Humilié puis suspendu, Roman Reigns est devenu un exemple à ne pas suivre

13

“Make Roman Reigns Look Strong”, cinq mots qui n’ont pas échappé à l’Univers de la WWE. Depuis ses débuts dans la fédération, Roman Reigns n’a connu rien d’autre que le succès, à un tel point que son booking outrageusement favorable est considéré comme étant une campagne promotionnelle visant à faire de l’ancien membre du Shield le nouveau métronome de la WWE.

La suspension de Roman Reigns a marqué un véritable coup d’arrêt dans son ascension. La WWE s’est montrée assez discrète dans cette affaire, ne donnant aucune indication quant au produit illicite utilisé par “The Guy”. La seule information que nous avons est brutale : Roman Reigns a pris une substance illégale et en paie le prix. En coulisse, l’ancien membre du Shield a été contraint à une certaine forme d’humiliation : s’excuser auprès du roster complet de la WWE.

Triple H : Make Roman Reigns Look Bad

Mark Carrano est le responsable en charge de la relation avec les Superstars. Si ce nom ne vous dit rien, son rôle à la WWE est supervisé par Triple H en personne. Sa dernière mission : contraindre Roman Reigns à réaliser des monologues auprès de ses collègues pour s’excuser de sa mise à l’écart. Pour la première fois, les officiels de la WWE ont une dent contre sa Superstar vedette. Pour la première fois, Roman Reigns est devenu un “bad guy”. Mais pas celui dont l’Univers de la WWE aurait rêvé…