Suspension de Roman Reigns : Quel avenir pour “The Guy” et la WWE ?

18

Depuis le début de la semaine, l’annonce de la suspension de Roman Reigns a fait couler beaucoup d’encre. Il n’est pas question ici de tirer sur l’ambulance mais de réfléchir aux probables conséquences de cette première suspension. Ne serait-elle pas l’occasion rêvée pour la WWE de revoir sa copie et d’admettre ses erreurs ? Saura-t-elle tirer parti de cet événement pour apporter un peu de profondeur à celui qu’elle semble considérer comme l’élu, LE gars ?

Avant toute chose, il me faut vous rappeler les faits. Roman Reigns a été suspendu en raison d’une violation de la politique de bien-être de la WWE, suite à une prise de substance(s) pour l’instant toujours inconnue(s). Il a donc écopé d’une suspension de 30 jours et sa sanction à commencé au lendemain de Raw. Cependant, plusieurs rapports indiquent que la WWE était en fait au courant de cette violation de la Wellness Policy et qu’elle a maintenu ses plans en dépit de cette dernière. Ainsi, Roman Reigns était présent à Money in the Bank et à Raw. Le plus étonnant, c’est qu’encore une fois en dépit de cette sanction, la WWE a annoncé la présence de son ancien champion à Battleground. Le PPV qui aura lieu le 24 juillet verra s’affronter les anciens membres du Shield dans un Triple Threat Match. Roman Reigns sera donc en mesure de participer à l’événement, comme si de rien n’était. 

Voir aussi : Roman Reigns suspendu par la WWE et La WWE savait pour Roman Reigns avant MITB

Peut-on alors considérer que la WWE fait preuve de déni dans cette affaire ? Difficile de trancher, tant son comportement est contradictoire. En effet, la société de Stamford a elle-même annoncée la suspension du Samoan via son site officiel et ses réseaux sociaux. La nouvelle s’est rependue comme une traînée de poudre au sein de l’univers de la WWE. À l’heure d’internet, il est fort probable que les fans du monde entier découvrent d’ici peu la/les substance(s) utilisée(s) par la Superstar. Malgré cela, la fédération a décidé de maintenir ses apparitions et ne semble pas enclin à faire évoluer son personnage. 

Pourtant les éléments sont là pour donner un nouveau souffle à Roman Reigns. La WWE tient malgré elle l’un de ses plus grands heels, capable de provoquer des réactions négatives partout où il passe. A Money In The Bank, le public a accueilli Seth Rollins en héros alors qu’il affrontait le top face de la compagnie. Un heel turn ne pourrait pas mieux tomber. Il serait aisé de se servir de l’hostilité des fans pour expliquer la colère de Roman Reigns et lui permettre d’adopter un comportement plus agressif. En outre, j’ai eu la sensation que ce dernier était plus à l’aise, comme soulagé lors du dernier Raw. Une place de challenger plutôt que de champion contesté ferait sans doute peser une pression amoindrie sur ses épaules. Partager le spot avec ses comparses du Shield pourrait l’aider à gérer plus facilement le stress qu’une telle position entraîne.

Un autre point me semble tout aussi important : Comment la WWE compte-t-elle se justifier vis-à-vis de ses autres Superstars ? J’imagine qu’en coulisses, certains lutteurs pourraient être choqués, voir frustrés de voir que la WWE accorde si peu d’importance à la Wellness Policy. Si tant est qu’une de ses top-stars soit prise en faute. On se rappelle évidement de Randy Orton, qui en son temps avait aussi eu le droit à un traitement de faveur malgré ses écarts. Cependant, la WWE semble vouloir insuffler une nouvelle image à son produit, matérialisée par le Brand Split. Hors, comment pourra-t-elle expliquer à ses employés et à ses fans que cette nouvelle ère montre les mêmes dysfonctionnement que la précédente ?