The Miz et Maryse proches de la rupture ?

8

Hier soir à Raw, The Miz fêtait en compagnie de sa femme Maryse son septième sacre Intercontinental obtenu la veille à Extreme Rules. Une grande soirée en perspective pour le nouveau champion … sauf que tout ne s’est pas passé comme prévu.

Lors de cette première soirée du “Miz’s Intercontinental Championship Comeback Tour”, l’ancien champion Dean Ambrose est entré dans la tête du “A-Lister” de la WWE. À deux reprises The Miz a cru à tort débusquer les pièges de son rival : d’abord lorsqu’un individu déguisé en ours se tenant dans le coin du ring avec une pancarte “Congratulations” s’est révélé ne pas avoir été invité à la fête ; puis lorsque la cadeau de Maryse lui est paru suffisamment grand pour pouvoir cacher Ambrose, 1 mètre 93, à l’intérieur. Résultat de cela, l’homme sous le déguisement d’ours, certainement envoyé au charbon par le “Lunatic Fringe” pour tromper The Miz, s’est retrouvé frappé par un “Skull Crushing Finale” ; mais surtout ce dernier a détruit le cadeau offert par sa femme, une grande horloge familiale qui avait certainement une immense valeur sentimentale à ses yeux. Si bien que Maryse, légitimement énervée et déçue par le comportement de son mari, presque inarrêtable dans son acte de destruction du cadeau, le lui a fait remarquer avant de retourner seule au vestiaire. Finalement, Dean Ambrose a fini par avoir The Miz là où ce dernier ne s’était pas méfié. Déguisé en cameraman, “Dean’O” a lentement posé au sol son matériel sous les yeux d’un Miz dépité qui observait la scène sur l’écran géant, et lui a asséné son “Dirty Deeds” sous les applaudissements d’un public conquis par la supercherie.

Il ne fait nul doute que The Miz tentera de se raccommoder avec sa femme la semaine prochaine à Raw, tant cette dernière a été importante pour sa carrière depuis son retour à ses côtés au lendemain de Wrestlemania 32 l’année dernière. Mais cet événement semble bien marquer le début de la fin pour le couple de The Miz et Maryse, si la rupture n’est pas déjà actée.