Roman Reigns revient sur sa fameuse promo post-WrestleMania

78
Roman Reigns
Roman Reigns n'était pas le favori de la foule hier soir à RAW.

Dans un récent épisode du “Off The Board podcast”, Roman Reigns s’est exprimé sur sa promo lors du Raw d’après WrestleMania. Cette fameuse promo est celle qui a le plus fait réagir le public cette année, vous pouvez la retrouver ci-dessous.

Pour rappel, Roman Reigns a battu l’Undertaker la veille et l’a envoyé à la retraite. Lors de l’épisode de Raw post-WrestleMania, le show s’ouvre sur un public chantant “Undertaker” avant que Roman Reigns, bourreau du respecté et estimé “Deadman”, n’arrive d’entrée de jeu. Le public, comme un seul homme, a huée le “Big Dog” comme jamais auparavant pendant 9 minutes sans interruption. Avec des chants comme “F*ck You Roman”, ou “Assh*le”, le public a montré à Roman qu’il ne l’aimait franchement pas et alors qu’il essayait de parler, le public était heureux de lui dire de se taire (“Shut the f*ck up”).

Voici ce qu’a déclaré Roman à ce sujet : “J’ai savouré chaque seconde de ce segment, j’avais le contrôle de chacune des réactions des fans. Je jouais avec eux”. Le “Big Dog” a cependant admis qu’il ne devait pas rester aussi longtemps et que le cameraman n’arrêtait pas de lui rappeler de conclure le segment, mais pour sa défense, Roman a déclaré qu’il ne voulait absolument pas partir en laissant les fans sur leur faim. Il a aussi pensé à ses collègues qui devaient passer après lui et a déclaré qu’il se sentait mal pour eux, mais cependant, il a avoué qu’il avait eu l’un des moments les plus satisfaisants de sa carrière et qu’il a aimé cet échange avec les fans.

“C’était vraiment plaisant d’être capable d’avoir tout ce contrôle sur eux. J’ai senti que tout le monde était sur les nerfs. Moi je les traînais, comme une corde. C’est quand on voit ça qu’on peut dire que je les tenais dans la paume de ma main. J’avais des milliers de personnes qui faisaient exactement ce que j’attendais d’eux, c’était comme un plan machiavélique qui s’est bien déroulé sous vos yeux”.