Suivi de près par la NJPW, Daniel Bryan met un coup de pression à la WWE

4

Écarté du WrestleMania Axxess et d’un Live Event dans lequel il devait prendre part à une cérémonie d’honneur dédiée, Daniel Bryan a laissé planer le doute sur les raisons de ses absences. Tout cela avant que la WWE ne prenne les devants par le biais d’un porte-parole expliquant qu’il ne s’agissait ni plus ni moins que de congés accordés pour le “YES Man”.

Lire : Écarté des prochaines dates, y a-t-il un malaise avec la WWE ?

Le timing est plutôt mal choisi dans la dernière ligne droite vers WrestleMania 32 et les fans de la WWE n’ont pas réellement pris pour argent comptant ces informations manifestement contre-intuitives. Pour cause, une source interne proche du Wrestling Observer aurait révélé une toute autre version justifiant la mise à l’écart de Daniel Bryan, peu souhaitable pour les affaires de la WWE.

Celle-ci explique alors que l’ancien champion de la WWE aurait l’intention de mettre un terme à son contrat et aurait demandé à ne plus apparaître à l’antenne avant qu’une solution adaptée à ses besoins ne soit trouvée. Bryan a toujours fait preuve de prudence en évoquant son avenir mais les spéculations projettent un retour sur le ring malgré des problèmes de santé évidents.

Des promesses que la WWE ne peut pas / plus tenir

La Superstar de 34 ans a longtemps insisté pour revenir sur le ring mais est resté impuissant lorsque la décision de la WWE à ce sujet est tombée. La New Japan Pro Wrestling, la fédération numéro 2 au monde, est apparemment très intéressée à l’idée d’accueillir Daniel Bryan s’il devenait un agent libre, dans l’espoir de lui offrir un programme de champion sur le ring. Des promesses que la WWE ne peut pas (ou plus) tenir compte tenu des pépins physiques de son ancienne vedette, dont le risque pour un accident sérieux n’est plus à négliger.

Cette initiative de la NJPW est un véritable coup de pression sur les officiels de la WWE. Pire encore, il s’agirait tout simplement d’une façon de se venger après les départs successifs de AJ Styles et Shinsuke Nakamura dans le sens inverse, pour ne citer qu’eux. Mais la WWE n’est pas prête à laisser Daniel Bryan s’envoler vers une autre destination que ses propres évènements, tant il représente un symbole fort dans l’ère moderne, à l’image de CM Punk. Cette fois-ci, la fédération de Stamford espère une fin différente.