Grosse altercation entre Brock Lesnar et Chris Jericho dans les coulisses de SummerSlam

35

La fin très discutée du main-event de Summerslam 2016 a repoussé la controverse jusque dans les coulisses de la WWE, révèle Dave Meltzer du Wrestling Observer. Brock Lesnar, le bourreau de Randy Orton par KO technique, a vécu une vive altercation avec Chris Jericho à l’issue du pay-per-view. Malheureusement pour l’exemplarité attendue des Superstars de la WWE, cette querelle n’entre pas dans le cadre d’une storyline…

D’après plusieurs sources internes relayées par le Wrestling Observer, Jericho attendait avec beaucoup d’inquiétudes le retour de Randy Orton en coulisse après sa correction subie dans le main-event. D’abord pour prendre des nouvelles de la vipère, ensuite pour comprendre ce qui s’était réellement passé sur le ring. Y2J aurait alors demandé à Michael Hayes, producteur dans les parages, si cette fin était bien prévue. N’obtenant aucune réponse, Jericho aurait répondu : “C’est de la merde.”

Le commentaire de Jericho n’est pas passé inaperçu, encore moins lorsque l’on sait qu’il n’a pas échappé à Brock Lesnar, tout juste revenu de sa victoire dans les coulisses. Si une source explique que Lesnar aurait répliqué en insultant Jericho de “tapette”, une autre source nuance les propos de The Beast et explique qu’il lui aurait simplement demandé de se taire et de s’occuper de ses affaires. Jericho et Lesnar auraient fini par se rapprocher puis se lancer un échange de regards.

Toujours selon la source, Lesnar aurait repoussé Jericho avec ses doigts et ce dernier aurait répondu en bloquant ses mains et sa tête sur celle de The Beast, rappelant une confrontation entre les combattantes de MMA Ronda Rousey et Miesha Tate lors d’une pesée pour la Strikeforce en 2012. Une source va même jusqu’à affirmer que Jericho aurait plaqué son interlocuteur contre le mur à un certain moment.

Au moment de s’emmêler contre le mur, Lesnar aurait railleusement demandé à Jericho de le frapper ou de l’embrasser. Paul “Triple H” Levesque se serait alors placé entre les deux mégastars pour mettre un terme à l’altercation. Malgré l’initiative de Hunter, la tension aurait persisté à un tel point que Vince McMahon en personne a fini par intervenir. Jericho serait alors devenu incontrôlable et aurait haussé la voix sur Lesnar tandis que Vince McMahon lui aurait demandé d’abord de se calmer, avant de lui expliquer qu’il ne s’agissait que d’un work (scénario préparé au préalable) puis de lui demander d’agir en tant que professionnel.

Témoin de la scène, Triple H aurait insisté sur le fait que Lesnar a semble-t-il démarré l’échauffourée, précisant que Jericho ne faisait que se défendre. Ce dernier n’ayant pas accepté l’état de santé inquiétant affiché par Randy Orton à son retour dans les coulisses, la vipère a fini par lui assurer que la fin du main-event, auquel on a pu voir l’Apex Predator saigner abondamment, était bel et bien prévue. Pas sûr que cela rassure Chris Jericho pour autant. Selon lui, la sécurité de Randy Orton n’était devenue qu’une simple option pour Brock Lesnar à l’issue de cet évènement finalement très controversé.