WrestleMania 32 : Vince McMahon ne croit plus en Roman Reigns

35

Propulsé au sommet de la WWE en un rien de temps, Roman Reigns nage à contre-courant depuis sa victoire au Royal Rumble 2015. Pire encore, après son absence et le dernier Monday Night Raw, il se maintient tout juste à la surface. Le talent ne lui manque pas mais le booking désastreux réservé au Superman Puncher pourrait sceller son destin. Malgré un palmarès déjà bien garni, l’objectif pour lui est aussi de ne pas couler.

Vince McMahon a misé sur lui dès le premier jour. Sa gueule de bad-ass et ses compétences de Powerhouse reflètent son idéal, celui de l’homme grand et puissant doté d’un charisme naturel. Mais le chairman ne peut plus se voiler la face et admettre l’erreur de booking subie par son protégé. Tout a commencé au Royal Rumble 2015 lorsque l’exploit de Roman Reigns est venu confirmer les rumeurs avant l’évènement ; ce dernier avait la priorité sur Dean Ambrose et Seth Rollins, ses deux partenaires du Shield.

Pour les fans, la pilule n’est jamais passée

L’Univers de la WWE a appris à dire “Non” ! Les fans peuvent se féliciter d’avoir contrecarré les plans de la fédération de Stamford lors de la montée en puissance de Daniel Bryan, faisant de ce dernier la mascotte du WWE Universe, ponctuée par un règne historique à WrestleMania XXX. Cette recette, les fans l’utilisent à nouveau non pas pour propulser une Superstar mais pour éteindre un feu allumé bien trop tôt. À l’image du People Power de John Laurinaitis, les fans ont appris à se révolter. Dans cette étape bouillante, les scénaristes de la WWE se brûlent les doigts et ne trouvent plus d’issues favorables pour faire de Roman Reigns le successeur de John Cena.

Roman Reigns : “One Versus All” !

Vince McMahon serait en train de perdre foi en Roman Reigns, nous révèle le Wrestling Observer. L’homme tout-puissant de la WWE n’aurait absolument pas apprécié la réaction du public de Pittsburgh lors du dernier Monday Night Raw alors que Triple H tentait de mettre Roman Reigns de leur côté. Les fans n’en veulent pas. Vince n’en veut plus ?

Il se dit même que le chairman regrette la position importante de Roman Reigns à WrestleMania 32, au point de penser que le match entre Brock Lesnar et Dean Ambrose ferait meilleure figure dans le main-event. Le salaire mirobolant versé à The Beast n’y est pas pour rien. Mais aucun de ces arguments ne semblent contrarier Triple H, convaincu que son match à WrestleMania 32 n’aura rien à envier aux autres. Quoi qu’il en soit, faire marche arrière n’est pas une option. Quitte ou double, Roman Reigns doit aller vers l’avant.