Un retour gagnant – Résultats de Monday Night RAW

19

En direct de Pittsburgh, Monday Night RAW débute fort avec un match de championnat par équipe. Les actuels champions, The New Day, remettent en jeu leurs ceintures face à la League of Nations, représentée par Alberto Del Rio et Rusev.

WWE Tag Team Championship
The New Day (Xavier Woods & Big E) © battent The League of Nations (Alberto Del Rio & Rusev)

Xavier Wood décroche la victoire pour son équipe à la suite d’un roll up sur Rusev. Un véritable passage à tabac de la part de la League of Nations a lieu à la fin du match sur le New Day, laissant les trois champions inconscients sur le ring.

Ryback bat Sin Cara

Le Big Guy comptait bien impressionner et envoyer un message au détenteur du WWE United States Championship. Dominant et efficace, Ryback parvient à river les épaules de son adversaire sans trop de difficulté pour ainsi lancer un challenge à Kalisto, un contre un pour l’or à Wrestlemania 32.

Sami Zayn bat The Miz

Kevin Owens est invité à la table des commentateurs afin d’assister à l’affrontement de ses potentiels adversaires de Wrestlemania. Ironiquement, Sami Zayn parvient à décrocher la victoire face à l’ancien WWE Champion après une intervention de Kevin Owens.

Tamina Snuka & Naomi battent Brie Bella & Alicia Fox

Juste avant le début du match, la musique de Lana se fait retentir dans l’arène, avec toujours Brie Bella dans son viseur. A l’aide d’une distraction de Lana, Naomi et Tamina parviennent à prendre le dessus sur leurs adversaires et s’offrir dans la foulée, la victoire.

The Usos battent Bo Dallas & Heath Slater

Les Dudley Boys sont à leur tour à la table des commentateurs pour assister à ce match par équipe. Malgré plusieurs interventions des Dudley Boys, The Usos parviennent à river les épaules de leurs adversaires à la suite d’un Superfly Splash.

WWE World Heavyweight Champion Triple H bat Dolph Ziggler

Plus tôt dans la soirée, Dolph Ziggler s’est confronté à Triple H et son épouse Stéphanie McMahon, évoquant son désir et sa volonté de prouver au monde entier qu’il est le meilleur et qu’il n’abandonnera sous aucun prétexte. A sa grande habitude, Ziggler a sous estimé ses propos et en paye les conséquences.
Il doit à ce titre faire face à Triple H, mais s’il parvient à battre le 14-fois et actuel WWE World Heavyweight Champion, il a carte blanche sur le choix de son adversaire à Wrestlemania.

Bien qu’il ait frôlé la victoire à de nombreuses occasions, Dolph Ziggler s’incline face à The Game à la suite d’un Pedigree porté par ce dernier.

Alors que Triple H célèbre sa victoire dans le ring, Roman Reigns effectue un retour gagnant et s’en prend violemment au Cerebral Assassin. Plus que jamais déterminé à faire souffrir ce dernier, le leader du Roman Empire pousse la confrontation jusqu’à dans la foule et en coulisses, allant jusqu’à même ouvrir le crâne de Triple H avec un téléviseur. Presque incontrôlable, Roman Reigns a tout de même arrêté son assaut grâce à l’intervention des officiels et d’une partie du roster, qui ont parvenu à ramener à la raison l’ancien membre du Shield.

Neville bat Chris Jericho par DQ

Le match fut de courte durée à la suite de la disqualification de Chris Jericho pour avoir posé les mains sur l’arbitre du match, Charles Robinson. A la suite du match et d’une promo au micro par Jericho, AJ Styles fait son apparition et s’en prend à Y2J avec son Phenomenal Forearm depuis la troisième corde.

Voir aussi : Neville blessé à la jambe lors de Monday Night Raw

En contemplant le logo de Wrestlemania, d’une façon simple et efficace, AJ Styles lance un message clair à son ancien partenaire.

Après une dernière pause publicitaire, Vince McMahon clôture le show et fait son entrée sur le ring. Le président de la compagnie introduit celui qu’il considère comme son homme de main, The Undertaker.
Après une arrivée toujours aussi exceptionnelle, Undertaker et Vince McMahon se font interrompre par la musique de Shane McMahon.

Shane est ferme, il a l’intention de battre le Phenom le 3 avril prochain au Texas pour assurer le futur de la compagnie qu’il défini en danger dans les mains de son père. Prêt à tout pour prouver son point, Shane O’Mac va jusqu’à insulter son futur adversaire de “Sal*** de Vince”. Une bagarre éclate et Undertaker parvient à prendre le dessus à l’aide de Vince McMahon et de son légendaire Chokeslam.

Le show se clôture sur l’image d’un Undertaker plus dominant que jamais, prêt à relever un de ses plus grands défis à Wrestlemania.