Dans la frustration, Alberto Del Rio s’apprête à quitter la WWE

77

Ancien élément incontournable de la WWE, Alberto Del Rio n’est plus dans les projets de la compagnie. Son récent parcours plus que douteux n’a échappé à personne tant les déroutes se sont enchaînées pour le porte-drapeau mexicain. Le luchador a réalisé 10 combats sur les shows majeurs depuis Money in the Bank, pour autant de défaites. Une situation compliquée pour l’ancien champion de la WWE qui n’envisage rien d’autre qu’un départ.

Alberto Del Rio : déchéance d’une vedette

Comment le fils du légendaire Dos Caras, réputé pour avoir remporté en moins d’un an le Royal Rumble, le Money in the Bank et le WWE Championship s’est-il retrouvé à perdre en moins de 3 minutes contre Darren Young dans le show phare de la WWE ? Vince McMahon est pourtant un grand fan du luchador, il est même la personne derrière son retour gagnant contre John Cena, alors champion des États-Unis et jusque-là indétronable.

Vince McMahon comptait sur Alberto Del Rio pour représenter SmackDown Live dans sa guerre d’audience, au point d’en faire un main-eventer dans la course au titre majeur à Summerslam ou à Backlash, nous révèle le Wrestling Observer. Mais la relation tumultueuse de l’aristocrate mexicain avec Triple H est devenu un obstacle trop important. Cette tension est même devenue historique tant les deux protagonistes n’ont jamais trouvé de point d’entente.

Triple H : vedette d’une déchéance

Dans la première ligne d’attaque pour le licenciement en août 2014 de Alberto Del Rio, alors victime de propos racistes, Triple H n’a semble-t-il jamais vu d’un bon oeil l’ascension fulgurante de l’auto-proclamé “Essence of Excellence”. Au point de s’opposer à un push majeur évident pour combler le manque de starpower à SmackDown. Si les raisons de leur mésentente à la base demeurent inconnues, l’adversaire le plus coriace de Del Rio se situe loin du ring, dans les coulisses.

Cette situation aujourd’hui trop pesante pour Alberto Del Rio n’est semble-t-il plus acceptable. Et son départ pour le mois d’octobre serait déjà acté selon le Wrestling Observer étant donné que son contrat arrivera à terme et qu’aucune perspective de renouvellement n’est en vue. Contrairement à la première fois, le luchador partira de son plein gré. Tel un patron, il sera le seul décisionnaire de son départ et donnera du sens au proverbe mexicain “mieux vaut prévenir que regretter”.

Aujourd’hui son passé n’est plus à retracer ; Alberto Del Rio dispose d’une expérience diversifiée sur le continent américain et d’un arsenal de qualités à revendre. En clair, il fait partie des lutteurs les plus talentueux de l’ère moderne. Le rappel de la WWE après son licenciement alors qu’il faisait les beaux jours de la Lucha Underground en est la confirmation. Aujourd’hui âgé de 39 ans, celui qui se voit à la retraite pour sa 40ème bougie est tout proche de clore le dernier chapitre d’une belle histoire.