Finn Balor : “Il faut donner aux fans quelque chose de particulier”

6

FINN BALOR POUR AL ARABIYA ENGLISH :

Comment son travail à la WWE l’a changé :

“Évidemment, la New Japan me passionnait beaucoup. J’y étais vraiment investi, je faisais ce que je faisais uniquement pour moi. A la WWE … Le terme ‘Univers de la WWE’ veut déjà tout dire, non ? Quand on est allé à Singapour, où je n’étais jamais allé auparavant, il y avait 20 enfants peints comme le Demon. C’est la même chose peu importe où l’on va. Ils portent nos t-shirts, font nos mimiques. L’influence qu’a la WWE à travers la télévision, les réseaux sociaux, le WWE Network compte beaucoup pour moi. Il faut leur donner quelque chose de particulier. Avant, je luttais juste pour moi. Maintenant, je lutte pour les autres. Je pense que c’est bien plus important.”

La première fois qu’il a arboré sa peinture sur le corps :

“Honnêtement, la première fois que j’ai incarné le Demon, j’avais juste envie de me peindre le corps. Quand j’en ai parlé à mon meilleur ami, Karl Anderson, il m’a dit de ne pas le faire. Tout le monde allait se moquer de moi. Ça ne s’est pas passé comme ça. Ce personnage devait être détesté, inspirer la peur. Mais on dirait que maintenant, il est très apprécié.”

  • BretauJo

    Faut arrêté de spoiler l’arriver du Demon King

  • Punk HHH

    C’est clair qu’à la WWE c’est autre chose, c’est vraiment un monde au dessus de tout au niveau du public et des arènes.

    Je suis vraiment content qu’il le reconnaisse publiquement. Il est mieux ici que nul part ailleurs.

  • Steiner

    Le truc particulier qu’ils sont en train de nous donner c’est un bon gros goût de merde.
    Attention, je ne parle pas des catcheurs.

    • Jolan Zarka

      La wwe (pas nxt) a tuer Prince Devitt…

      • Steiner

        Aucun rapport avec Balor pour mon comm’ c’est un autre débat ça ^^

        • Jolan Zarka

          Bah si. La wwe donne de la merde, balor en est un exemple.
          Quand tu vois son passé et maintenant Ca fait mal. Pareil pour The Club et autre.

          C’est ce que je voulais dire