Kevin Owens: « Lors de mon premier Raw je n’étais pas nerveux »

11

Kevin Owens était l’invité de Jonathan Coachman lors de l’émission Off The Top Rope pour une interview à propos de sa carrière.

Sur le fait qu’il a commencé sa carrière à 16 ans : « Oui, j’ai eu mon tout premier match le jour de mes 16 ans, donc avoir un match à la WWE le jour de mon anniversaire samedi dernier c’était cool. C’est un peu comme si la boucle était bouclée, le rêve est devenu réalité.

J’avais 11 ans la première fois que j’ai regardé un PPV de la WWE et c’était WrestleMania 11 et c’est à ce moment-là que j’ai décidé que je ferai ce métier. J’ai donc commencé à m’entrainer et je ne voulais plus toucher à aucun autre sport. Mes premiers entrainements avaient lieu dans une grange donc ça été toute une aventure. »

Sur sa transition entre NXT et le roster principal : « NXT était une expérience fantastique parce que je suis passé des rings dans les sous-sols des bars vers NXT et le performance center. Ça été un très gros changement. Pour celui qui veut devenir professionnel, il n’y a rien de mieux que ça. Tout dans la NXT nous prépare au futur et à nos débuts sur les grandes scènes de Raw et de Smackdown. En plus, j’ai débuté face à John Cena, ce qui n’est pas une mauvaise manière de commencer. »

Sur la pression qu’il a ressentie lors de son premier Raw : « J’aimerais dire que j’étais nerveux mais même si ça peut paraitre prétentieux j’avais confiance en mes capacités donc quand je suis arrivé dans le ring avec John Cena je me sentais à ma place. Ma place est au top, cela fait 16 ans que je fais cela maintenant. »

Sur sa manière innovante de catcher par rapport à son physique : « Ce qui m’a aidé c’est que quand j’ai commencé à m’entrainer étant ado, j’étais léger et j’adorais Shawn Michaels. Je m’identifiais à lui. Aujourd’hui je suis plus grand et j’ai pris beaucoup de masse mais je n’ai jamais cessé de faire les mêmes mouvements et les mêmes techniques que lorsque j’étais plus fin. Je suis capable de faire des prises que beaucoup de gars de mon gabarit ne pourraient pas faire donc je suis plutôt fier. »

Sur le fait qu’il soit devenu une icône sur les réseaux sociaux : « Depuis que j’ai rejoint Twitter, j’ai remarqué que beaucoup de gens pensent que ces réseaux leur donnent le droit d’être irrespectueux et je ne suis pas d’accord. Ce n’est pas parce que je suis une personnalité de la télévision que je vais accepter les insultes sans broncher juste parce que c’est politiquement correct. Donc je rends les coups mais on va dire que j’essaye de rester aussi respectueux que je le peux. Si tu me provoques, tu vas le regretter parce que j’ai de répartie. »