CM Punk critique à nouveau la WWE

18
Les fans veulent plus que jamais revoir CM Punk.

CM Punk est apparu au UFC Unfiltered cette semaine et voici les moments forts de cette interview :

La différence entre la WWE et l’UFC :

“Au catch, il faut faire comme si on frappait quelqu’un sans réellement le toucher à vrai dire. Quelqu’un qui était vraiment très bon à ça, c’est Bret Hart. On avait toujours l’impression qu’il tapait très fort, alors que pas du tout. Il y a des gars qui sont très bons à ça, et d’autres qui n’y sont pas bons. Certains font plus attention que d’autres. J’ai eu ma part de travailler avec des gars qui ne faisaient pas attention et c’est limite si certains n’avaient pas l’idée de me blesser. Certains sont juste maladroits. J’étais aussi maladroit. Je n’ai jamais été le plus athlétique de tous alors des fois je faisais aussi n’importe quoi et je me blessais.”

Travailler avec des personnes qu’il n’aimait pas :

“Les gars avec qui tu peux vraiment te battre sont tes potes. Quand j’avais un match avec un gars que je n’aimais pas, je faisais attention à ne pas lui faire mal car, s’il y a un problème, il va dire qu’on l’a fait exprès. Si je fous un coup de pied dans les parties de mon pote, que je lui marche sur sa main ou quoi, c’est juste drôle. Enfin, on pourra toujours en rire après coup.”

Les promos scriptées :

“Je pense que les bonnes promos et interviews, celles dont les gens se souviennent, sont des improvisations. Maintenant, le catch est scripté à mort. C’est comme si il y avait une restriction totale sur ça. Certaines personnes ont besoin de fonctionner ainsi mais je pense que d’autres ont besoin de se lâcher et d’être eux-mêmes. Il y a une salle complète de mecs qui écrivent pour toi. Ils ne te connaissent pas, ils ne savent pas d’où tu viens, ils ne savent pas ton optique, ton personnage etc. Et si tu n’es pas sincère et que tu répètes les mots que trois personnes t’ont écrit, je pense que la foule s’en rendra toujours compte. De là, ils se mettront sur leur téléphone et voilà, peu importe le segment que c’est.  Donc ouais, j’ai toujours été fan de faire les choses par moi-même.”