Rachael Ellering donne ses impressions sur ses débuts à NXT

12

Rachael Ellering a accordé une interview pour la radio du WZ Daily dont elle était l’invitée spéciale. La fille de Paul Ellering, qui a effectué son premier match pour NXT en avril dernier face à Alexa Bliss, est revenue sur ses débuts à Orlando et a donné ses premières impressions. 

Que retient-elle de son arrivée à NXT  ?

C’était vraiment incroyable. Je suis chanceuse d’avoir eu l’occasion d’être là et de pouvoir apprendre de tout le monde. J’ai eu un match avec Alexa Bliss il y a quelques semaines à NXT, c’est un rêve devenu réalité pour moi. Depuis mes 16 ans, j’ai toujours voulu lutter. Le faire dans un ring de la WWE était un de mes objectifs. Je dois le faire et apprendre de tous ces gens formidables. Chaque fois que je le peux, je m’assoie et j’enregistre tout le savoir de William Regal, ou même de Triple H qui explique aux talents comment faire leur entrée. Il est phénoménal. J’ai eu tellement de chance de faire ça. Espérons que ce ne soit pas la dernière fois. 

Quelle fut sa réaction lors du retour à l’écran de son père lors de Takeover – The End ?

C’était très bizarre pour moi, surréaliste même. C’était si drôle, j’étais là ce soir et je n’était même pas au courant. C’était vraiment choquant et cool. Je connaît les gars qui forment Author Of Pain et ce sont deux gars travailleurs et humbles. Je souhaite que tout marche bien pour eux, ils sont si enthousiastes. Quel scénario après ce match phénoménal ? Ce fut un moment cool, vraiment.

Y a-t-il des plans en commun pour elle et son père à NXT :

Je n’ai rien entendu à ce sujet ! Si on me demande, je suppose que je le ferais. Honnêtement, je ne peux qu’espérer en avoir l’occasion. Si elle arrive, je la saisirais par les cornes et je ferais ce qu’on me demande. Pour le moment je suis très excitée. J’ai du mal à réaliser tout ce qui se passe. Nous avons mentionné SHINE. C’est un grand spectacle avec de superbes femmes, pleines de talent et qui font le tour du monde. A quel point suis-je chanceuse ? Je ne peux pas me plaindre de ma position. Si jamais on me demandais de rejoindre Author of Pain, je suppose que je pourrais mettre une de leur veste et être la fille du groupe. Je serais heureuse de le faire.