul l’homme peut dominer le monde, une chose qui empêcherait la jeune femme de profiter pleinement de son expérience. Désormais sous contrat à NXT, la situation de la lutteuse va peut-être évoluer dans les prochains mois.

  • BretauJo

    Son mari devrait être en couple avec son égo

  • V2M

    Bah,elle va se trouver un nouveau mari WWE…

  • BlablaPaige

    Ah

    • ItsMe

      J’approuve.

      • Au lieu de commenter des choses aussi idiotes, essayez de prendre un minimum de recul par rapport à la situation. Une femme qui pratique la lutte à un niveau professionnel n’a même pas la liberté de vivre pleinement de sa passion parce que son mari continue de croire qu’il est supérieur à toutes les femmes. C’est la le véritable problème. Des femmes qui divorcent il y en a toute l’année, mais quand le modif d’un possible divorce concerne la passion (ici le catch) et le sexisme envers une femme tout le monde s’en fiche. Un minimum de respect.