AJ Styles : « Certains veulent en faire trop, cela affecte les matches »

12

Dans son podcast hebdomadaire, Sam Roberts recevais AJ Styles et durant l’entrevue ils ont discuté de la carrière du Phenomenal One et bien plus. Voici quelques extraits :

Sur son ascension rapide au sein de la WWE : « Je suis dans le milieu du catch depuis 18 ans donc je savais à quoi m’attendre. Je sais qu’il y a des hauts et des bas dans une carrière, je sais que la file est longue pour avoir sa chance. Tu ne pourras pas toujours être numéro 1 car si tu l’étais, tu lasserais les gens. J’ai eu l’opportunité d’être sur le devant de la scène assez rapidement quand je suis arrivé au sein de la WWE et honnêtement je ne m’y attendais pas. J’ai apprécié mon moment en tant que champion de la WWE mais cela ne me dérange pas de me faire détrôner parce que c’est ce qui aide à créer des storylines, c’est ce qui tient le public en haleine et ce qui crée la surprise. Au cours de ma première année au sein de la compagnie, j’ai eu la chance d’atteindre beaucoup de mes buts mais j’en ai encore d’autres sous le coude. Il y a certains gars avec qui j’ai vraiment envie d’avoir un match, comme Finn par exemple. Je pense également à Nakamura car nous n’avons eu qu’un seul match l’un contre l’autre. Cependant, j’espère que cela n’arrivera pas trop vite car j’aime que les fans attendent un peu, l’anticipation est presque la meilleure partie. »

Sur le fait que les fans le voient uniquement comme une Superstar de la WWE : « Cela ne me dérange pas. De nombreux fans me voient comme AJ, le gars de Smackdown, le Phenomenal One en oubliant d’où je viens mais ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Ce qui est important ce ne sont pas les fédérations dans lesquelles je suis allé par le passé mais bien ce que je fais maintenant. »

Sur son personnage et sa personnalité hors des rings :  Il faut parvenir à faire la part des choses. Quand le show est terminé, je reste un père et un mari, je suis différent de mon personnage, j’arrive à faire la différence. Hélas, ce n’est pas le cas de tout le monde au sein de la compagnie. Parfois, certains restent dans le boulot et dans leur personnage 24h sur 24 et cela affecte non seulement leurs vies mais également le bon déroulement de leurs matches car ils essaient trop, ils en font trop et ils veulent absolument se montrer donc la technicité du match en prend un coup. »

Sur le moment où il pense avoir convaincu Vince McMahon : « Je pense que c’était lors de Miz TV, quand je lui ai sauté dessus. Vince a dû se dire que j’étais le genre de personne qu’il ne valait mieux pas ennuyer. Il s’est rendu compte que j’étais quelqu’un de fort, pas à la manière d’un Brock Lesnar évidemment. Vince aime les gens forts, les gens qui en ont dans le ventre et qui se battent pour ce qu’ils veulent. J’étais un enfant pauvre donc je me suis battu toute ma vie, j’ai ça dans les tripes et je pense que cela se ressent parce que c’est ‘naturel’, ça émane de toi. »