La WWE fait référence au Bullet Club suite au dernier épisode de RAW

12
Un lutteur du Bullet Club dit non à la WWE.

Pour le premier RAW de l’année 2018, la WWE a frappé fort en réunissant Finn Balor, Karl Anderson et Luke Gallows durant le main-event du show. Les trois lutteurs étaient parmi les premiers à former le célèbre clan de la New Japan Pro-Wrestling, le Bullet Club. Finn Balor en était d’ailleurs le premier leader durant son passage sur le sol japonnais. La compagnie de Stamford y avait fait référence lors de TLC puisque Balor était opposé à AJ Styles, second leader du clan.

Sur Twitter, la WWE a une nouvelle fois évoqué ce groupe de lutteur en postant le message suivant :

Nostalgiques de cette époque, Nick et Matt Jackson, formant la célèbre équipe des Young Bucks, n’ont pas tardé à répondre à ce tweet :

“Ces gars me manquent aussi.”

Dans un style un poil “provocateur”, voici la réponse de Matt Jackson :

Le “Cease and Desist” est une référence à l’avertissement reçu par les frères Jackson. En septembre dernier, la WWE leur avait interdit d’utiliser le “too sweet” qui était la marque de fabrique de la Kliq, célèbre groupe ayant évolué à la WWE. Les deux lutteurs risquaient une amende de 150 000$ pour droits d’auteur si jamais ils avaient refusé de prendre en compte la mise en garde de la WWE.