Dean Ambrose à propos de The Shield : “Nous n’étions personne”

3
Exclusivité CAQ. Propos recueillis par Hugo N.

Il ne reste plus que vingt-et-un jour avant Wrestlemania 33 et à cette occasion nous nous sommes entretenu avec Dean Ambrose qui s’est confié à nous à propos de l’événement mais également sur The Shield, Smackdown Live et sa carrière :

Cette année, vous allez pour la première fois à Wrestlemania en tant que champion. Est-ce que ça rajoute une pression supplémentaire, par rapport aux autres années ?

“Je n’y avais jamais pensé avant votre question. Ouais, c’est vrai que c’est différent. Je suis double champion intercontinental. C’est franchement beaucoup de fierté. C’est un peu historique aussi car des tas de légendes ont touché le titre, comme Ricky Steamboat, Mister Perfect, le Macho Man Randy Savage. Historiquement, le titre est associé à ces personnes. C’était de sacrés bosseurs et j’ai fait la même chose. Je veux vraiment laisser mon empreinte, me gagner une bonne réputation. Du coup, aller à Wrestlemania en tant que champion Intercontinental, ça implique qu’on va devoir se bouger. Je ne vois pas les choses autrement de toute façon. En fait, la ceinture, c’est une sorte de rappel. Elle te rappelle que tu es ici pour te bouger et tout donner.”

Depuis plusieurs mois, les ratings de Smackdown sont très bons. Est-ce que vous pensez de ce fait que le champion WWE, Bray Wyatt, qui est donc à Smackdown, mérite plus de faire le main-event de Wrestlemania que le champion Universel, à RAW ?

“Je ne sais pas si je suis la personne la plus adaptée pour répondre à cette question. Ça ne relève pas de moi au final. De mon point de vue personnel, tous les matchs sont des main-events. Tous les matchs de Wrestlemania sont des grands matchs. Il en aura forcément un qui clôturera le show. Après, il faut surtout voir à quel point les gens s’investissent dans ce qui se passe à Smackdown et regardent les Superstars, leurs histoires. Actuellement, ce qui se passe avec Bray Wyatt, c’est une sacrée histoire et les gens sont intéressés. Donc je pense que ça mérite clairement sa place à Wrestlemania.”

En 2011, vous étiez à la FCW. Aux Survivor Series de 2012, vous avez fait vos débuts. Comment avez-vous vécu le fait de passer du territoire de développement à un pay-per-view, de façon directe ?

“Je pense que, déjà, on ne peut pas comparer à ce qui se passe maintenant. Les jeunes actuellement se forgent déjà une bonne expérience grâce à NXT. Ça leur permet vraiment une bonne transition vers le roster principal. Quant à nous, quant au Shield, nous n’étions personne. On s’entraînait, on luttait devant quelques personnes mais ça s’arrêtait là. Personne ne savait qui on était. Et directement, on s’est retrouvé dans le main-event. Je ne sais pas si 3 autres personnes auraient pu appréhender ça comme nous l’avons fait. On a juste foncé et voilà.”