Un fan de la WWE acquitté du meurtre d’un enfant de 18 mois

10

Un jury de Pennsylvanie a acquitté un homme accusé du meurtre de l’enfant âgé de seulement 18 mois de sa petite-amie. Brandon Hoffman, 21 ans, a expliqué qu’il souhaitait imiter des prises de catch en l’absence de sa petite-amie.

Le jury entièrement féminin du comté de Lycoming a délibéré pendant près de deux heures lundi dernier avant d’acquitter l’homme accusé de voies de fait graves, homicide involontaire et d’autres chefs d’accusations. Les familles de la victime et de l’accusé ont pleuré après le verdict.

D’après les autorités, Hoffman effectuait une prise de catch dans son appartement du Jersey Shore en mai 2015 lorsqu’il a plaqué par inadvertance Bryson Shoemaker âgé de seulement 18 mois au sol, lui causant des blessures mortelles à la tête.

Le rapport de l’enquête explique que Hoffman s’occupait de Bryson alors que la mère du garçon travaillait. Il s’amusait en son absence à réaliser des prises de catch jusqu’au moment où Hoffman a raté le lit en propulsant le bambin au sol. Face aux enquêteurs, l’accusé a expliqué qu’il s’agissait du “Last Ride” de son catcheur préféré, l’Undertaker.

Une figurine humaine a été utilisée pour reproduire la scène à la cour après que le juge ait exprimé son refus aux procureurs de diffuser une vidéo générée par un simulateur de prises de catch.

L’avocat commis d’office, William Miele, a déclaré après le verdict que “personne ne gagne dans cette affaire.” Son client, incarcéré depuis plus d’un an, a été libéré et n’a fait aucun commentaire.

“Tous les faits divers horribles ne sont pas toujours sujets à des accusations criminelles”, a déclaré Miele dans sa plaidoirie. “Les gens jouent avec de jeunes enfants, et ils le font physiquement.”

Le mère de l’enfant, témoin de l’accusation, a témoigné de l’amour et la prudence qu’avait Hoffman à l’égard de son fils. “Bryson l’aimait”, a-t-elle déclaré.

L’adjoint du procureur Martin Wade a cependant décrit les actions de Hoffman de répugnantes : “Il ne voulait pas que cela se produise, très bien. Mais vous pouvez être reconnu coupable du crime, même si vous ne vouliez pas que cela se produise” a expliqué Martin, sans doute déçu du verdict.