De la WWE à la New Japan Pro Wrestling

43

Depuis plus de 50 ans, la WWE étend sa domination sur le monde du catch. À l’heure actuelle, c’est le produit le plus “populaire” auprès des fans à travers le globe. La compagnie dispose aujourd’hui d’un roster extrêmement riche en talents. Cependant, il arrive que les fans montrent du doigt la mauvaise utilisation de ces derniers. Qu’ils soient main-eventer ou simple midcarder, certains d’entre eux méritent une meilleure compétition. Voilà pourquoi j’ai décidé de dresser une liste de cinq lutteurs qui devraient se diriger vers la New Japan (fédération la plus populaire du catch indépendant) afin qu’ils brillent enfin pour leurs compétences. La prochaine fois, je ferais la même chose mais avec des lutteurs de la New Japan qui devraient se diriger vers la WWE.

1 – Seth Rollins

Comme je viens de l’évoquer dans l’introduction, il est possible d’être un main-eventer et malgré tout être sous exploité par la WWE. Je pense que Seth est le meilleur exemple actuellement. Il n’est certes pas le meilleur micro en main, mais ses compétences in-ring restent au-dessus de bon nombre de lutteurs dans la compagnie. Bien avant de signer à la FCW, Rollins écumait les rings de fédérations indépendantes. C’est bien pour ses capacités athlétiques qu’il a été remarqué. Alors effectivement, il est bien plus à l’aise au micro qu’à l’époque, mais sa mentalité montre que c’est un grand compétiteur et quoi de mieux que la New Japan pour exprimer son plein potentiel ? La fédération nippone met d’avantage en avant les compétences physiques que les compétences oratoires. Un environnement qui selon moi serait parfait pour lui.

Son adversaire : Kazuchika Okada

Bien évidemment, si Seth Rollins venait à se diriger dans cette compagnie, il lui faudrait un adversaire de taille pour rivaliser avec ses capacités. L’actuel champion poids lourd IWGP, Kazuchika Okada, serait un rival en mesure d’offrir à Rollins les meilleures performances de sa carrière. La domination d’Okada sur la New Japan ne cesse d’augmenter et à seulement 29 ans, il est déjà considéré comme un “dieu” au Japon. D’autant que Seth n’est pas beaucoup plus vieux, ils auraient donc toutes les cartes en main pour proposer l’une des plus grandes rivalités de ce business.

 


 

2 – Rusev

Sans aucun doute possible, Rusev est l’un des meilleurs lutteurs actuellement à la WWE. Avec son gabarit, il est capable d’effectuer des mouvements aussi rapide que ceux des Cruiserweight. C’est là son plus grand talent (en plus d’être une force de la nature). Le booking du Bulgare est en chute libre depuis plusieurs mois déjà. Autrefois booké comme un véritable briseur de corps, Rusev n’a plus autant de lumière qu’à ses débuts. Perdre en dix secondes contre Randy Orton à Summerslam est bien le signe d’un problème majeur pour lui. Au Japon, son style de lutte ferait sensation de part son agilité et sa force pure. Des qualités dont les fans japonais sont très friands. De plus, son personnage serait un gros avantage pour son développement en dehors de la WWE.

Son adversaire : Michael Elgin

Le lutteur Canadien de 30 ans serait un excellent challenge pour Rusev. En plus d’avoir des compétences in-ring vraiment très similaires, Elgin possède le soutien des fans japonais qui admire son côté brutal. Il serait donc possible que Rusev surenchérisse en apportant un aspect encore plus destructeur avec son personnage. Une confrontation entre les deux hommes donnerait un match vraiment très physique, mais également technique car les deux compétiteurs en question sont capables de diversifier leur façon de lutter.

