Paige se confie enfin sur ses problèmes passés avec l’alcool et les médicaments

4

Après une absence de plus d’un an et demi, Paige a enfin fait son retour fin novembre à Raw bien que de nombreux fans aient longuement eu des doutes sur cette possibilité tant les relations entre la jeune femme et la WWE semblaient tendues.

En effet, rappelez-vous, en août 2016 elle avait été suspendue pour une période de 30 jours après qu’elle a violé la Wellness Policy de la compagnie et après avoir eu un comportement que la WWE ne cautionnait pas. Cela ne s’est pas arrêté là puisqu’à la fin de cette suspension, une seconde de 60 jours lui a été imposée pour un motif similaire, elle avait alors pris des antalgiques interdits par la compagnie. Pour ne rien arranger, la jeune femme avait déclaré à plusieurs reprises n’avoir rien à se reprocher, ce qui n’avait pas plu aux officiels. Malheureusement pour elle, la série noire continuait puisqu’au même moment elle faisait face à une blessure à la nuque assez sérieuse qui ne lui permettait pas de faire un retour immédiat après la fin de sa suspension.

C’est seulement maintenant que Paige s’est confiée sur tout cela à Lilian Garcia lors d’une interview dans laquelle elle explique avoir fait face à une période très difficile à cette époque. La fête, l’alcool et la honte ont entraîné la Superstar dans un cercle vicieux duquel elle a eu du mal à se sortir. Voici ce qu’elle a déclaré :

« J’ai eu un pétage de plomb, un peu à la manière de Britney Spears en 2005 et d’ailleurs j’ai aussi eu envie de me raser la tête. J’étais accros à l’alcool et je voulais toujours boire plus et il est vrai que cela m’a fait faire des choses plus que douteuses. Je faisais tout le temps la fête sans m’arrêter, je voulais être cool. J’étais entourée de personnes qui se prétendaient mes amis mais il n’en n’était rien, je leur payais des verres alors forcément ils m’aimaient bien. Ils étaient simplement intéressés par mon argent. Cependant, je ne m’en rendais pas compte, je me sentais bien, libre et je vivais enfin l’adolescence que je n’avais jamais eue. Je traînais avec des gens que jamais auparavant il ne m’avait été donné de fréquenter, je rencontrais des stars etc.

Ensuite, je me suis mise en couple et nous avons été beaucoup critiqués et exposés sur les réseaux sociaux. Sans oublier que j’étais blessée. Dans ma vie, je ne prenais jamais de pause avant et là j’ai été forcée de le faire. Il y a un moment où on a cru que je ne pourrais jamais remonter sur le ring et cela m’a mise en dépression. Je me sentais si seule et je souffrais horriblement physiquement à cause de mon cou … Tout cela a fait que je n’avais plus de limite question médicaments. Je me disais que je pouvais encore en prendre un ou deux, que cela ne changerait rien, que je n’étais pas accro. D’ailleurs, je ne suis pas vraiment accro car j’ai réussi à me reprendre en main et à tout arrêter à 100% mais j’ai fait de grossières erreurs ces derniers mois. J’ai essayé de prétendre que la suspension de la WWE était injustifiée car j’avais terriblement honte. J’étais une catcheuse, un modèle pour certaines jeunes filles et je ne voulais vraiment pas les décevoir ni leur donner le mauvais exemple. La compagnie m’a vraiment aidé quand j’ai eu besoin d’eux et c’est incroyable, je les en remercie. »