Sami Zayn soulagé d’être passé heel : « Mon personnage était trop arrangeant, trop lent »

9
Sami Zayn hors des rings à cause d'une blessure.

Lors du dernier Hell in a Cell, nous avons pu constater que Sami Zayn avait rejoints le rang des heel puisqu’il est intervenu en faveur de son meilleur ennemi Kevin Owens lors du match de celui-ci contre Shane McMahon. Cela a été un revirement de personnage inattendu car le jeune homme n’a jamais joué le rôle du méchant depuis ses débuts à la WWE en janvier 2013.

C’est lors du podcast hebdomadaire de Edge et Christian que Sami s’est exprimé sur ce changement de gimmick. Il utilise une comparaison amusante pour expliquer ce changement. Voici ce qu’il a déclaré :

« Je vais essayer d’expliquer mon changement de personnage du mieux possible. Je vais comparer cela avec une relation amoureuse. Vous savez, quand vous sortez avec une fille super, vous la trouvez géniale et du coup, même ses petits défauts vous font craquer. Vous acceptez toutes les parts d’elle car vous vous concentrez sur le meilleur. Cependant, si vous rompez, avec un peu de recul vous en venez à vous demander comment vous avez pu supporter tous ces défauts qui vous paraissaient si anodin par le passé. Puis, après un moment, tout ce que vous aimiez chez elle devient dérisoire et vous commencez à détester chaque partie d’elle. Eh bien, c’est un peu ce qui m’est arrivé mais avec mon personnage. Ce n’est pas comme si j’allais me teindre en noir ou porter de l’eye-liner juste pour changer un peu de look, non, c’est différent. Il est une partie de moi différente et ses intentions sont différentes également. C’est un vrai changement. Je ne suis pas encore 100% à l’aise avec ce nouveau rôle mais je suis très content des changements qui se sont opérés car c’est un tout nouvel horizon vers lequel je me dirige.

J’étais un baby face et je pense que ma gimmick et mon personnage ne me permettaient pas d’aller décrocher les opportunités que je désirais aussi rapidement que je le désirerais. Si je compare cela à Kevin Owens par exemple, il a un personnage bien plus corrosif, il va chercher les opportunités, il les provoque ! Moi à côté de cela, mon personnage attend, il est lent et arrangeant et cela devient très frustrant assez rapidement. Pour être honnête, Kevin est mon meilleur ami et comme nous avons évolué ensemble dans ce milieu, il est un peu mon point de comparaison. Il est beaucoup plus loin que moi dans sa carrière et j’en suis heureux pour lui mais quand les portes ne s’ouvrent pas pour vous mais qu’elles s’ouvrent pour les autres, cela peut être difficile à encaisser. Je pense donc que l’évolution de mon personnage était indispensable. »