AJ Styles : “Je ne pensais jamais lutter à Wrestlemania”

8

Suite à l’interview de Sasha Banks que vous pouvez retrouver ici, c’est au tour d’AJ Style, qui affrontera Chris Jericho, de se prêter au jeu :

Comment Sting a influencé sa carrière :

“Il mérite clairement sa place au Hall Of Fame. Ça aura mis du temps à arriver. Je suis très fier de pouvoir être son ami et de le voir au Hall Of Fame. Si vous regardez ce que je fais, vous verrez qu’il a eu un grand impact sur ma carrière. Mon coup de la corde à linge dans le coin, c’est comme le Stinger Splash. Je fais le Scorpion Death Drop (prise de finition de Sting). Vous savez, j’y ajoute un salto arrière mais cela reste le Scorpion Death Drop. Donc oui, il a eu un grande influence dans ma carrière.
J’aimais beaucoup Sting quand j’étais petit. Je l’ai toujours vu comme un superhéros avec de la peinture sur le visage. Puis il est devenu le ‘Dark Sting’, l’un de mes préférés, le ‘Sting Corbeau’ si vous voulez. C’est resté l’un de mes préférés pendant longtemps, et ça l’est toujours. C’est l’un de mes préférés dans le business.”

Pouvoir lutter à Wrestlemania :

“C’est incroyable. Je ne peux pas dire assez de bien concernant l’expérience que je vis à la WWE. Le fait d’avoir l’opportunité de lutter à Wrestlemania est incroyable car je n’ai jamais pensé que ça arriverait. Vous savez, j’ai le WWE Network. J’ai regardé ces moments des tas de fois et je pensais que je n’allais peut être jamais les vivre. Mais là, dans quelques jours, j’ai un sacré défi qui m’attend, vraiment. Je ne peux pas dire à quel point c’est important pour moi. C’est un point important dans ma carrière que je ne pensais jamais avoir.”

Qui il aimerait lutter à la WWE :

“Je veux tout le roster. Je veux combattre chacun d’entre eux, et avoir de bons matchs avec eux. Il y a des tas de lutteurs différents, en partant du plus imposant à Kalisto, qui est le plus petit. Mais en même temps, ce serait vraiment cool de combattre avec lui. Et aussi, je veux lutter avec The Big Show.”

Vous pouvez également retrouver l’intégralité de l’interview ici.