Braun Strowman : “Vince McMahon est très admiratif de mon travail”

6

Braun Strowman dans une interview pour le site metro.co.uk :

Faire des grosses chutes/cascades à la télévision :

“Nous avons des chutes et une équipe d’effets spéciaux vraiment incroyable. Tout le monde communique avec tout le monde pour qu’on s’améliore. Une bonne partie de ce que je fais est une idée de Vince McMahon. Il m’a appris des choses vraiment folles quand j’y repense, mais je n’ai jamais remis en question ce qu’il me conseillait de faire devant les caméras. Je savais qu’il ne me demanderait pas de faire une chose que lui-même ne ferait pas.”

Avoir un bon aperçu pour réussir à la WWE :

“Vince est très friand des lutteurs avec un physique hors du commun. Cela va créer un choc visuel et susciter l’admiration des fans pour ce que l’on représente. Même avant que je ne devienne une Superstar de la WWE, je ne regardais pas les autres personnes présentes avec moi quand j’étais dans une pièce. Très souvent, les gens s’arrêtaient de faire quelque chose pour me regarder, désormais, ils savent comment je m’appelle. C’est quelque chose de très important à la WWE et ce depuis de nombreuses années. J’ai cette chance d’être physiquement plus imposant que les autres. Mais ma taille ne fait pas tout, beaucoup sont grands mais incapables de faire autant de choses que moi. Vince McMahon est très admiratif de mon travail au quotidien. J’ai dû redoubler d’efforts jour après jour pour m’entraîner avec les autres sans les blesser, c’est loin d’être facile. Je devais être un gars grand et fort d’un côté, et très axé sur la sécurité de l’autre. Si je ne le fais pas, personne ne voudra travailler avec moi. Vince a vu à quel point je veux être bon et combien je veux réussir dans ce business. Je vais devenir un Hall of Famer une fois que j’aurais accompli un tas d’objectifs. Je veux être dans le main-event de Wrestlemania et Vince me soutient dans ce projet, il connaît ma détermination. Les fans doivent se souvenir que Braun Strowman est le monstre parmi les hommes.”