Cody Rhodes explique les raisons de son départ

31

Cody Rhodes a pris le temps d’exprimer pleinement les raisons de son départ de la WWE dans une lettre touchante à cœur ouvert qu’il fait parvenir aux fans via son compte Twitter. Il y exprime ses pensées sans langue de bois :

«Fouler le sol terne de ce bon vieux Greensboro Coliseum lundi dernier m’a amené une révélation pour le moins saugrenue. La plupart d’entre vous savez déjà que j’ai demandé à être libéré de mon contrat envers la WWE mais pour moi il est d’une importance capitale que les fans aient des réponses à leurs questions.

Il y a bien des superlatifs qui pourraient décrire mon mentor dans le catch, mais un que j’oublie trop souvent est …audacieux. C’est une qualité que j’aurais aimé posséder plus souvent dans mon parcours.

Donc j’étais là, dans le même vestiaire dans lequel Ric Flair s’est habillé avant d’aller changer le monde du catch pour toujours et de capturer le titre NWA à Starcade 83, « A Flair for the gold ». C’est bien triste qu’à cet endroit même, après avoir été mis sur la touche, encore une fois, j’ai été relégué en coulisses à regarder la télé monitrice qui annonçait le retour d’une Superstar. Dans mon sac ouvert je voyais cet habit qui n’était plus de mon âge depuis longtemps et ce kit de maquillage.

HHH et Vince McMahon m’ont tous deux donné beaucoup d’amusement et d’opportunités qui défiaient mes capacités et je leur montrais ma gratitude en essayant toujours de pousser ces capacités au plus loin pour donner les meilleurs segments possibles. Pour cela, ils m’ont donné la chance de m’entrainer avec certains des plus grands esprits de ce monde (des hommes comme Arn Anderson et Fit Finlay). J’aurais pu travailler gratuitement mais ça n’a jamais empêché la WWE de me payer gracieusement. Mon but dans le catch professionnel a toujours été de gagner le WWE Championship (la seule distinction que mon père n’aura jamais obtenue), donc pendant 10 ans j’ai essayé de convaincre Vince et HHH que je pouvais être leur top star, le quaterback de l’équipe universitaire si vous préférez, mais il semble qu’ils avaient atteint un certain point et plus aucun des deux ne voyait cela en moi.

J’apprécie sincèrement le respect indéfectible que HHH montre envers mon père et la manière dont il a agi en gardien de son histoire par la façon qu’il a eu d’honorer sa mémoire depuis son décès. HHH ne me doit pas ce même respect mais je pensais pouvoir l’obtenir avec le temps. Lors de la dernière discussion que nous avons eu il me disait : « La WWE est une pièce et chacun y a son rôle et doit le jouer du mieux qu’il le peut ». Tout ce que je peux répondre à cela est : « Les meilleurs acteurs ne se contentent pas des seconds rôles ». Ces six derniers mois j’ai supplié l’équipe créative de la WWE et mes deux patrons de me laisser relancer les dés et redevenir Cody Rhodes. J’ai argumenté sur le « pourquoi du comment » avec chaque écrivain de l’équipe comme un vendeur en porte à porte et croyez-moi il y en a beaucoup qui ont voulu m’aider. Cependant, les « rédacteurs en chef » de Raw et de Smackdown (l’un prétendant être Brian Gewirtz et l’autre étant trop occupé à draguer les nouvelles arrivantes) n’ont eu de cesse de me renvoyer mes mails et face à face ils m’ignoraient avec leur air supérieur en prétendant être occupés sur leurs portables (qui n’étaient même pas allumés) … Ils ne voulaient même pas écouter une idée qui aurait pu clairement bénéficier à plus d’un talent. Quelle est cette expression déjà? Ne pas prendre ‘non’ comme une réponse. Alors que fait-on quand on n’obtient pas de réponse du tout?!

Donc voilà, j’étais là à avoir essayé tout ce que je pouvais pendant 10 ans pour tirer le meilleur de toutes les opportunités qu’on m’a donné, même les plus bancales comme « maquille-toi comme ton frère ». La merde de poulet dans la salade de poulet c’était devenu ma spécialité avec toutes ces super opportunités qu’on m’a offertes … mais que j’espère avoir accomplies correctement. J’ai descendu plusieurs fois la scène de WrestleMania et j’ai même vu un de mes matchs à l’un d’eux annulé alors que je me tenais face au rideau, prêt à faire mon entrée. J’avais le sentiment d’avoir un sac rempli de récompenses mais lorsqu’il était temps de les encaisser je ne pouvais pas le faire.

Comme je l’ai dit, lundi j’ai eu une révélation car j’ai ressenti cette audace dans mon sang, même si ça n’a été qu’un court instant. J’ai réalisé que je n’avais pas à me vendre auprès de ces deux écrivains aux commandes d’un système dont je ne reconnais pas les mécanismes et d’ailleurs avec ce que j’ai produit au cours des années ça aurait dû être l’inverse.

J’ai réalisé que le sang est plus épais que le maquillage et que je sais qui je suis et de quoi je suis capable … Je ne suis pas Dusty Rhodes, je suis Cody Rhodes, un catcheur professionnel et j’en suis fier. On dit toujours de ne pas décliner de l’argent mais au final aucune somme d’argent ne vaut la peine qu’on soit considéré pour moins que ce que l’on est. Demandez à ma femme, je ne regarde même pas mes fiches de paie … Il n’a jamais été question d’argent, ça a toujours été question de moment et je serais damné si l’héritage de mon père devait se résumer en « Stardust ». Ce n’est pas une obligation de reprendre le flambeau, c’est un privilège.

Nombreux sont ceux qui me manqueront, certains dont je suis devenu l’ami. Des gars comme Cesaro, Zack Ryder, Tyler Breeze, KO, Harper, Kofi, Tye. Gardez ce vestiaire tel qu’il est et continuez d’avoir de meilleurs matchs que ce qui était attendu, je continue de croire que de travailler dur paie. Mon travaille à moi a juste besoin d’être autre part.

Je tiens aussi à remercier les fans ainsi que les détracteurs. Il n’est pas plus grande responsabilité que d’avoir un fan qui espère être diverti en vous regardant et il n’est rien de plus motivant que ceux qui ont acheté un ticket mais qui trouve qu’il manque quelque chose (surtout lors de mes premières années, j’ai toujours considéré les critiques comme des recommandations et j’agissais donc en conséquence pour ajuster ce qui avait besoin de l’être). Encore une fois, merci du plus profond de mon cœur.

Il y a presque un an, la plus grosse lumière de ma vie m’a été enlevée lorsque mon père est décédé et il est temps pour moi de chercher cette lumière, cette lueur qui est toujours là quelque part. Ce n’est pas un au revoir, il y a tout un monde de films, de télévision et de scènes et je pourrais peut-être m’y trouver un talent (peut-être même que j’ai déjà eu une offre). Mais pour ma part, je suis un catcheur, donc c’est ce que je ferai, catcher. »