 


 

3 – Cesaro

Au même titre que Rusev, Cesaro est l’un des lutteurs les plus sous-estimé actuellement à la WWE. Cela va faire six ans que le Suisse tourne en rond dans la midcard ou bien dans la division par équipe, division dans laquelle il est clairement un élément majeur. Tout ceci vient du fait qu’il a connu un grand succès à la ROH aux côtés de Chris Hero (Kassius Ohno à NXT). La fédération de Stamford ne semble pas vouloir lui donner l’opportunité de s’exprimer pleinement et ce malgré le soutien des fans. Il a les capacités requissent pour sortir des matchs 4 étoiles dès lors qu’il franchit le rideau d’une arène. Cette compétition, il pourra l’obtenir au Japon, d’autant plus qu’il a déjà effectué quelques matchs à la NOAH. Le public sait déjà de quoi il est capable, il ne reste plus qu’à lui trouver un adversaire à la hauteur de son potentiel.

Son adversaire : Tetsuya Naito

Leader des Los Ingobernables de Japon, Tetsuya Naito correspond parfaitement au profil de lutteur pouvant s’associer avec Cesaro. Naito, dans chacun de ses matchs, tente de mettre en valeur ses adversaires pour qu’ils donnent leur maximum. C’est la raison pour laquelle il ne sort que des bons matchs avec des lutteurs qui ont vraiment l’envie de s’exprimer pleinement. Récemment, le vainqueur de la G1 a poussé jusqu’au bout Kenny Omega pour offrir une finale digne de ce nom. L’affrontement aura reçu la note de 5.75 de la part de Dave Meltzer. Un combat entre Cesaro et Naito n’aurait aucun mal à obtenir cette note.

 


 

4 – Samoa Joe

Au pays du soleil levant, le Strong Style est le style de lutte le plus répandu dans le pays. Les coups sont portés plus durement que ceux que l’on peut voir à la WWE. Fort de ses dix-huit ans de carrière, Samoa Joe ferait un malheur à la New Japan. Cette fédération serait à même de le laisser exprimer toute sa force et sa brutalité pour détruire tout ceux qui se mettraient sur son chemin. Ce dernier pourrait suivre le parcours d’un certain Brock Lesnar. En effet, “The Beast” a détenu le titre poids lourd IWGP pendant un peu plus de neuf mois. Si Joe venait à mettre la main sur cette ceinture, il n’aurait aucun mal à imposer sa domination sur la fédération.

Son adversaire : Tomihiro Ishii
La résistance et l’endurance des lutteurs japonais ne sont plus à prouver, et Samoa Joe n’aurait aucun mal à suivre le rythme avec son gabarit. Seulement, il lui faut un adversaire capable d’encaisser les coups et répliquer si besoin l’instant d’après. Pour ça, Tomohiro Ishii est le meilleur candidat. En terme de brutalité, les deux hommes pourraient dépasser toutes les attentes en prenant part à des matchs pouvant durer trente minutes sans problèmes. Jusqu’à ce que l’un d’entre eux tombe de fatigue.

 


 

5 – Roderick Strong

Le roster de la WWE ne s’arrête pas juste à RAW ou Smackdown Live, il y a également des talents très précieux du côté de NXT. Roderick Strong en fait partie. Le souci majeur le concernant, provient du fait qu’il soit Face dans la branche de développement. Ce n’est pas du tout le rôle dans lequel il excelle. À la ROH ainsi qu’à la PWG, se fin technicien était un Heel très talentueux lorsqu’il était champion majeur dans les deux fédérations précédemment citées. Hors aujourd’hui à NXT, il peine à faire apparaître son nom en haut de l’affiche, une sorte de gâchis. Avec un personnage plus travaillé, il pourrait rejoindre le Bullet Club à la New Japan. Son in-ring et son micro feraient de lui l’un des membres les plus importants et pourquoi pas le futur leader.

Son adversaire : Katsuyori Shibata

La New Japan regorge également de lutteurs très talentueux et il y en a un en particulier qui donnerait du fil à retordre à Roderick Strong, il s’agit de Katsuyori Shibata. Si l’ancien champion de la PWG venait à fouler le ring nippon, il comprendrait très rapidement pourquoi Shibata est surnommé “The Wrestler”. Les combats entre ces deux athlètes seraient tournés vers le catch technique, mais Strong et Shibata sont également de bons strikers ainsi que des adeptes de prises de soumission. De quoi marquer l’histoire de ce sport.